Primaire de la droite: 4,38 millions de votants au second tour - 66,5 % pour François Fillon et 33,5 % pour Alain Juppé (Résultats définitifs) - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Primaire de la droite: 4,38 millions de votants au second tour - 66,5 % pour François Fillon et 33,5 % pour Alain Juppé (Résultats définitifs)

17h45: Voici les résultats définitifs du second tour de la primaire

4.381.298 votants

François Fillon : 66,5 %

Alain Juppé : 33,5 %

13h11:  François Fillon a mobilisé dimanche un électorat plus masculin et plus âgé qu'Alain Juppé sur l'ensemble du territoire, pour imposer à droite l'image de celui qui "veut vraiment changer les choses" à l'occasion de la présidentielle 2017.

L'électorat de la primaire à droite a été globalement le même à chacun des deux tours, selon les sondages réalisés à l'issue du vote. Les électeurs de François Fillon sont majoritairement des hommes (56%, selon Harris Interactive), mais plus de femmes ont voté pour lui qu'au 1er tour (+7 points). Les 65 ans et plus - essentiellement les retraités -, ont plus voté Fillon (41%) que Juppé (27%) dimanche, même si le vainqueur a réussi un score en retrait de six points dans cette catégorie par rapport au 1er tour.

Alain Juppé a rassemblé pour sa part un électorat plus jeune, le niveau d'éducation s'équilibrant entre les deux électorats. Enfin, les trois quarts des électeurs du second tour se disant proches de la gauche (environ 15% du total) ont voté Juppé, contre un quart Fillon, qui a fait le plein chez les sympathisants des Républicains (57% contre 28% pour Juppé, Harris).

11h24: François Fillon ne "pose strictement aucun" problème à Marine Le Pen, a affirmé lundi matin David Rachline, sénateur-maire Front National de Fréjus en qualifiant le programme du vainqueur de la primaire de droite de "vaste imposture".

Interrogé sur un "problème stratégique" que M. Fillon, selon Marion Maréchal-Le Pen, pourrait poser au FN, M. Rachline a indiqué sur Europe 1 qu'"à Marine le Pen, il n'en pose strictement aucun".
"On est habitué à ce que la droite gonfle un peu le torse en période de pré-campagne et une fois qu'elle est au pouvoir, elle fait la politique de la gauche, parfois même pire", a ajouté M. Rachline, "tout ça est une vaste imposture, une vaste mascarade".
"Il va falloir désenfumer sur tous ces sujets et rappeler le bilan catastrophique de M. Fillon au pouvoir, 600 milliards de dette supplémentaire, l'explosion du chômage, 200.000 immigrés par an supplémentaires", a-t-il affirmé.

11h12:  Les médias russes ont salué lundi le triomphe du conservateur François Fillon à la primaire de la droite en France, considéré comme le candidat le plus pro-russe en politique internationale.

Le présentateur vedette de la chaîne publique russe Vesti, Dmitri Kisselev, principale voix médiatique du Kremlin, a interrompu son journal d'information dans la nuit de dimanche à lundi pour annoncer la victoire de François Fillon à la primaire.

"Les forces de droite relèvent la tête dans toute l'Europe", s'enthousiasmait pour sa part le présentateur du journal de l'autre chaîne publique russe Pervy Kanal, en commentant la victoire de François Fillon.
"Qui va maintenant imposer des sanctions et contre qui? Les temps changent, et ces méthodes sont dépassées", a-t-il renchéri.
"François Fillon est le plus pragmatique des candidats en ce qui concerne la politique internationale", note l'agence officielle russe Ria-Novosti.

François "Fillon est plus proche des électeurs qu'Alain Juppé sur plusieurs sujets : la lutte contre l'État islamique, le mariage gay et la Russie", estimait lundi sur son compte twitter le député du Conseil de Fédération, la chambre haute du Parlement russe, Alexeï Pouchkov.
"Je ne pense pas qu'il faut dire que François Fillon est un candidat pro-russe, il est avant tout un candidat pro-français", a souhaité relativiser l'expert Sergueï Fiodorov, de l'Institut de l'Europe de l'Académie russe des Sciences (RAN, invité lundi par la chaîne d'information 24.

