Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Sanction contre TPMP : Jamais le CSA n'avait frappé aussi fort contre une chaîne de télévision depuis... 25 ans !

Sanction contre TPMP : Jamais le CSA n'avait frappé aussi fort contre une chaîne de télévision depuis... 25 ans !
Jamais le CSA n'avait frappé aussi fort contre une chaîne de télévision !
 
la sanction prise hier contre C8 et l'émission Touche pas à mon poste est sans commune mesure avec toutes les décisions qui ont été prises depuis 25 ans par le Conseil.
 
En fait, la décision du CSA prive de recette publicitaires la chaîne pour un montant évalué entre 3 et 4 millions et il faut remonter à 1992 pour trouver une sanction plus lourdes.
 
TF1 a été condamnée à 30 millions de francs d'amende par le CSA sur le bilan de l'exécution de ses quotas pour 1991.
 
«Cette condamnation porte sur la qualification ou non comme eouvres d'expression originale française de quinze heures de programmes ", précisait TF1
 
Le CSA reproche à TF1 de ne pas avoir respecté totalement en 1991 l'obligation de diffuser entre 20 heures et 21 heures cent vingt heures d'oeuvres originales françaises inédites.
 
Le vice-PDG de TF1, Etienne Mougeotte, s'est insurgé contre cette décision en déclarant :
 
«Malgré l'accord de TF1, en attendant la décision de fond du Conseil d'Etat, pour compenser ces heures dans le courant de l'année 1992, le CSA a choisi, dans l'arbitraire le plus complet, de pénaliser gravement la société TF1, ses collaborateurs et ses actionnaires."
 
Depuis les amendes n'ont jamais dépassé les 150.000 euros pour des chaînes de télé.
 
Même en 2008, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a auditionné, M. Nonce Paolini, président-directeur général de TF1, et M. Jean-Claude Dassier, directeur de l'information, à la suite de l'annonce erronée, au cours du journal de 20 heures le 8 août 2008, du décès du jeune garçon disparu dans le département de la Drôme.
 
A l'issue de cette audition, le Conseil a simplement adressé à TF1 une mise en demeure de respecter l'obligation prévue par sa convention du 8 octobre 2001, d'assurer l'honnêteté de l'information et la maîtrise de l'antenne.
 
Deux ans plus tard, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a condamné France 2 à verser 100.000 euros au compte de soutien à la production audiovisuelle et cinématographique "à la suite d'un manquement à la déontologie de l'information sur France 2".
 
La chaîne avait diffusé le 1er octobre 2009 dans le journal de 13h un reportage consacré à la récidive des délinquants sexuels au cours duquel avait été annoncée à tort, à deux reprises, la mort d'un enfant nommément désigné.
 
Source JMM

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article