Cybersécurité : Tout faire pour empêcher les pirates "d'entrer chez nous" (Europol) - Les Infos Videos
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Cybersécurité : Tout faire pour empêcher les pirates "d'entrer chez nous" (Europol)

Cybersécurité : Tout faire pour empêcher les pirates "d'entrer chez nous" (Europol)

L'Office européen des polices Europol a appelé mercredi les fabricants de l'industrie privée d'objets et de réseaux connectés à tout faire pour privilégier la cybersécurité dans un monde qui devient hyper connecté et toujours plus vulnérable face aux piratages.

"Les entreprises doivent faire davantage attention à la sûreté de leurs objets connectés qui compromettent la sécurité des informations personnelles des utilisateurs face aux hackers criminels", a déclaré Rob Wainwright, directeur d'Europol, lors d'une conférence à La Haye. "Nous devrions tous nous sentir concernés", a-t-il lancé devant une salle remplie d'experts, de fabricants du secteur privé, de spécialistes de la cybersécurité et d'universitaires.

Si la vulnérabilité des ordinateurs, téléphones portables et infrastructures connectées est déjà connue du grand public, Europol a organisé cette conférence pour "sensibiliser sur la sécurité des nouveaux objets".

"Si vous avez une caméra dans votre maison, par exemple dans la chambre du bébé pour le surveiller, un hacker peut virtuellement en prendre possession et tranquillement voir depuis chez lui ce que vous avez dans votre maison", a prévenu un membre d'Europol lors d'une démonstration en temps réel. Ou bien, il peut prendre possession d'une voiture connectée, et la verrouiller ou la déverrouiller à son aise.

Le secteur de la santé est également vulnérable, a relevé Evangelos Ouzounis, directeur de l'Agence européenne chargée de la sécurité des réseaux et de l'information (Enisa), basée en Grèce et partenaire de la conférence, la première organisée conjointement avec Europol.
"Les craintes de piratage de pacemakers", ou stimulateurs cardiaques, "ont augmenté suite à des rapports critiques", a-t-il expliqué, soulignant que la menace de hackers professionnels est "vraiment partout", les fabricants privilégiant bien souvent "le design" de leurs objets à la sécurité.

"La culture de la cybersécurité n'existe pas dans l'industrie des objets connectés, il faut donc absolument la promouvoir pour faire face aux défis qui sont lancés à notre communauté aujourd'hui, et qui seront encore plus nombreux dans l'avenir", a conclu Rob Wainwright.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article