François Fillon souhaite opérer un rapprochement avec la Russie en Europe, lever les sanctions à son encontre et s'associer à elle dans la lutte contre le groupe Etat islamique en Syrie.

11h10: François Fillon sera l'invité du journal de 20H de France 2, ce soir.

Le candidat de la droite et du centre à l'élection présidentielle répondra aux questions de David Pujadas.

10h41: Le président du Sénat Gérard Larcher (LR), soutien de François Fillon, a dit lundi que le centre avait «vocation aujourd’hui à faire partie de la majorité présidentielle», renvoyant une éventuelle candidature de François Bayrou à «sa responsabilité».

«Moi j’ai toujours considéré que le centre (...) a vocation aujourd’hui à faire partie de la majorité présidentielle», a déclaré M. Larcher sur Radio classique.

«Que François Bayrou (le président du MoDem) envisage éventuellement d’être candidat, c’est sa responsabilité. Ce n’est pas l’alpha et l’oméga, mais en même temps, je pense que c’est un homme qui a le sens des responsabilités».

10h32: Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat et soutien de François Fillon, a exclu lundi matin que le vainqueur de la primaire de la droite puisse «affadir son projet».

«C’est mal connaître François Fillon que de croire un seul instant qu’il va attiédir, affadir son projet. Simplement, des pans entiers du projet ont été caricaturés», a déclaré M. Retailleau sur LCI.

«Ce que veut faire François Fillon, par exemple sur le modèle social, ce n’est pas le casser, c’est le réinventer», a-t-il assuré. «Souvenez-vous en 2003 quand il a réformé les retraites et en 2010, en réalité on le traitait déjà à l’époque d’ultra libéral, mais aujourd’hui le gouvernement de gauche est bien content d’avoir trouvé ces réformes (...), parce que c’est ce qui a permis de sauver le régime des retraites».

07h43: François Fillon remporterait largement l'élection présidentielle de 2017 contre Marine Le Pen (67% contre 33%), selon un sondage Harris Interactive pour Public Sénat et LCP réalisé après la victoire de l'ancien Premier ministre à la primaire de droite et du centre

François Fillon récolterait 26% des voix au premier tour contre 24% à la présidente du Front national. L'ancien ministre de l'Economie Emmanuel Macron arriverait en troisième position, que ce soit François Hollande ou Manuel Valls qui se présente.

Ce sondage a été réalisé dimanche soir auprès d'un échantillon de 6.093 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus dont 640 électeurs.

07h42: Résultats: 66,5% pour François Fillon et 33,5% pour Alain Juppé sur 10.008 bureaux/10.229 (Officiels)

.

Dimanche 27 novembre

23h02:  Résultats: 66,5% pour François Fillon et 33,5% pour Alain Juppé sur 9.885 bureaux/10.229 (Officiels)

22h28: Résultats: 66,6% pour François Fillon et 33,4% pour Alain Juppé sur 9.740 bureaux/10.229 (Officiels)

22h25: Réaction de Florian Philipot:

22h21: L'Elysée dément dans un communiqué les rumeurs de remaniement évoquées ce soir par Le Parisien/

Le Parisien évoquait ce soir, sur son site internet le départ de Manuel Valls demain.

22h14: Résultats: 66,7% pour François Fillon et 33,3% pour Alain Juppé sur 9.633 bureaux/10.229 (Officiels)

21h48: La poignée de main historique entre Alain Juppé et François Fillon

21h40: Résultats: 67,2% pour François Fillon et 32,8% pour Alain Juppé sur 8.910 bureaux/10.229 (Officiels)

21h29: Selon le site internet du Parisien , ce soir, Manuel Valls pourrait quitter le gouvernement dès demain.

