Aveyron : La réponse déjantée d'un maire à une citoyenne, opposée à la venue d'un cirque - Les Infos Videos
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Aveyron : La réponse déjantée d'un maire à une citoyenne, opposée à la venue d'un cirque

La réponse - plutôt originale - du maire de la commune de Nant, en Aveyron, à une militante de la cause animale fait réagir sur les réseaux sociaux…
 
A Nant, petit village du Sud Aveyron, l’arrivée d’un cirque au mois d’août prochain défraie la chronique. Avant même son arrivée, le chapiteau est au centre d’une polémique. Ou plutôt, c’est l’échange de mails entre une militante de la cause animale et le maire de la commune qui fait débat, rapporte Centre Presse Aveyron.
 
Membre du mouvement « l’Aveyron dit stop aux cirques avec animaux », elle avait envoyé un courrier à l’élu pour qu’il prenne position sur la question. Ce dernier a bien répondu. Mais pas vraiment dans les termes classiques d’une lettre type. Certains y verront de l’humour, d’autres du mépris.
 
« Votre requête, sera soumise au conseil municipal, en même temps que : L’interdiction d’avoir des oiseaux en cage, des chiens en laisse, des chats enfermés dans les appartements, des insecticides et des tapettes à mouches qui sont d’horribles instruments pour nos amis les insectes, des tapettes à souris qui font mourir ses adorables animaux domestiques dans d’affreuses douleurs, des pièges à insectes, des raticides. L’interdiction de tuer les escargots, limaces et chenilles, d’euthanasier chiens et chats, sans l’avis d’un comité d’éthique, de stériliser votre chat car cela revient à freiner son épanouissement, d’atteler des chevaux à des charrettes, de monter sur les chevaux et donc des courses, spectacles et épreuves sportives mettant en scène des animaux, de parquer les brebis qui ont le droit d’aller s’amuser avec les loups, de la chasse et de la pêche, des boucheries. Et bien sûr d’interdire les plantes en pot, car elles ont le droit de regagner la pleine terre », écrit le maire.
 
Sa missive n’a en tout cas pas laissé insensible les défenseurs de la cause animale.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article