François Ozon, Michel Hazanavicius, Michael Haneke... Découvrez la Sélection Officielle du 70e Festival de Cannes - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

François Ozon, Michel Hazanavicius, Michael Haneke... Découvrez la Sélection Officielle du 70e Festival de Cannes

Le coup d’envoi du 70e Festival de Cannes est donné ce jeudi, avec l’annonce de la sélection officielle de l’édition 2017 en conférence de presse.
 
Il y a quelques jours, Monica Bellucci s’était félicitée d’être à nouveau maîtresse de cérémonie dans une interview accordée à 20 Minutes : « Cannes représente beaucoup de choses pour moi, avait affirmé l’actrice. Mon parcours cinématographique n’aurait pas été le même sans ce festival. » Avant d’en dire un peu plus sur le discours d’ouverture qu’elle préparait : « En 2003, j’avais fait un discours engagé, je ne sais pas encore s’il en sera de même cette année. Ce qui est sûr, c’est que j’ai des idées qui commencent à se mettre en place et que je ferai quelque chose de personnel et d’inspiré sur le moment. »
 
Thierry Frémaux, délégué général du Festival se réjouit de présenter la sélection officielle de 2017 : « Cette conférence clôture pour nous des mois intenses de projections et de discussions. » Il ajoute : « 1900 longs-métrages ont été visionnés, tous ceux qui sont envoyés ont l’assurance d’être regardés. »
 
Au final, on compte 49 longs-métrages dans la sélection officielle issus de 29 pays, parmi eux, neuf premiers films. Les femmes se font leur place : douze réalisatrices présenteront leur film contre neuf l’an dernier et six il y a deux ans. Parmi ces 49 films, 18 sont en compétition. Pour la première fois, un film en réalité virtuelle sera diffusé. Il s’agit de Carne y arena, d’Alejandro González Iñárritu, le réalisateur de Birdman et The Revenant.
 
Thierry Frémaux donne la liste des projections événements. Jane Campion, Kristen Stewart, David Lynch, Raymond Depardon viendront à Cannes. Les acteurs américains Joaquin Phoenix, Colin Farrell, la star australienne Nicole Kidman et les Français Vincent Lindon, Isabelle Huppert et Adèle Haenel fouleront le tapis rouge. Le film en ouverture de la compétition est Les fantômes d'Ismaël du Français Arnaud Desplechin.
 
Les films en compétition dans la sélection officielle
 
Loveless, d’Andrey Zvyagintsev
Good Time, des frères Safdie
You Were Never Really Here, de Lynne Ramsay
L’amant double, de François Ozon
Jupiter’s Moon, de Kornel Mandruczo
A Gentle Creature, de Sergei Loznitsa
Mise à mort du cerf sacré, de Yorgos Lanthimos
Radiance, de Naomi Kawase
The Day After, de Hong Sangsoo
Le redoutable, de Michel Hazanavicius
Wonderstruck, de Todd Haynes
Happy End, de Michael Haneke
Rodin, de Jacques Doillon
The Beguiled, de Sofia Coppola
120 battements par minute, de Robin Campillo
Okja, de Bong Joon-Ho
In The Fade, de Faith Akin
The Meyerowitz Stories, de Noah Baumbach
 
Les séances spéciales
 
Top of the Lake, de Jane Campion
Come Swim, de Kristen Stewart (court métrage)
24 Frames, d’Abbas Kiarostami
Twin Peaks, de David Lynch (deux épisodes de la nouvelle saison)
An Inconvenient Sequel, de Bonni Cohen et Jon Shenk
12 jours, de Raymond Depardon
They, de Anitha Ghazvinizadeh
Claire’s Camera, de Hong Sangsoo
Promised Land, de Eugene Jarecki
Napalm, de Claude Lanzmann
Demons In Paradise, de Jude Ratman
Sea Sorrow, de Vanessa Redgrave
The Villainess, de Jung Byung-Gil
 
« C’est notre rôle de toujours veiller à accueillir le cinéma de genre, soutient Thierry Frémaux. On essaie de faire en sorte que ces films-là puissent être également présentés dans un festival international. » Il ajoute : « Le Festival n’est pas politique, ce sont les cinéastes qui le sont et nous en sommes très fiers. »
Les films hors compétition
 
Blade for the immortal, de Mike Takashi
How to Talk to Girls at Parties, de John Cameron
Visages, villages, d’Agnès Varda et JR
Les films de la catégorie Un certain regard
 
Barbara, de Mathieu Amalric (projeté en ouverture de la Quinzaine)
La fiancée du désert, de Atan et Pivato
Etroitesse, de KantemirBalagov
La belle et la meute, de Kaouther Ben Hania
L’atelier, de Laurent Cantet
Lucky, de Sergio Castellito
Les filles d’avril, de Michel Franco
Western, de Valeska Grisebach
Directions, de Stephane Komandarev
Out, de Gyorgy Kristof
Before we Vanish, de Kurosawa Kiyoshi
En attendant les hirondelles, de Karim Moussaoui
Dregs, de Mohammed Rasoulof

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article