EN DIRECT - L'annonce du Gouvernement repoussée demain à 15h pour "vérification de la situation fiscale" des futurs ministres - Les Infos Videos
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

EN DIRECT - L'annonce du Gouvernement repoussée demain à 15h pour "vérification de la situation fiscale" des futurs ministres

EN DIRECT - L'annonce du Gouvernement repoussée demain à 15h pour "vérification de la situation fiscale" des futurs ministres

14h52: " Assumer quelques heures de plus pour vérifier l'exemplarité du parcours des ministres pressentis.

L'éthique est une exigence d'Emmanuel Macron" (

14h48: "Une procédure approfondie sera menée sur la situation fiscale et les déclarations d'intérêt des membres du gouvernement dès leur nomination." (Elysée)

L'Elysée indique que "les ministres devront signer un engagement sur l’honneur d’intégrité et de moralité selon lequel ils ne sont pas engagés dans des activités contraires à la loi ou à la probité.

 Ils déclareront au Premier ministre l’ensemble des intérêts qu’ils ont eu à connaître, au-delà de la période de cinq ans prévue par la loi, afin de prévenir tous les risques de conflits d’intérêts dans l’exercice de leur mission gouvernementale. Ils s’engageront à exercer leur fonction gouvernementale de manière irréprochable". 

14h26:   Le premier Conseil des ministres du quinquennat Macron se tiendra jeudi matin et non mercredi.

14h12: La composition du Gouvernement sera annoncée demain à 15h, annonce l'Elysée dans un communiqué.

"Le président de la République, en lien avec le Premier ministre, a souhaité introduire un temps de vérification afin que la direction générale des Finances publiques et la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique puissent réaliser les diligences nécessaires", précise l'Elysée.

12h59: Le Premier ministre Édouard Philippe est à l'Élysée pour déjeuner  avec le président Emmanuel Macron et travailler à la composition du Gouvernement.

11h30: Le ministre de la Défense Jean-Yves le Drian est arrivé à Matignon pour rencontrer le Premier ministre. Depuis de nombreuses semaines, la reconduite à son ministère est souvent évoquée. 

10h53: François Baroin, chef de file des Républicains pour les élections législatives, a estimé mardi que ce que propose le nouveau chef de l’Etat Emmanuel Macron n’est «pas une recomposition», mais «du dynamitage».

«Ce que propose Emmanuel Macron, c’est du dynamitage (...), ce n’est pas une recomposition politique», a estimé M. Baroin sur RMC/BFMTV, jugeant que «la recomposition, c’est les Français qui vont le décider, sur la base d’un projet clair au moment des élections législatives».

«Ce sera projet contre projet», a-t-il affirmé, faisant état de «désaccords profonds» entre son camp et celui de La République en marche (nouveau nom d’En Marche!), notamment en ce qui concerne la fiscalité et la hausse de la CSG voulue par le camp Macron.

10h05: Le patron des patrons, Pierre Gattaz, a estimé mardi que le tandem exécutif français Emmanuel Macron/Edouard Philippe marquait un «souci d’ouverture» et «une chance» de redresser la France par des réformes.

«Il y a une chance pour la France de se redresser et de retrouver de l’espoir. Ensuite, que l’on soit à gauche ou que l’on soit à droite, il faut saisir cette chance», a déclaré le responsable de l’organisation patronale Medef sur CNews.

Une trentaine d’élus LR et UDI ont jugé lundi que leurs familles politiques devaient «répondre à la main tendue» par le nouveau président Emmanuel Macron.

09h44: Edouard Philippe compte résider à l'Hôtel Matignon, selon BFMTV.

08h45: Bernard Accoyer sur France 2 : "Le président veut créer une majorité en explosant la droite comme il a explosé la gauche !

07h15: Le point sur les dernières rumeurs :

Gérard Collomb, socialiste qui a fait partie de l'aventure depuis le début, pourrait hériter de l'Intérieur.

Jean-Yves Le Drian resterait lui à la Défense, estime-t-on du côté du JDD.

Selon TF1, Christophe Castaner pourrait se voir offrir le Développement durable.

Du côté des centristes, François Bayrou pourrait récupérer les Affaires étrangères.

Jean-Paul Delevoye, ex-RPR, pourrait, lui, obtenir un ministère comme la Justice. Marie-Anne Montchamp est également évoquée pour le ministère des Sports.

Le JDD et TF1 s'accordent sur le fait que l'eurodéputée Sylvie Goulard pourrait quant à elle hériter des Affaires européennes. La chaîne privée note également le nom de Corinne Le Page pour l'Éducation.

Le JDD parle de "la jeune 'marcheuse' Audrey Bourolleau" pour le ministère de l'Agriculture.

Anne-Marie Drac, ex-présidente de la SNCF, pourrait récupérer les Finances.

06h35: Dans un communiqué, l'ex-candidat socialiste à la présidentielle 2017 a régi à la nomination d'Édouard Philippe au poste de Premier ministre ce lundi.

Et s'il lui souhaite "en dépit de [leurs] désaccords passés et sans nul doute à venir, bonne chance et bon courage", Benoît Hamon estime que le président de la République "a donné les clés du gouvernement à un homme issu de la droite". "La place de la gauche n’est ni dans son gouvernement ni dans la majorité qui pourrait le soutenir.

La démocratie française est malade. Elle a besoin de débats et d’options politiques claires et cohérentes", a par ailleurs noté l'ex-candidat pour qui il faut à présent "sortir de l’indifférenciation droite-gauche et de la confusion politique, car elles font le lit de toutes les radicalités.

05h56: Une quinzaine de ministres. Tel est l'objectif que s'est fixé Emmanuel Macron qui promet donc un gouvernement moins pléthorique que tous ceux rencontrés au cours des dernières années.

"Il y en aura un peu moins qu'aujourd'hui', disait Emmanuel Macron au sujet des ministres, au cours d'une conférence de presse le 28 mars.

A ce moment, le gouvernement de Bernard Cazeneuve comptait 17 membres (plus le premier ministre). Pas question non plus d'avoir un grand nombre de secrétaires d'Etat, comme les 20 nommés par François Hollande.

"Il n'y aura pas de ministre délégués, il y aura quelques secrétaires d'Etat mais pour lesquels il n'y aura pas de compétences administratives et ministérielles affectées", ajoutait-il.

Source JMM

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article