Dimanche 23 juillet à 21h00 sur M6 : Capital - Parc Astérix, Zoo de Beauval : les secrets de leur incroyable succès. Découvrez les premières images - Les Infos Videos
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Dimanche 23 juillet à 21h00 sur M6 : Capital - Parc Astérix, Zoo de Beauval : les secrets de leur incroyable succès. Découvrez les premières images

Dimanche 23 juillet à 21h00 sur M6 : Capital - Parc Astérix, Zoo de Beauval : les secrets de leur incroyable succès. Découvrez les premières images

Dimanche 23 juillet à 21h00 sur M6, Capital, présenté par Bastien Cadeac, sera consacré aux parcs de loisirs : Parc Astérix, Zoo de Beauval : les secrets de leur incroyable succès.

À leur naissance, personne n'aurait parié un centime sur leur survie face à l'ogre Eurodisney.

Et pourtant, trente ans après, le parc Astérix et le zoo de Beauval sont devenus des « success story », chacun dans son univers. Quelles sont leurs recettes pour s'imposer dans le monde des loisirs ? Quelles nouvelles attractions vont-ils mettre en oeuvre pour rester au top ?

Parc Astérix

C'est l'histoire d'un petit moustachu bien décidé à reconquérir la Gaule. Passe encore de se faire dominer par une souris américaine, mais se faire doubler par les lapins crétins du Futuroscope et les chevaliers du Puy du Fou, ça, non ! Cette année plus que jamais, le Parc Astérix met le paquet car ses concurrents vont faire très fort : ils ont tous des anniversaires à fêter : Disney ses vingt-cinq ans, le Futuroscope ses trente et le Puy du Fou ses quarante !

Alors, il faut résister. Encore et toujours. Installé dans l'Oise aux portes de Paris, le parc Astérix inspiré du personnage de la BD la plus vendue au monde ne se satisfait plus du statut d'aire de jeux fréquentée à la journée par les petits Parisiens ; il ambitionne de devenir une destination familiale de plusieurs jours qui attire les provinciaux, à l'image du zoo de Beauval qui est parvenu à positionner le zoo comme une offre de court-séjour.

Son objectif est clairement affiché : atteindre les deux millions de visiteurs, la condition pour entrer dans le top dix des parcs européens et changer de dimension.

Pour cela, il lance cette année une nouvelle attraction spectaculaire, Pégase Express, au budget colossal de seize millions d'euros. La potion magique sera-t-elle suffisamment efficace pour booster le petit parc gaulois ? Les caméras de Capital ont passé six mois dans les coulisses du Parc pour voir si leur stratégie, élaborée au coeur de l'hiver, s'avère finalement payante.

Zoo de Beauval

En 2016, une fois de plus, le zoo de Beauval a battu tous ses records de fréquentation.

Avec 1,4 million de visiteurs et 52 millions d'euros de chiffre d'affaires, le zoo du Loir-et-Cher est le plus grand de France et l'un des plus attractifs au monde. Plus de 7 000 animaux y sont exposés. Des éléphants, des lions, des crocodiles, des aigles et surtout les fameux pandas de Chine, les deux stars du parc.

Ouvert dans l'anonymat il y a 35 ans, la petite animalerie familiale est aujourd'hui une référence des parcs de loisirs. Comment ce parc zoologique, créé en 1985 avec quelques oiseaux exotiques, est-il devenu le numéro un ?

À l'époque, les banquiers rechignaient à financer le développement de l'entreprise mais aujourd'hui, ils se bousculent pour prêter des millions. Et pourtant, la famille, à la tête de ce zoo pas comme les autres, prend d'énormes risques financiers à chaque nouveau projet comme l'ouverture cette année d'un gigantesque espace pour félins où le visiteur sera immergé au milieu des fauves. Un investissement de trois millions d'euros pour le parc, déjà lourdement endetté. Ou encore l'arrivée de quatre nouveaux éléphants de différents zoos européens qu'il faut transporter et acclimater à Beauval. Une opération délicate et coûteuse.

Comment sont financés ces nouveaux projets ? Quelles sont les techniques pour dégager des bénéfices ? La nouvelle attraction sera-t-elle ouverte à temps pour lancer la saison et attirer de nouveaux clients ?

Le zoo de Beauval attire des visiteurs de toute la France dans cette campagne perdue du Loir-et-Cher et cette réussite irrigue toute la région : propriétaires de gîtes, plombiers, maçons, agriculteurs, tous profitent du développement de Beauval. Les équipes de Capital partent à la rencontre de certains habitants qui ont flairé le bon filon.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article