EN DIRECT - Loi travail : La CGT annonce 400.000 manifestants dans toute la France - La police parle de 70.000 personnes - 223.000 manifestants selon le gouvernement - Les Infos Videos
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

EN DIRECT - Loi travail : La CGT annonce 400.000 manifestants dans toute la France - La police parle de 70.000 personnes - 223.000 manifestants selon le gouvernement

EN DIRECT - Loi travail : La CGT annonce 400.000 manifestants dans toute la France - La police parle de 70.000 personnes - 223.000 manifestants selon le gouvernement

20h10: 223.000 manifestants dans toute la France, selon le gouvernement.

18h45: 7 personnes ont été prises en charge par les secours, dont une blessée légèrement qui a été conduite à l'hôpital, annonce la préfecture de police.

18h19: Selon le dernier bilan de la préfecture de police, il y a eu quatre interpellations au total dont la dernière pour outrage et rébellion.

17h05: A Nantes, des échauffourées ont eu lieu durant la manifestation. Les forces de l'ordre ont été obligées d'utiliser des gaz lacrymogènes. 

16h57: Selon la préfecture de police de Paris, il y avait 24 000 manifestants dans la capitale.

16h42: La manifestation parisienne contre la réforme du Code du travail a rassemblé mardi 60.000 personnes, a annoncé la CGT, parlant de «très forte» mobilisation sociale, la première du quinquennat.

16h42: La préfecture annonce un manifestant légèrement blessé à Paris et conduit à l'hôpital.

16h18: Trois interpellations ont été réalisées - 1.200 policiers mobilisés.

16h14: Des jets de projectiles et de gaz lacrymogènes ont lieu pendant la manifestation à Paris, rapporte l'AFP. Le cortège a été arrêté plusieurs minutes par ces premiers incidents. «Les forces de l'ordre ont fait usage de lacrymogènes suite aux jets de projectiles», a confirmé la préfecture de police de Paris. La préfecture, qui a fait état de la présence dans le cortège de «300 personnes encagoulées», a rapporté «quelques dégradations» notamment de vitres et de panneaux publicitaires.

15h42: Premiers incidents entre manifestants cagoulés et CRS en tête du cortège parisien de la manifestation. La police utilise des gaz lacrymogènes.

EN DIRECT - Loi travail : La CGT annonce 400.000 manifestants dans toute la France - La police parle de 70.000 personnes - 223.000 manifestants selon le gouvernement

15h12: Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, a estimé mardi, au départ de la manifestation parisienne contre la réforme du Code du travail, que cette première journée d'action s'annonçait "réussie", avec selon lui "plus de 100.000 personnes" à midi "en province".

"C'est une première qui s'annonce réussie", a dit devant la presse le numéro un de la CGT, à l'initiative de la mobilisation avec Solidaires, la FSU et l'Unef.

Il s'est félicité "de la très forte mobilisation déjà en province. A midi on était plus de 100.000 (...) Ça fait la démonstration du fort mécontentement, confirmé par les sondages", a-t-il dit.

14h45: A Lyon, des échauffourées ont eu lieu durant la manifestation.

France 3 rapporte que la police a tenté d'isoler un groupe de casseurs présumés du reste de la manifestation. "Dès lors , le cortège semblait bloqué, une partie des manifestants réclamant la libération de certains des leurs", indiquent nos confrères.

14h34: Le cortège parisien vient de partir de la place de la Bastille. Parmi les manifestants, des personnalités politiques comme Benoît Hamon, ancien candidat du PS à la présidentielle, ou Pierre Laurent, secrétaire national du PCF. Sur les pancartes, le président Emmanuel Macron était une fois de plus ciblé pour ses propos tenus à Athènes. "Les fainéants sont en marche", pouvait-on lire.

14h29: A Marseille, 60.000 manifestants contre la Loi Travail, selon la CGT, et 7.500 selon la police.

11h41: Le porte-parole du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) Olivier Besancenot a proposé mardi une rencontre «large et unitaire» de «toutes les organisations politiques et syndicales opposées à la loi travail», lançant à l’adresse de Jean-Luc Mélenchon qu'«on ne peut pas jouer solo».

«Nous, on fait une proposition, elle est simple, que toutes les organisations politiques et syndicales opposées à la loi travail se rencontrent au plus vite, de façon large et unitaire, pour discuter de la suite, c’est-à-dire du 21 et y compris du 23», a déclaré Olivier Besancenot sur France Inter.

«Moi, je le dis en toute franchise et en toute responsabilité, on ne peut pas jouer solo dans cette mobilisation quelles que soient les dynamiques du moment», a-t-il ajouté.

