"On ne parle que du poulet grillé": la CGT provoque un tollé - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

"On ne parle que du poulet grillé": la CGT provoque un tollé

L'image du policier en flammes, visé par un jet de cocktail molotov lors de heurts survenus en marge de la manifestation du 1er mai à Paris lundi, a fait le tour des médias nationaux et internationaux. "Paris brûle à six jours de l'élection présidentielle", a titré le journal conservateur espagnol ABC, illustrant par ce cliché choc la tension extrême dans la société française dans cette période d'entre-deux-tours.
 
Depuis hier, l'image captée par un photographe de l'AFP tourne en boucle sur les réseaux sociaux. La CGT Publicis, une branche du grand syndicat français, s'est étonnée du traitement médiatique des incidents survenus lundi dans la capitale. "On ne parle que du poulet grillé sur les chaînes style BFM mais pas beaucoup de ça...", a tweeté la branche Info Com' de la CGT, dénonçant les violences qui auraient été commises par les forces de l'ordre à l'égard de certains manifestants.
 
Un message qui a suscité l'indignation générale sur les réseaux sociaux et qui a très vite été supprimé. "C'est comme d'habitude", déplore Patrice Ribeiro, du syndicat Synergie Officiers, sur BFM TV. "Nous avons affaire à des gens qui ont une connivence intellectuelle avec ces casseurs. Cela contribue à donner de l'élan à ceux qui ont une volonté d'homicide contre les policiers".
 
Selon France 3, le policier "sérieusement brûlé" est en état "d'urgence absolue". Cinq personnes ont été interpellées et deux placées en garde à vue à la suite des affrontements.
 
La CGT Police Ile-de-France s'est désolidarisée de ce message et parle de "bêtise humaine". La même branche du syndicat avait déjà créé la polémique en mai de l'année dernière en publiant sur son site internet et sur les réseaux sociaux une affiche dénonçant les violences policières en marge du mouvement de protestation contre la "Loi Travail". L'image, mettant en scène l'écusson de la police, une matraque et une mare de sang, était accompagnée du texte. "Stop à la violence, la police doit protéger les citoyens et non les frapper!".

Encore un point pour le FHaine...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article