Le journal écrit ce soir:

"Plusieurs ministres et fidèles du président, ulcérés, ont pressé ce dernier de mettre fin sans attendre aux fonctions de Valls à Matignon.

Le président, qui a passé la journée dans l’avion de retour de Madagascar, devait atterrir à Paris en milieu de soirée, plus tôt que prévu.

Selon plusieurs sources, il pourrait réunir certains de ses proches à l’Elysée pour évoquer l’hypothèse d’un remaniement à Matignon dès ce lundi."

21h21: Résultats: 67,5% pour François Fillon et 32,5% pour Alain Juppé sur 7.804 bureaux/10.229 (Officiels)

21h09: François Fillon prend la parole à son tour:

"La victoire me revient et c'est une victoire de fond.

Ce quinquenat a été pathétique et ce soir j'ai une pensée pour Nicolas Sarkozy.

Mon succès, je le mets en partage. Je le dois à mes équipes, mes soutiens, les bénévoles qui furent admirables de dévouement.

Ce succès, je le dois à des milliers de Français que j'ai rencontré, et dont je me suis nourri de leur révolte et de leur désespoir. Il y a dans notre pays un immense besoin de respect et de fierté. Il y a aussi un appel à l'exemplarité de l'Etat

Estime, amitié et respect pour Alain Juppé.

La gauche c'est l'échec, l'extrême droite la faillite.

L'avenir nous attend. Nous avons en main tous les atouts pour être une nation souveraine pour être en tête de l'Europe. J'ai maintenant le devoir de convaincre tout un pays

François Hollande a abaissé la fonction présidentielle, il faudra la relever"

La primaire a été digne."

21h00: Alain Juppé prend la parole

"Je vais me consacrer à ma mairie de Bordeaux qui m'a donné tant de joie, et je remercie les Bordelaises et les Bordelais qui m'ont une nouvelle fois témoigné leur confiance."

Je termine cette campagne en homme libre sans avoir transiger avec ce que je suis ou ce que je pense.

Je félicite François Fillon pour sa large victoire

J'apporte comme je m'y étais engagé tout mon soutien à François Fillon"

20h54: Résultats: 68,2% pour François Fillon et 31,8% pour Alain Juppé sur 5827 bureaux/10.229 (Officiels)

20h59: Découvrez la déclaration de Nicolas Sarkozy mise en ligne à l'instant sur Twitter

20h41: Nouvelle estimation:  68,5% pour François Fillon et 31,5% pour Alain Juppé sur 4714 bureaux

20h33: Nouvelle estimation:  68,7% pour François Fillon et 31,3% pour Alain Juppé sur 3565 bureaux

20h24: Premiers chiffres officiels:  69,5% pour François Fillon et 30,5% pour Alain Juppé sur 2121 bureaux

20h13: La victoire de François Fillon ne fait plus aucun doute à cette heure pour tous les spécialistes politiques sur les chaînes.

20h01: François Fillon quitte son domicile sous les applaudissements

19h58: Alain Juppé vient de quitter son domicile sans faire aucune déclaration

19h52: Après la presse Belge, la Suisse annonce la victoire de François Fillon avec 61% (La Tribune de Genève)

19h48: Selon Le Monde, François Fillon n'est pas présent à son QG.

Il est actuellement à son domicile parisien, où il attend les résultats après avoir regardé la Formule 1 cet après-midi.

Une fois les résultats connus, il viendra à son QG.

Son arrivée est prévue vers 20h30.

S’il l’emporte, Fillon laissera Juppé annoncer sa défaite, avant de prendre la parole devant ses partisans à la maison de la Chimie.

Puis il se rendra au siège de la Haute autorité où une poignée avec Juppé est prévue pour afficher le rassemblement de la droite autour du vainqueur de la primaire.

19h43: Selon BFM TV, les soutiens politiques d'Alain Juppé sont en train de quitter son QG

19h34: Deux sondages aux sorties des urnes donnent François Fillon largement vainqueur selon la Libre Belgique

19h26: Selon la télévision Belge RTBF, les premiers sondages prédisent la victoire de François Fillon avec 61% des suffrages contre 39% à Alain Juppé.