11h36: Aujourd'hui, l'ouverture de la Tour Eiffel est perturbée en raison d'un préavis de grève national.

11h30: La CFDT entend «faire évoluer les décrets» d’application de la réforme du code du travail sur laquelle elle est «en désaccord en grande partie», a affirmé mardi son secrétaire général, Laurent Berger.

Fustigeant sur franceinfo une réforme qui «ne laisse pas de place au dialogue social», Laurent Berger a toutefois estimé pouvoir améliorer ce point. «Cette bataille-là est difficile, elle est gagnable en faisant évoluer les décrets. C’est moins spectaculaire (que les manifestations) mais c’est beaucoup plus efficace.»

«Nous nous mobilisons dès maintenant, a précisé Laurent Berger. Nous allons nous adresser aux salariés, aux dirigeants d’entreprises. Nous allons interpeller les députés et l’exécutif.»

«Il faut cesser de considérer que l’action sociale n’a de sens que lorsqu’on manifeste», a déclaré le leader syndical sur franceinfo alors qu’une journée de mobilisation est prévue ce mardi à l’initiative de la CGT et que la CFDT n’a pas appelé à la rejoindre.

11h22: "Je ne renonce pas à l'honneur d'être une cible" (Jean-Luc Mélenchon - BFMTV) :

"Monsieur Macron a bien compris que c'était un bras de fer, il l'a voulu. Et maintenant c'est à nous de relever le défi", a déclaré le chef de file de La France insoumise au début du cortège marseillais. "Nous ne sommes pas en train de faire des barouds d'honneur, nous sommes en train d'organiser une défense implacable du Code du travail."

11h03: Dans plusieurs villes françaises, les manifestations ont déjà débuté : Marseille, Perpignan, Reims, Havre.

10h33: Les prévisions communiquées lundi prévoyaient un train sur 2 sur le RER B, cogéré avec la RATP, tout comme sur la ligne R du Transilien, 2 trains sur 3 sur les lignes C et D, et entre 3 trains sur 4 et 4 sur 5 sur les lignes N et U, ainsi que des perturbations sur certains TER en régions.

Sur les lignes Intercités, les prévisions allaient de 1 train sur 2 à 9 sur 10. Quant aux TGV, Eurostar et Thalys, ils circulaient normalement, a confirmé le porte-parole.

Côté RATP, là aussi la circulation est «conforme aux prévisions», indique-t-on. Celles-ci prévoyaient 2 trains sur 3 sur la portion du RER A géré par la RATP, 1 sur 2 sur le RER B, et un trafic normal pour les métros.

10h32: Le trafic SNCF était conforme aux prévisions mardi, journée marquée par un appel à la grève contre les ordonnances réformant le code du travail, avec entre 50 et 80% des trains sur les lignes de banlieue parisienne, et un trafic TGV normal.

La circulation est «conforme aux prévisions» et la «majorité des lignes fonctionnent normalement», a indiqué à l’AFP un porte-parole de la SNCF, expliquant que les usagers «ont anticipé et sont arrivés tôt» dans les gares de banlieue mardi matin.

09h30: Les forains entament une opération escargot sur le périphérique.

09h26 : Une opération escargot est en cours sur l'A1 dans le sens Lille-Paris, depuis Lille jusqu'à Fâches-Thumesnil (Nord).

08h38: La préfecture de Police de Paris recommande aux automobilistes d'éviter l'axe Place de l'Etoile / Place de la Concorde.

08h37: Emmanuel Macron fait face ce mardi à la première mobilisation sociale de son quinquennat avec l'appel à des grèves et manifestations partout en France lancé par des syndicats qui dénoncent la réforme du code du travail comme une "régression sociale". Des perturbations sont principalement à prévoir dans les trains de région parisienne (RER A et B). La compagnie aérienne Ryanair a annoncé l'annulation de 110 vols.

"Ce n'est pas une loi du travail, c'est une loi qui donne les pleins pouvoirs aux employeurs", critique Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, à l'origine de l'appel, aux côtés de la FSU, de Solidaires et de l'Unef. Pour la CGT, le Medef "est le grand gagnant et les salariés les grands perdants" de cette réforme.

Plafonnement des indemnités prudhommales, fusion des instances représentatives du personnel dans les entreprises, réforme du compte pénibilité, place accrue à l'accord d'entreprise...: ce projet reprend plusieurs promesses de campagne du président Macron.

Source JMM

Je suis pour cette manifestation mais on ne peut pas manifester sans violence ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article