EN DIRECT - Explosion dans le métro de Londres : Le niveau d'alerte terroriste au Royaume-Uni a été abaissé dimanche, passant de critique à grave - Les Infos Videos
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

EN DIRECT - Explosion dans le métro de Londres : Le niveau d'alerte terroriste au Royaume-Uni a été abaissé dimanche, passant de critique à grave

EN DIRECT - Explosion dans le métro de Londres : Le niveau d'alerte terroriste au Royaume-Uni a été abaissé dimanche, passant de critique à grave

17h45: Le niveau d'alerte terroriste au Royaume-Uni a été abaissé dimanche, passant de critique à grave, a annoncé la ministre de l'Intérieur Amber Rudd.

"Le centre d'analyse terroriste a décidé d'abaisser le niveau d'alerte terroriste de critique à grave", a-t-elle déclaré. La menace d'un attentat n'est donc plus considérée comme "imminente", mais comme "hautement probable", après l'attentat dans le métro londonien qui a fait 30 blessés vendredi. Plus tôt dans la journée, un deuxième homme a été arrêté. Âgé de 21 ans, il a été conduit dans un commissariat du sud de Londres. Une perquisition, "liée à cette arrestation" était en cours à Stanwell dans l'après-midi.

 

SAMEDI 16 SEPTEMBRE

18h09: Une perquisition était en cours samedi après-midi dans un logement de Sunbury-on-Thames, à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de la capitale britannique, dans le cadre de l'enquête sur l'attentat du métro de Londres, a annoncé la police. La police a évacué un logement à Sunbury, dans le Surrey, "et est en train de le perquisitionner", selon un communiqué. "Les policiers ont commencé à évacuer l'endroit vers 13H40" (12H40 GMT), a précisé la police.

Les habitants des bâtiments alentours ont également été évacués "par mesure de précaution", selon la même source.

Cette opération intervient après l'arrestation d'un homme de 18 ans samedi matin à Douvres, en lien avec l'attentat à la bombe artisanale qui avait blessé 30 personnes la veille, vers 08H20 (07H20 GMT), en pleine heure de pointe, à la station de métro Parsons Green.

11h56: La police britannique annonce une arrestation "importante" au lendemain de l'explosion dans le métro de Londres. Le suspect est âgé de 18 ans, annonce la police britannique dans un communiqué. Il a été repéré dans la région de Douvres. "L'enquête se poursuit, le niveau de menace reste critique", indiquent les autorités qui appellent les citoyens britanniques à rester vigilants.

  pondre

 

Vendredi 16 septembre

 

21h36: La Grande-Bretagne augmente son niveau d'alerte et passe à "risque d'attaque imminente"

21h17: L'État islamique revendique l'attaque survenue ce vendredi matin dans le métro londonien, rapporte l'agence Amak, organe de propagande du mouvement djihadiste.

17h15: Ce que l'on sait à 17h00 :

Vingt-deux personnes ont été blessées vendredi matin dans un attentat dans une station du métro londonien commis au moyen d'un engin explosif artisanal qui a provoqué une "boule de feu" dans la rame à l'heure de pointe. L'attentat - le cinquième en six mois au Royaume-Uni - s'est produit vers 08H20 (07H20 GMT) dans la station de Parsons Green, située dans un quartier aisé du sud-ouest de Londres. "Il y a eu une explosion", a dit à la presse le commandant de l'unité antiterroriste de la police de la capitale, Mark Rowley. "Nous considérons qu'il s'agit de la détonation d'un engin explosif artisanal", a-t-il ajouté, après qu'un autre responsable de l'antiterrorisme, Neil Basu, a évoqué un acte "terroriste".

La Première ministre britannique Theresa May a estimé que "l'engin explosif était destiné à faire d'énormes dégâts", à l'issue d'une réunion d'urgence de son cabinet convoquée après l'attaque qu'elle a qualifiée de "lâche".

Le niveau d'alerte a été maintenu à "critique", celui d'un attentat "hautement probable". Les services de santé ont fait savoir que 22 blessés, dont aucun grièvement atteint, étaient traités à l'hôpital, "la plupart" pour des brûlures selon M. Rowley. L'attentat, qui n'a pas été revendiqué pour le moment, intervient après une vague d'attaques ces derniers mois au Royaume-Uni revendiquées par le groupe jihadiste Etat islamique. Peu après l'attentat, de nombreux témoignages ont commencé à affluer, décrivant l'explosion, mais aussi des scènes de panique.

"Il y a eu une énorme détonation", a déclaré à l'AFP, près de la station, Charlie Craven qui s'apprêtait à prendre le métro pour aller travailler au moment de l'attentat. "On prend le métro tous les matins (...) On n'aurait jamais pensé que ça arriverait ici". Peter Crowley, a dit avoir vu "une boule de feu" et a posté sur son compte Twitter des photos montrant son front brûlé.

