EN DIRECT - Ouragans : a Floride ordonne l'évacuation de 700.000 personnes de plus, soit un total de près de 7 millions - José est passé en force 4 et se dirige vers Saint Martin - Les Infos Videos
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

EN DIRECT - Ouragans : a Floride ordonne l'évacuation de 700.000 personnes de plus, soit un total de près de 7 millions - José est passé en force 4 et se dirige vers Saint Martin

20h43: Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a averti samedi les auteurs de pillages dans la partie néerlandaise de l'île de Saint-Martin dévastée par l'ouragan Irma que la police et l'armée étaient prêtes à agir pour réprimer ces actes.

"Les pilleurs doivent réaliser que la police et le personnel de la défense sont prêts à prendre des mesures fortes", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

19h38: Les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy ont été placées en alerte violette, le degré maximal, à l'approche de l'ouragan José, de catégorie 4, a annoncé samedi Météo-France. La population est appelée par la préfecture "à ne sortir sous aucun prétexte", souligne Météo-France. Il est interdit de circuler à pied ou en voiture sous peine de sanctions, mais les opérations de secours peuvent intervenir ponctuellement. Les personnes doivent n'utiliser le téléphone qu'en cas d'absolue nécessité.

18h00: Le Premier ministre Édouard Philippe a affirmé samedi qu'"il est préférable de travailler que de polémiquer" sur la gestion de l'ouragan Irma, en réponse aux critiques de la présidente du FN Marine Le Pen visant le gouvernement. "La catastrophe est considérable, et les moyens de l'Etat sont mobilisés", a déclaré Édouard Philippe devant quelques journalistes, en marge de l'inauguration de la foire de Pau.

"Je pense que c'est préférable de travailler que de polémiquer sur le sujet", a-t-il dit. "Je vois que c'est Madame Le Pen qui est mal préparée, et je ne veux pas entrer dans une polémique qui n'a pas lieu d'être", a ajouté le chef du gouvernement.

17h55: La Floride ordonne l'évacuation de 700.000 personnes de plus, soit un total de près de 7 millions de personnes évacuées.

17h14: Irma baisse de puissance et passe en catégorie 3 mais pourrait se renforcer avant de toucher la Floride.

16h12: Le maire de Miami-Dade, Carlos Gimenez, affirme que 660.000 personnes ont été évacuées des zones côtières, exposées à une brutale montée des eaux. La municipalité, qui disposait de onze refuges vendredi matin, a réagi aux longues files d'attente et en a ouvert trente-deux supplémentaires dans l'après-midi.

15h01: Après Irman, à Saint-Martin, 60% des maisons sont désormais inhabitables, selon les dernières évaluations de responsables locaux, tandis que 95% de la partie française de l’île serait détruite.

12h51: Marine Le Pen met en cause l'exécutif pour sa gestion de la catastrophe causée par l'ouragan Irma, dénonçant notamment des "moyens de secours et de maintien de l'ordre tout à fait insuffisants".

Elle a exprimé "la solidarité la plus sincère et la plus totale à nos compatriotes antillais confrontés à la mort, à la dévastation et maintenant aux pillages et au chaos". "Soyons, face aux drames que vivent nos compatriotes des Antilles, encore la voix de la vérité : rien n'a été prévu, rien n'a été anticipé. Les moyens de secours et de maintien de l'ordre sont tout à fait insuffisants, l'effondrement de nos moyens militaires, le nombre dérisoire de bâtiments de la Marine ne permet pas la réponse que devrait être celle d'une grande et puissante Nation comme la France", a dit Mme Le Pen.

La députée du Pas-de-Calais a ajouté que "les compatriotes de Saint-Martin privés de tout se voient encore volés et menacés dans leur existence même par des bandes criminelles, obligés d'organiser leur propre défense alors même que nouveau cyclone arrive".

11h24: Irma rétrogradé une nouvelle fois en catégorie 4 poursuit sa route vers la Floride.

10h41: Le coût des dommages provoqués par l'ouragan Irma sur les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy est évalué à 1,2 milliard d'euros, a annoncé samedi la Caisse centrale de réassurance (CCR), réassureur public spécialisé dans les catastrophes naturelles.  "Ce montant recouvre les dommages aux habitations, aux véhicules et aux entreprises" couverts par le régime d'indemnisation des catastrophes naturelles, a précisé CCR dans un communiqué.

09h32: Les autorités ont appelé 5,6 millions de personnes à évacuer la Floride alors qu'approche l'ouragan Irma, repassé en catégorie 5, a annoncé la direction des opérations d'urgence.

