Accusé de ressembler à Xi Jinping, Winnie l'Ourson censuré en Chine - Les Infos Videos
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Accusé de ressembler à Xi Jinping, Winnie l'Ourson censuré en Chine

Selon le "Financial Times", la Chine vient de supprimer toute trace du célèbre personnage des réseaux sociaux locaux.
 
Winnie l'Ourson a-t-il été censuré en Chine ? Le personnage de dessin animé, bien connu de plusieurs générations d'enfants et de parents, a été supprimé de Weibo (l'équivalent de Twitter en Chine, NDLR), WeChat et Messenger dimanche, assure le Financial Times. À la place on peut désormais lire « contenu illégal ». Et selon plusieurs observateurs, la raison est particulièrement surprenante : il aurait en fait été supprimé après avoir été trop souvent comparé au président chinois Xi Jinping.
 
« Historiquement, deux choses ne sont pas autorisées (en Chine) : les organisations politiques et les actions politiques. Cette année, une troisième interdiction s'est ajoutée à la liste : parler du président », décrypte Qiao Mu, professeur d'analyse médiatique à la Beijing Foreign Studies University dans les colonnes du Financial Times.
 
Tout remonte en réalité à 2013, moment où un internaute a détourné une photo de Barack Obama en compagnie du président chinois en les comparant à Winnie l'Ourson et Tigrou, rappelle BFM TV. Une comparaison qui a par la suite régulièrement été reprise sur les réseaux sociaux. Une image montrant Xi Jinping lors d'une parade et l'ourson dans une voiture, a par ailleurs été désignée « image la plus censurée de 2015 » par les observateurs de l'agence Global Risk Insights, souligne Franceinfo.
 
Sauf qu'à l'approche du 19e Congrès du parti communiste (qui a lieu tous les cinq ans) durant lequel le bureau politique et son comité permanent sont nommés, la répression s'accroît. Plusieurs internautes ont d'ailleurs été arrêtés après avoir récemment posté des messages sur le président chinois. Lors du précédent Congrès en 2013, le mot clé « 18e Congrès », avait tout simplement été banni de la plateforme Weibo, rendant impossibles les discussions autour de cet événement. Le système de contrôle mis en place par le régime est depuis plusieurs années surnommé « la grande muraille cybernétique », tant la censure fait partie du quotidien de la population chinoise.

Censure stupide, dictature stupide...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article