16h20: Le président américain Donald Trump a affirmé qu'il allait appeler la Première ministre britannique Theresa May après l'attentat dans le métro de Londres, appelant une nouvelle fois à une réponse "plus dure" face aux attaques terroristes.

"Je vais appeler la Première ministre", a déclaré M. Trump qui a provoqué la colère de cette dernière en affirmant, sur Twitter, que les auteurs de l'attentat étaient connus de la police. "Je pense qu'il n'est d'aucune aide pour quelqu'un de spéculer sur une enquête en cours", a affirmé Mme May.

16h11:  Selon LCI,  un "dispositif de mise à feu électrique" a été découvert dans un sac piégé.

15h48: Theresa May: "La menace reste grave dans le pays, mais nous les vaincrons."

14h19: Edouard Philippe adresse ses "pensées aux blessés du métro londonien et au militaire Sentinelle attaqué à Paris."

13h25: Vingt-deux blessés ont été traités à l'hôpital, ont annoncé les services de santé, précisant qu'aucun d'entre eux n'était grièvement atteint.

Dix-huit blessés ont été amenés dans plusieurs hôpitaux par les services ambulanciers depuis la station de Parsons Green, dans le sud-ouest de Londres, et 4 autres se sont présentés d'eux-mêmes, selon un communiqué des services de santé.

13h00: Le point sur la situation à la mi-journée :

Dix-huit personnes ont été blessées et hospitalisées vendredi matin à la suite d'un attentat à l'heure de pointe dans une station du métro londonien, des témoins racontant une explosion dans une rame qui a brûlé plusieurs personnes au visage.

L'attentat - le cinquième en six mois à Londres - s'est produit vers 08H20 (07H20 GMT) dans la station de Parsons Green, située dans un quartier aisé du sud-ouest de la capitale britannique. Alors que plusieurs témoins cités par les médias britanniques ont dit avoir vu et entendu une explosion dans une rame, la police a indiqué qu'il était "trop tôt" pour déterminer la nature exacte de cet attentat.

Tenue informée de l'évolution de la situation, la Première ministre Theresa May a adressé "ses pensées" aux blessés et aux services d'urgence qui "une fois de plus, ont réagi rapidement et courageusement à un incident terroriste présumé". La cheffe de l'exécutif présidera une réunion d'urgence de son cabinet dans l'après-midi.

Peu après l'attentat, le maire de Londres Sadiq Khan a condamné les "individus ignobles qui tentent d'utiliser le terrorisme pour nous toucher et détruire notre mode de vie"."Mais nous nous laisserons jamais ni intimider ni battre par le terrorisme", a-t-il assuré.

L'attentat, non revendiqué à ce stade, intervient dans un contexte de menace terroriste après une vague d'attentats revendiqués par le groupe jihadiste Etat islamique ces derniers mois au Royaume-Uni. En mars à Londres, un assaillant avait utilisé un véhicule pour percuter des passants sur le pont de Westminster avant de poignarder un policier, faisant 5 morts. En juin, des assaillants à bord d'une camionnette avaient foncé contre des passants sur le London Bridge avant d'en poignarder plusieurs dans le quartier de Borough Market, faisant 8 morts.

En mai, un kamikaze s'était fait exploser avec une bombe artisanale à la sortie d'un concert d'Ariana Grande à Manchester (nord), faisant 22 morts.

Un autre attentat avait visé des fidèles près de la mosquée londonienne de Finsbury Park en juin, perpétré par un homme qui avait foncé contre la foule, faisant une dizaine de blessés.

12h45: L'attentat commis dans le métro de Londres ce matin a été perpétré à l'aide d'un engin explosif artisanal, a déclaré le commandant de l'unité antiterroriste de la police londonienne, Mark Rowley.

"Nous considérons qu'il s'agit de la détonation d'un engin explosif artisanal improvisé", a déclaré M. Rowley lors d'un bref point presse devant le quartier général de Scotland Yard. 

12h39: La police londonienne fait un point presse :

"Toute personne qui aurait des informations est appelée à contacter les services de police."

"Je demande au public circulant à Londres d'être vigilant."

L'enquête est suivie par le MI5.

12h26: Dix-huit personnes ont été blessées et hospitalisées vendredi matin à la suite d'un attentat à l'heure de pointe dans une station du métro londonien, des témoins racontant une explosion dans une rame qui a brûlé plusieurs personnes au visage.

12h21: La Première ministre britannique, Theresa May, a exprimé sa solidarité avec les personnes blessées ce matin. "Mes pensées sont avec les personnes blessées à Parsons Green et avec les services d’urgence qui répondent à cet acte terroriste", a-t-elle déclaré.

11h42: Le ministre des Affaires étrangères Boris Johnson, interrogé sur la chaîne Sky News, a dit refuser de "spéculer" sur la nature de l'incident. "Je crains que mes informations soient limitées pour le moment et il est important de ne pas spéculer pour le moment", a-t-il dit.

