Menace terroriste : Les autorités alertent sur les risques de sabotages de voies ferrées en France - Les Infos Videos
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Menace terroriste : Les autorités alertent sur les risques de sabotages de voies ferrées en France

Selon une note confidentielle consultée par Le Parisien, les autorités françaises mettent en garde contre de possibles projets de déraillements de train…
 
L’organisation terroriste Daesh projetterait-elle de faire dérailler des trains en France ? C’est ce que craignent les autorités françaises. Selon une note confidentielle de sept pages rédigée début septembre par la Direction générale de la police nationale (DGPN) et dévoilée ce samedi matin par Le Parisien, les autorités s’inquiètent « d’une incitation récente de la propagande djihadiste à planifier un déraillement de train ». « Une attention particulière doit être accordée à toute remontée d’information relative à une intrusion ou une tentative de sabotage dans les emprises dédiées à la circulation des trains », est-il écrit dans ce document.
 
Concrètement, les services de renseignement auraient repéré une « propagande djihadiste des trois derniers mois » appelant les djihadistes « à gagner la confiance des mécréants en dissimulant sa radicalisation », et incitant « les loups solitaires » à provoquer « en Europe » « déraillements de trains, incendies de forêt ou empoisonnement de nourriture ».
 
En juillet, le site d’experts SITE Intelligence Group révélait déjà que Daesh encourageait ses soldats à causer des dégâts en faisant dérailler des trains et exploser des canalisations de gaz ou de pétrole. En août, dans sa revue de propagande Inspire, Al Qaeda appelait aussi ses loups solitaires à organiser des opérations de sabotage des voies ferrées en Occident « en utilisant des matériaux facilement accessibles ».
 
Confirmant que « les menaces d’attentats restent très élevées » en France, la note de le DGPN appelle ainsi à changer les cibles prioritaires du plan Vigipirate : aux voies ferrées viennent s’ajouter les établissements scolaires et universitaires, y compris pour détecter le vol de « produits ou de matériaux sensibles, notamment dans les universités », rapporte Le Parisien.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article