07h26: Irma, rétrogradée en catégorie 4 vendredi matin, a finalement repris de la vigueur dans la nuit de vendredi à samedi, retrouvant son niveau 5, le plus élevé, à l'heure de frapper Cuba. Après avoir fait au moins 19 morts durant son passage sur les Caraïbes depuis mercredi, l'ouragan a abordé Cuba par l'archipel de Camaguey à 03h00 GMT samedi, avec des rafales à 260 km/h, selon le Centre national américain des ouragans (NHC). Avant l'arrivée d'Irma, des pluies diluviennes s'étaient déjà abattues sur l'île, où un million de personnes ont été évacuées par précaution.

Dans les zones touristiques de la côte nord de Cuba, plus de 10.000 touristes étrangers et plusieurs milliers de vacanciers cubains ont été transportés en lieu sûr, et la capitale La Havane était en état d'alerte. Gigantesque dépression plus grande que la Floride, le monstre Irma devrait arriver sur le "Sunshine State" américain dimanche matin, via l'archipel des Keys, avant de venir frapper Miami avec des vents attendus à 240 km/h. Puis ce sera la Géorgie et la Caroline du Sud. Les autorités locales ont prévenu qu'"aucun endroit ne sera sûr" dans l'archipel des Keys, destination touristique très prisée du sud de la Floride. "Il n'est pas certain qu'il soit possible de survivre pour quiconque se trouve(ra) encore dans les Keys", a mis en garde Ed Rappoport, directeur du NHC.

05h12: Dans la ville de Marigot, chef-lieu de la partie française de Saint-Martin, c'est le chaos: les toitures sont crevées, éventrées, des débris de tôle, de ferraille et de végétaux jonchent le sol, les perdurent encore sur les routes.

Mais le déblaiement est en cours par endroits. La population dégage les obstacles, scie les arbres, fait des tas de branchages. Dans le ciel, des hélicoptères tournent, quelques sirènes retentissent de temps en temps.

Sur le quai du port, une troupe de touristes attend, l'air fatigué, un bateau qui voudra bien les emmener loin de l'île dévastée. Ce sont des Américains de New York et du New Jersey. "Nous étions à l'hôtel", explique Gary Epstein, un quadragénaire qui termine avec son épouse des vacances au goût amer.

Autour de lui, tous veulent raconter : "l'eau est monté jusqu'au deuxième étage, on n'avait plus d'eau, plus d'électricité, plus d'informations, juste du bruit, du bruit, un bruit assourdissant".

Dans le quartier commerçant de Galice Bay, des militaires patrouillent, armés. Ils sécurisent notamment un Super U, le seul supermarché qui n'a pas été pillé dans la ville.

Vendredi 8 septembre

17h04: Donald Trump a appelé les personnes situées sur la trajectoire du puissant ouragan Irma à évacuer en lieu sûr, apportant sa voix à celles des autorités et services de secours. "L'ouragan Irma a des proportions épiques, peut-être le plus gros que nous ayons jamais vu. Soyez en sécurité et dégagez de sa route, si possible. Le gouvernement fédéral est prêt", a tweeté Donald Trump vendredi matin.

La tempête, rétrogradée d'un cran la nuit dernière à la catégorie 4 sur une échelle de 5, a dévasté plusieurs îles des Caraïbes et se dirigeait désormais vers Cuba, les Bahamas puis la Floride qu'elle devrait atteindre dimanche matin.

16h27: L'ouragan José vient de passer en catégorie 4 sur une échelle de 5 (Météo US).

16h14 : Tous les habitants de Floride "devraient se préparer à évacuer bientôt" (gouverneur).

12h47: Gérard Collomb s'exprime lors d'une conférence de presse :

"A ce stade, à Saint-Martin, on recense 9 morts, 7 disparus et 112 personnes blessées."

"Notre priorité est de secourir les populations et de rétablir l'ordre."

12h35: Le gouvernement britannique a annoncé vendredi l'envoi de deux avions de transport militaires pour aider aux opérations de secours dans les zones touchées par l'ouragan Irma, notamment dans les Iles Vierges britanniques où l'état d'urgence a été décrété.

Les deux appareils, un C-17 et un Voyager, chargés de matériel, devaient quitter dans la journée le Royaume-Uni, a précisé un porte-parole du ministère de la Défense.

11h13: L'ouragan Irma a été rétrogradé en catégorie 4, contre 5 auparavant, tout en restant extrêmement dangereux, a annoncé vendredi le Centre national des ouragans (NHC) américain.

Accompagné de vents soutenus de 250 km/h, l'ouragan se dirige vers la Floride, a indiqué le NHC dans son point de 09h00 GMT. Irma était auparavant classé en catégorie 5, la plus élevée de l'échelle, avec des vents de près de 300 km/h.

