Johnny Hallyday avant la tournée des Vieilles Canailles : "Je vais le mieux possible" - Les Infos Videos
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Johnny Hallyday avant la tournée des Vieilles Canailles : "Je vais le mieux possible"

A la veille du début de leur tournée, les Vieilles Canailles sont apparues en forme et Johnny Hallyday s'est voulu rassurant sur son état de santé.
 
Ce n'est pas à une Vieille Canaille que l'on apprend à faire des conférences de presse. Mardi soir, pour celle annonçant le retour du trio, qui démarre samedi soir à Lille une tournée de 17 dates jusqu'à début juillet, pas question que les journalistes se focalisent sur l'état de santé de Johnny Hallyday et délaissent ses deux petits camarades, Eddy Mitchell et Jacques Dutronc. «Ce sera abordé au début et je vous demanderai de ne pas y revenir, car ce n'est pas le sujet», prévient l'animatrice.
 
Johnny apparaît en premier, et prend le micro pour ne plus le lâcher, ou presque. Les trois compères sortent de répétition dans un studio de la toute nouvelle salle de la Seine musicale, sur l'île Seguin. «Ça s'est très mal passé», plaisante le rockeur. «Non, très bien, on a refait des petites mises au point», corrige-t-il, rappelant qu'il a déjà chanté avec ses deux potes en 2014 pour une série de concerts à Bercy.
 
Comme annoncé, arrive tout de suite la question que tout le monde se pose : «Comment allez-vous, Johnny ?» «Le mieux possible, répond-il. Tout le monde sait que j'ai un cancer. Je lutte, je me soigne et j'espère m'en sortir.» L'artiste paraît en bien meilleure forme que sur le plateau du 20 Heures de TF1 dimanche soir, où on l'avait senti fatigué, fermé, mécontent d'être là. Tout le contraire de cet échange où il se révèle étonnamment bavard, presque aussi blagueur que ses deux acolytes.
 
Plus d'un demi-siècle que ces trois-là se connaissent et se régalent de leurs premiers souvenirs communs. «J'avais piqué trois disques à Eddy dans une surprise-partie : Lonnie Donegan, Bill Haley et Gene Vincent. Je les lui ai rendus depuis», raconte Johnny. «On me surnommait déjà Schmoll, ajoute Mitchell. Et Jacques, c'était Caleçon, non Gaston.» « Et moi Moustique, poursuit Johnny. C'était un pote, devenu le bassiste de Jacques, qui me surnommait comme ça.»
 
Dutronc parle peu, mais fait mouche. «Qu'est-ce qui vous a donné envie de vous lancer dans cette tournée ?» demande-t-on aux Vieilles Canailles. «Les impôts», répond l'interprète des «Playboys», sa chanson qui ouvrira le spectacle à partir de samedi. «C'est moi qui ai lancé l'idée, rectifie Johnny. Les fans sur les réseaux sociaux regrettaient que l'on ne soit pas venus en province. Alors, je l'ai proposé à Jacques et Eddy.»
 
Au milieu de la bonne humeur générale, la santé de Hallyday revient parfois sans le vouloir. Invité à donner une qualité et un défaut à chacun, Eddy dit de Johnny : «C'est Robocop. Il est recousu de partout mais il redémarre.» Hallyday confirme en guise de conclusion : «Je suis très heureux de ces concerts. On a beaucoup parlé de ma maladie ces derniers temps, mais je prenais à cœur de faire cette tournée. C'est bénéfique moralement.»
 
Les Vieilles Canailles en concert samedi à Lille, le 16 juin à Cournond’Auvergne, le 17 à Ruoms, le 19 à Strasbourg, le 20 à Amnéville, le 22 à Nîmes, les 24 et 25 à Paris, le 26 à Rouen, le 28 à Toulouse, le 30 à Nantes… Le concert du 24 juin à Bercy sera diffusé en direct sur TF1.
 

Partager cet article

Repost 1

Commenter cet article