11h30: Scotland Yard n'a fourni aucune précision quant à la nature de cet incident, qui intervient dans un contexte de menace terroriste après une vague d'attentats revendiqués par le groupe jihadiste Etat islamique ces derniers mois au Royaume-Uni.

11h20: "Nous sommes au courant que plusieurs personnes ont été blessées", a déclaré la police, ajoutant que Neil Basu, un responsable de l'anti-terrorisme, avait qualifié l'incident d'acte "terroriste". Le gouvernement a convoqué une réunion d'urgence.

11h19: L'incident qui s'est produit vendredi matin dans une station du métro londonien a fait "plusieurs blessés" et est considéré comme un acte "terroriste", a annoncé la police de la ville dans un communiqué.

11h16: La journaliste de la BBC Riz Lateef, qui se trouvait dans la station pour se rendre à son travail, a également évoqué une scène de "panique" et "des gens qui se précipitaient hors du train".

Une autre témoin, Robyn Frost, arrivait elle à la station quand elle a vu des gens fuyant le métro. "Je suis entrée dans la station, il y avait du sang sur le sol et des gens qui se précipitaient dans les escaliers en criant +sortez!+", a-t-elle dit, sur la BBC.

11h11: Un témoin cité par l'agence Press Association, Richard Aylmer-Hall, 52 ans, a décrit une scène de "panique".

"C'était la panique, beaucoup de gens criaient, hurlaient", a-t-il dit. "Il y avait une femme qui a dit avoir vu un sac, un flash et un bang. De toute évidence quelque chose a explosé", a-t-il dit. "J'ai vu deux femmes se faire soigner par des ambulanciers".

11h09: Regardez les images de l'évacuation des passagers du métro.

11h00: Le point sur la situation à 11h00 :

Un «incident» s’est produit ce matin dans une station du métro londonien dans le sud-ouest de la capitale britannique, alors que des témoins cités par les médias britanniques ont évoqué une «explosion». «Nous sommes au courant d’un incident à la station de métro de Parsons Green. Des policiers sont sur place», a tweeté la police de la ville. Les services d’ambulance londoniens et les pompiers ont également indiqué se trouver sur place.

«Nous avons été appelés à 08H20», ont précisé les services ambulanciers, ajoutant avoir envoyé sur place «de multiples équipes» dont du personnel entraîné à intervenir dans des conditions dangereuses.

Selon des témoins cités par le journal le Sun, une «explosion» s’est produite à l’heure de pointe dans une rame du métro, blessant des passagers, brûlés au visage. Des photos diffusées sur Twitter montrent un seau blanc en train de brûler dans un sac en plastique de supermarché à l’intérieur d’une rame de métro.

10h35: Des photos diffusées sur Twitter montrent un seau blanc en train de brûler dans un sac en plastique de supermarché à l'intérieur d'une rame de métro.

10h27: "Nous avons été appelés à 08h20", ont précisé les services ambulanciers. "De multiples équipes" ont été envoyées sur place.

10h26: Dans un communiqué, le service des ambulances de Londres indique que "[sa] priorité est d'évaluer le degré et la nature des blessures."

10h16: Les services d'ambulance londoniens ont également indiqué se trouver sur place.

10h15: "Nous sommes au courant d'un incident à la station de métro de Parsons Green. Des policiers sont sur place", a tweeté la police de la ville.

10h14: Selon des témoins cités par le journal le Sun, une "explosion" s'est produite à l'heure de pointe dans une rame du métro, blessant des passagers, brûlés au visage.

10h11: Un cordon de sécurité a été mis en place.

10h10: Des témoins rapportent que le train du métro s'est rempli de fumée.

10h06: Les services de transport ont annoncé la suspension du trafic entre les stations d'Earls Court et Wimbledon.

10h04: Des témoins sur place ont posté des photos sur les réseaux sociaux.

EN DIRECT - Explosion dans le métro de Londres : Le niveau d'alerte terroriste au Royaume-Uni a été abaissé dimanche, passant de critique à grave
EN DIRECT - Explosion dans le métro de Londres : Le niveau d'alerte terroriste au Royaume-Uni a été abaissé dimanche, passant de critique à grave

10h01: La police britannique a dit avoir reçu des informations faisant état d'un incident à la station de métro Parsons Green, dans le sud-ouest de Londres.

10h00: Les secours sont sur place.

09h58: La police a indiqué qu'elle enquêtait sur un "incident."

09h56: Des témoins interrogés par les journalistes ont indiqué que les victimes avaient des blessures au visage.

09h53: L'explosion s'est produite ce matin.

09h51: Explosion dans le métro de Londres à la station Parsons Green - Plusieurs blessés.

Source JMM et JMM

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article