10h43: Les pillages constituent un problème "grave" dans la partie néerlandaise de l'île de Saint Martin, dévastée par l'ouragan Irma et les militaires tentent d'imposer un retour à l'ordre, a affirmé vendredi le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.

M. Rutte a annoncé que l'aéroport et le port de la partie néerlandaise de cette petite île, très endommagés, avaient été "rouverts pour usage militaire". "Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour faire parvenir l'aide à la région", a-t-il ajouté.

09h45: Le coût des dégâts provoqués par l'ouragan Irma aux Antilles françaises devrait être "bien supérieur" à 200 millions d'euros, a estimé vendredi le patron de la Caisse Centrale de Réassurance (CCR), réassureur public spécialisé dans les catastrophes naturelles en France.

Le coût d'une catastrophe naturelle pour "un cyclone dans le passé dans la région" s'était élevé "entre 100 millions et 200 millions d'euros. Sauf que là, Irma est beaucoup plus violent (...) donc il faut s'attendre à un chiffre bien supérieur au chiffre que je viens de donner", a déclaré le directeur général de la CCR, Bertrand Labilloy, interrogé sur la chaîne CNews.

09h19: un procureur, ainsi que 400 gendarmes, vont être envoyés à Saint-Martin pour lutter contre les pillages.

06h45: Selon un membre de l'Agence de gestion des urgences à Porto Rico, au moins deux victimes ont été retrouvées sur l'île américiane après le passage d'Irma.

Le nombre total de morts confirmés depuis le début du passage de l'ouragan s'élève désormais à 12.

06h38: Au moins quatre personnes ont trouvé la mort dans les îles Vierges américaines, après le passage de l'ouragan Irma, a annoncé le bureau du gouverneur Kenneth Mapp.

Le bilan passe à dix victimes dans plusieurs îles des Caraïbes depuis le passage de l'ouragan.

06h14: Au moins quatre personnes ont également trouvé la mort dans les îles Vierges américaines, ont annoncé jeudi le bureau du gouverneur Kenneth Mapp et un service de secours. Deux personnes ont également perdu la vie à Porto-Rico, selon Carlos Acevedo, membre de l'Agence de gestion des urgences, jeudi soir. Ce nouveau bilan porte à douze le total des victimes dans plusieurs îles des Caraïbes (quatre à Saint-Martin, quatre aux îles Vierges, une dans la partie néerlandaise de Saint-Martin et une à Barbuda) depuis le passage d'Irma.

Avec des rafales qui ont dépassé parfois les 300 km/h, le cyclone record de catégorie 5, le maximum sur l'échelle d'intensité des ouragans, a semé la désolation sur les deux îles Saint-Martin et Saint-Barthélemy, situées à environ 250 km de la Guadeloupe connues pour leurs plages paradisiaques et leur tourisme de luxe. Les habitants commençaient à déblayer les rues, inondées ou envahies par des amas de tôles et jonchées de bateaux transformés en petits bois, d'arbres balayés par les vents, de toitures arrachées et de voitures renversées, de bâtiments en ruine et de végétation détruite.

06h03: Les images de la nuit viennent d'arriver :

05h12: Des milliers de touristes évacués à Cuba :

En prévision de l'arrivée de l'ouragan Irma, la défense civile cubaine a relevé jeudi le niveau d'alerte dans sept provinces du centre et de l'est du pays, où près de 10.000 touristes étrangers ont déjà été placés en lieu-sûr. L'Etat-major de la Défense civile, toujours très réactif face aux intempéries, a déclaré la "phase d'alarme" dans les provinces orientales de Guantanamo, Santiago de Cuba, Granma, Holguin, Las Tunas, et centrales de Camagüey et Ciego de Avila.

La "phase d'alarme" prévoit notamment l'interdiction totale de la circulation et la coupure préventive des réseaux électriques. Les agences de l'Etat ont notamment reçu pour instruction d'"augmenter les mesures de sécurité pour limiter les mouvements de personnes et de véhicules et d'autres activités pouvant mettre des vies en danger". Par ailleurs, la "phase d'alerte" a été maintenue à Villa Clara (centre) et élargie aux provinces voisines de Sancti Spiritus, Cienfuegos et Matanzas.

La région de La Havane et ses plus de deux millions d'habitants, qui pourrait être épargnée par les rafales les plus violentes, a pour l'heure été maintenue "en phase informative".

Source JMM

No comment cette Marine, donc c'est la faute de l'Etat qu'il y a eu un Ouragan ??? Elle aurait fait mieux avec sa baguette magique ???

Ah oui puis bien évidemment, c'est un prétexte sa solidarité, c'est juste pour se faire parler et dénoncer le gouvernement, rien d'autres !!!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article