Portrait : Mais qui est donc Edouard Philippe, cet homme politique de 46 ans nommé Premier Ministre par Emmanuel Macron ? - Les Infos Videos
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Portrait : Mais qui est donc Edouard Philippe, cet homme politique de 46 ans nommé Premier Ministre par Emmanuel Macron ?

Mais qui est donc Edouard Philippe, cet homme politique de 46 ans nommé Premier Ministre par Emmanuel Macron ?
 
Cette question tout le monde se la pose aujourd'hui, tant cet homme était peu présent dans les grands médias.
 
Né à Rouen il y a 46 ans, Edouard Philippe a connu un parcours assez classique pour un responsable politique français raconte le magazine Challenges.
 
Après des études à Sciences-po, où il milite durant deux ans pour le Parti socialiste, et surtout pour Michel Rocard, le jeune Normand réussit le concours d'entrée à l'ENA.
 
Il sort dans la "botte" - les quinze premières places du classement final - et choisit le Conseil d'État.
 
"C'était un vrai centriste, drôle et sympathique, ami aussi bien avec des gens de gauche que de droite, se souvient son ex camarade de promo à l'ENA, Julien Carmona, aujourd'hui Directeur général délégué de Nexity.
 
Il débute sa carrière de militant au sein du Parti socialiste, s’approche de la ligne de Michel Rocard mais se tourne finalement vers le centre-droit.
 
Dès lors, il se rapproche d’Antoine Rufenach, maire du Havre entre 1995 et 2010, ancien collaborateur de Raymond Barre puis directeur de la campagne de Jacques Chirac en 2002 et soutien de Nicolas Sarkozy en 2007.
 
En 2002, il participe à la création de l'UMP au côté d'Alain Juppé.
 
Lors d'un entretien de "huit minutes et demie", Alain Juppé explique alors au jeune Edouard Philippe "comment il voulait que ça se passe, comment on allait organiser le parti, quel était le plan, et comment il travaillait avec ses collaborateurs", raconte-t-il au JDD.
 
En 2004, lorsque Alain Juppé est condamné à 18 mois de prison avec sursis dans l'affaire des emplois fictifs du RPR, Edouard Philippe rejoint le secteur privé.
 
Trois ans plus tard, il intègre le cabinet d'Alain Juppé lorsque ce dernier est nommé ministre de l'Ecologie de François Fillon, sous la présidence de Nicolas Sarkozy.
 
Lorsqu'Alain Juppé quitte son portefeuille en 2008, Edouard Philippe rejoint de nouveau le privé et devient directeur des Affaires publiques d'Areva.
 
Pendant cette présidentielle, le maire du Havre publie des chroniques hebdomadaires pour le quotidien Libération , où il y décrit la campagne présidentielle vue de l'intérieur.
 
Tout comme Emmanuel Macron, Edouard Philippe est un amoureux des lettres, lui dont les parents sont professeurs de français. Il a ainsi coécrit plusieurs ouvrages dont deux avec Gilles Boyer, le directeur de la campagne d’Alain Juppé lors de la primaire de 2017.
 
Dans les colonnes du Point, le maire du Havre choisissait le métier de chef d’orchestre pour se présenter au jeu du portrait chinois. « Malheureusement, je n’avais pas le talent pour cela. J’ai débuté par le violon, mais je suis très vite passé aux percussions, plus adaptées à l’enfant hyperactif que j’étais ! », indiquait-il.
 
Source JMM

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article