Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

EN DIRECT - Remaniement : Le prochain conseil des ministres reporté à jeudi - La ministre des Armées Sylvie Goulard quitte le Gouvernement

EN DIRECT - Remaniement : Le prochain conseil des ministres reporté à jeudi - La ministre des Armées Sylvie Goulard quitte le Gouvernement

15h55 : Le prochain conseil des ministres est reporté à jeudi au lieu de mercredi (Élysée).

11h34 : Le président de la République a accepté la démission de Sylvie Goulard et "respecte son choix"(Élysée).

11h05: Marielle de Sarnez, la ministre déléguée aux affaires européennes, n’exclurait pas de quitter le gouvernement.

Interrogée par Le Parisien, la ministre explique : "Tout est ouvert pour moi, ma mission au gouvernement ou la présidence du groupe MoDem à l'Assemblée".

Et d'ajouter : "Ce sont deux engagements passionnants".

Une décision qui sera prise par Emmanuel Macron.

09h54: "Je souhaite être en mesure de démontrer librement ma bonne foi", a expliqué la ministre dans un communiqué, évoquant l'enquête visant le parti centriste auquel elle appartient et portant des emplois fictifs présumés d'assistants au Parlement européen, alors que le nouveau gouvernement est en cours de formation.

09h53: La ministre française des Armées, Sylvie Goulard, a annoncé mardi sa décision de ne plus "faire partie du gouvernement", pour pouvoir, le cas échéant, "démontrer librement" sa "bonne foi" dans une enquête sur des soupçons d'emplois fictifs présumés.

 

LUNDI 19 JUIN

20h00: Edouard Philippe est reconduit au poste de Premier ministre et chargé de former son nouveau gouvernement d'ici à mercredi, 18 heures, annonce l'Elysée.

19h59: Le Premier ministre Edouard Philippe a "remis la démission de son gouvernement" à Emmanuel Macron, "qui l'a acceptée."

14h40: Ramlati Ali devient la première femme députée mahoraise. Elle totalise au final 7.992 voix (50,17%), contre 7.938 voix pour son adversaire. Dimanche soir, les résultats donnaient ce dernier élu avec seulement 12 voix d’avance.

14h39 : La commission de recensement des votes de Mayotte a modifié lundi les résultats législatifs de la 1ère circonscription de l’île après une erreur de comptage, proclamant la victoire de la candidate PS Ramalti Ali, au détriment du LR Elad Chakrina, a annoncé la préfecture.

12h46: Novices ou engagés de longue date, les premiers élus sont arrivés dès lundi matin à l'Assemblée nationale française pour accomplir les premières formalités et prendre leurs marques.

Parmi les matinales, une élue de la région parisienne sous l'étiquette La République en Marche (REM), le parti du président centriste Emmanuel Macron : Naïma Moutchou, avocate de 35 ans, a dit à la presse voir sa tâche comme "un grand honneur" mais aussi "une grande responsabilité".

Le prochain président de l'Assemblée, qui succèdera au socialiste Claude Bartolone, doit être élu le 27 juin.

10h28: Marine Le Pen s'exprime :

Elle s'est réjoui de la réélection de Nicolas Dupont-Aignan et de l'élection des huit députés FN.

"Nous entrons aujourd'hui à 8 députés à l'Assemblée. Ce qui est historique dans un mode de scrutin à deux tours."

"Nous sommes 8 députés mais nous en valons 80."

"Je vous annonce la disparition du plafond de verre, qui n'a jamais existé. Je m'en réjouis".

"Nous sommes la première force d'opposition du gouvernement Macron."

"Je ne perds pas l'objectif de créer un groupe à l'Assemblée nationale."

"Ce mode de scrutin inique est un des éléments majeurs de l'abstention."

10h04: Sur Twitter, Manuel Valls critique son adversaire et affirme que la régularité de l'élection ne peut être remise en cause. Il assure qu'il siégera au Palais Bourbon dès le 27 juin.

09h52: Invité ce matin de RTL, Louis Aliot a indiqué qu'il n'y a "aucune raison" que les huit députés FN "ne s'associent pas avec d'autres personnalités pour former un groupe" à l'Assemblée nationale.

"J'ai vu que M. Dupont-Aignan est élu, j'ai vu qu'il y avait des députés indépendants, je ne les connais pas, je ne sais pas qui ils sont, on verra bien comment tout cela se passe", a précisé le député des Pyrénées-Orientales.

09h40: Le secrétaire général du parti Les Républicains Bernard Accoyer a assuré lundi matin sur Europe 1 qu’il n’y aurait «pas d’explosion» du parti.

«Il n’y aura pas d’explosion, vous serez déçus sur ce point», a lancé M. Accoyer, qui ne se représentait pas comme député. Depuis plusieurs semaines, des membres de LR qui s’autoproclament «constructifs» se disent prêts à voter la confiance au gouvernement d’Edouard Philippe.

«Dès qu’il y a un débat, des postures différentes, on dit explosion, à chaque fois nous y avons droit, nous avons des instances» au sein de LR. Le bureau du groupe à l’Assemblée est notamment chargé de «débattre de la ligne politique», sur «les textes» et sur la «question de confiance», a-t-il énuméré.

«Je pense que nous resterons unis», a-t-il insisté.

08h55:  La République en marche (LREM), le parti du président Emmanuel Macron, a obtenu 308 sièges à l'Assemblée nationale et 43,06% des suffrages exprimés à l'issue du second tour des élections législatives dimanche, selon les résultats définitifs publiés par le ministère de l'Intérieur.

Son allié Le Modem obtient 42 sièges (6,06% des exprimés).

A droite, Les Républicains (LR) obtiennent 113 sièges (22,23% des suffrages exprimés au second tour), l'UDI 18 (3,04%) et les divers droite 6.

Le Parti socialiste a 29 députés (5,68%) et le Parti radical de gauche 3 (0,36%).

La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon aura 17 députés (4,86% des suffrages au second tour) et le Parti communiste français (PCF) 10 (1,20%).

Le Front national obtient huit députés (8,75%), l'extrême-droite 1 et Débout la France 1.

Le taux d'abstention s'est établi à 56,37% et la participation à 42,64%.

08h44: Le Premier ministre Edouard Philippe devrait remettre "dans la journée" la démission de son gouvernement avant un "remaniement technique" , a indiqué lundi le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner au lendemain du second tour des élections législatives.

"Le Premier ministre sera amené dans les heures qui viennent à amener sa démission, comme d'usage", "dans la journée je pense", a déclaré M. Castaner sur RTL.

"Dans les jours qui viennent, un nouveau gouvernement sera constitué sous l'autorité, je pense, d'Edouard Philippe", a ajouté M. Castaner, qui a évoqué "un remaniement dont je pense qu'il ne sera pas d'ampleur, un remaniement technique, et une confirmation, celle d'Edouard Philippe, à mon avis".

La République en Marche avec son allié du MoDem a obtenu dimanche soir une confortable majorité absolue à l'Assemblée (351 sièges), dans un second tour marqué par une abstention record (près de 57%).

Source JMM

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article