La collaboratrice de RTL qui a insulté Marion Maréchal Le Pen s'explique : "C'était une vidéo privée qui m'a été volée !" - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

La collaboratrice de RTL qui a insulté Marion Maréchal Le Pen s'explique : "C'était une vidéo privée qui m'a été volée !"

La collaboratrice de RTL qui a insulté Marion Maréchal Le Pen s'explique : "C'était une vidéo privée qui m'a été volée !"
Sarah Frikh, collaboratrice à RTL dans l'émission de Julien Courbet a posté ce week-end sur SnapChat une vidéo dans laquelle elle commente une prestation de Marion Maréchal Le Pen invitée d'Europe 1, tout en l'insultant et affirmant "va mourir".
 
Une vidéo qui a rapidement fait le buzz sur le net et provoqué la colère des membres de la campagne de Marine Le Pen.
 
A noter que Sarah Frikh indique sur son compte Twitter qu'elle est "journaliste à RTL", mais la direction de la station nous a indiqué que ce n'était pas le cas: "Elle n'est pas journaliste mais collaboratrice de la station".
 
 Mise à jour :
 

Elle nous a demandé de retirer la vidéo dans laquelle elle profère ces menaces estimant qu'il s'agit d'une "violation de sa vie privée", elle affirme en effet:

"Une enquête est en cours pour trouver les individus qui ont volé cette vidéo qui a été réalisée dans un cadre privé. 

Je vous demande de ne pas participer à ce délit car c'est entretenir cette confusion. 
Dans votre article vous n'avez pas précisé cet élément d'ailleurs.
 
Mon numéro a été lâché sans vergogne et je suis victime d'un lynchage et menaces de mort.
 
Mes propos n'étaient destinés qu'à mon cercle d'amis."
Hier soir, RTL vient de publier un communiqué dans lequel la station affirme :
 
 
Source JMM

Je pense que l'injure, c'est la mauvaise défense, et que là aussi, ça donne des points au FHaine.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article