Mango, Asos, Zara : leurs sous-traitants exploitent des enfants syriens dans leurs ateliers turcs - Les Infos Videos
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Mango, Asos, Zara : leurs sous-traitants exploitent des enfants syriens dans leurs ateliers turcs

Ils ont entre 7 et 15 ans, travaillent douze heures par jour dans des conditions déplorables, ils sont réfugiés syriens et les plus grandes marques comme Zara, Mango ou encore Asos ferment les yeux devant tant d’inhumanité. Bienvenue au 21ème siècle…
 
Mardi 25 octobre a été diffusée une enquête — menée de front par la BBC — qui révèle que des réfugiés syriens travaillent dans des conditions misérables pour des sous-traitants de grandes marques de vêtement en Turquie. Mango, Zara, Asos ou encore Marks and Spencer ont décidément envie de fermer les yeux sur ce qui s’appelle de l’esclavage.
 
Le journaliste de la BBC, Darragh MacIntyre nous dévoile l’envers du décor. Vous êtes habitués aux pubs de ces marques qui prônent fièrement l’élégance et le style à des prix défiant toute concurrence, maintenant vous savez qui fabrique ces vêtements… Des enfants de 8 ans qui travaillent plus de 12 heures pas jour.
 
« On m’avait dit que le travail des enfants était endémique en Turquie. Mais je n’imaginais pas à ce point. Un sous-sol d’atelier était presque entièrement occupé par des enfants, la plupart ne pouvaient pas avoir plus de 7 ou 8 ans, la représentation même de la misère dickensienne. »Dans certains ateliers produisant pour des marques britanniques, le journaliste a découvert des réfugiés syriens payés « à peine plus d’une livre sterling l’heure, bien en dessous du salaire minimal turc ». « Ils savent qu’ils se font exploiter, mais ils savent qu’ils ne peuvent rien y faire. »
 
Pour vous faire une idée de la pénibilité de la tâche, des enfants âgés de 8 à 15 ans travaillent 12h par jour à repasser des vêtements. Repassage, utilisation de produits chimiques sans protection, des locaux déplorables, un salaire de misère (une livre par jour), voilà quelques points qu’Asos, Mango Marks and Spencer ou encore H&M ne vous diront pas… Et bien sûr, ces marques se dédouanent de tout en nous promettant monts et merveilles. Seulement rien ne se passe…

Honteux, non mais sérieux, on fait quoi ??? !!!!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article