Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

#Légistatives 2017 : le hashtag qui fait tache sur les réseaux sociaux

Politiques, médias, institutions..., tout le monde est tombé dans le panneau sur Twitter, reprenant un mot-dièse accompagné d'une méchante coquille.
 
"Le mot dièse du jour est sponsorisé par Bescherelle : #legistatives2017". Avec ce message bien senti, le compte officiel du célèbre livre de grammaire française s'est gentiment moqué dimanche d'une bourde embarrassante effectuée par des centaines de comptes certifiés sur le réseau social. Parmi les sujets tendances du jour a figuré pendant de longues heures celui des légisTatives2017 (sic). De la préfecture de l'Isère en passant par les comptes de C dans l'air, l'AFP, Le Monde, les victimes – ou fautifs, c'est selon – sont nombreuses.
 
Une bourde qui a énervé Raquel Garrido, porte-parole de La France insoumise, qui y est allée de son commentaire sur le réseau social : "Tellement de mépris pour les legisLatives que même le hashtag est mal écrit ! Marre de la monarchie présidentielle !" Avant de préférer l'humour sur fond d'abstention massive.
 
Petit hic toutefois..., le compteTwitter officiel de son chef, Jean-Luc Mélenchon, est également tombé dans le panneau, le 9 juin.
 
Mieux, le Huffpost a retracé l'origine de cette boulette généralisée. Le média explique, graphique analysant les tendances twitters à l'appui, qu'après un premier gazouillis à succès, accompagné de la fameuse coquille et envoyé le 1er juin par le candidat La France insoumise du Calvados Didier Canu, le mot clé a soudainement ressurgi entre le 8 et 9 juin. "Cela correspond au moment où des appareils militants, des candidats et des médias ont contribué à faire progresser la visibilité du mot-clé", détaille le Huffpost.
 
De reprise en reprise, légistatives2017 est devenu "tendance" et la première proposition générée automatiquement par le réseau social lorsque l'on souhaitait accompagner son message d'un mot-clé sur les élections. "L'audience croissante (et éclair) dont a bénéficié le mot-clé a conduit l'algorithme du réseau social à suggérer son utilisation aux autres internautes (...) Ce n'est donc pas le mépris des élections législatives qui est à l'origine de l'audience de ce hashtag mais une succession de facteurs humains et informatiques", conclut le Huffpost.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article