Mais attention, car les sondages ont souvent fait des erreurs ces dernières semaines.

19h02: Entre 4,2 et 4,6 millions de votants selon l'estimation Elabe pour BFM TV

19h00: Communiqué

18h25: La participation en hausse de 4,5% à 17h soit 2.926.425 personnes (Officiel)

18h08: Sur Google, entre 8 heures et 14 heures, le nom de François Fillon a été plus recherché sur Google que son adversaire Alain Juppé.

12h37: La participation en hausse de 10 à 15% et s'élève à 1.270.000 personnes sur 67% des bureaux selon Thierry Solère sur BFM TV

11h19: Penelope Fillon, l'épouse de l'ancien premier ministre et favori de ce second tour, a voté ce matin dans la Sarthe.

10h29: Alain Juppé a voté à Bordeaux, ville dont il est le Maire

10h23: François Fillon vient de voter dans la Mairie du 7e à Paris

08h35: Nicolas Sarkozy a déjà voté à la primaire de la droite ce matin dans le XVIe mais pour la première fois sans sa femme Carla Bruni

08h00: Ouverture des bureaux de vote

07h55 : Avec plus de 15 points et 600 000 voix de retard, le ralliement de Nicolas Sarkozy et Bruno Le Maire à son adversaire, Alain Juppé a-t-il encore une chance de l'emporter ?

Toute la semaine, le maire de Bordeaux a répété qu'il peut être la surprise du second tour.

07h32: Certains territoires d'outre-mer (Guadeloupe, Martinique, Guyane, Saint-Pierre-et-Miquelon et Polynésie française notamment) et les 58.472 Français de l'étranger ont commencé à voter dès samedi.

07h03: Avec quelque 4,2 millions de votants, le premier tour avait été un succès.

Qu'en sera-t-il dimanche?

Selon Jean-Daniel Lévy, dans le Figaro, la participation pourrait être un peu moins importante car, explique-t-il, «la dramaturgie est moins forteavec la disparition de Nicolas Sarkozy ».

«Quand on regarde les motivations des électeurs, le vote pour faire gagner ou pour faire battre Nicolas Sarkozy concernait 65 % d'entre eux », souligne-t-il encore, en s'appuyant sur une étude Harris Interactive LCP-Public Sénat.

Source JMM

Les pro-Fillon, tout comme François Fillon, ne devraient pas critiquer le gouvernement actuel...

Car ce sera dix fois pire que la loi travail, des impôts qu'on paye actuellement, de la sécurité qu'on a actuellement.

Si ça se trouve, la gauche ou Hollande a une chance de regagner les prochaines élections.

En tout cas les français sont des veaux qui ne réfléchissent pas. On va droit dans le mur au moment où le chômage commençait un peu à baisser, où le pouvoir d'achat remontait un peu, où on commençait à avoir pour certaines tranches une baisse d'impôt, voir un remboursement d impôts, où on a recréer des postes de flics, d'infirmiers, de profs..., supprimés par le gouvernement Fillon justement, où on a autorisé le mariage gay...

Si c'est Fillon/Le Pen au second tour, retour dans les années 30. Avec Trump et des pays conservateurs, c'est la guerre assurée, c'est la division, la haine, le rejet...

Non, ce ne seront pas eux mon futur Président, si il (ou elle) est élu par des cons qui ne sont pas du tout instruits... Ce ne sera plus ma France... ce n'est pas cette image que j'ai de ce pays que j'aime tant.

Si on sort de l'Europe, on va se casser la gueule...

Bref en 2017, faites le bon choix. Mais si vous votez pour le mauvais, faudra pas pleurnicher, on vous aura prévenu.

Ah et la déclaration de Philippot me fait doucement rire, car le FHaine, c'est aussi retour en arrière...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article