Les États-Unis et Israël se retirent de l'Unesco - Les Infos Videos
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Les États-Unis et Israël se retirent de l'Unesco

Les États-Unis et Israël se retirent de l'Unesco
Les États-Unis et Israël ont annoncé se retirer de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco), accusant l'institution d'être "anti-israélienne".
 
Les États-Unis ont annoncé jeudi 12 octobre qu'ils se retiraient de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco), accusant l'institution d'être "anti-israélienne". Le pays conservera un statut d'observateur, a précisé le Département d'État, en lieu et place de leur représentation à l'agence onusienne basée à Paris. Le retrait ne sera effectif qu'à compter du 31 décembre 2018, conformément aux statuts de l'institution.
 
La directrice générale de l'Unesco Irina Bokova a dit "regretter profondément" la décision des États-Unis, tout juste annoncée, de se retirer de l'organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture.
 
"L'universalité est essentielle à la mission de l'Unesco pour construire la paix et la sécurité internationales face à la haine et à la violence, par la défense des droits de l'homme et de la dignité humaine", a souligné dans un communiqué Mme Bokova.
 
"Cette décision n'a pas été prise à la légère, et reflète les inquiétudes des États-Unis concernant l'accumulation des arriérés à l'Unesco, la nécessité d'une réforme en profondeur de l'organisation, et ses partis pris anti-israéliens persistants".
 
Washington avait prévenu début juillet de son intention de réexaminer ses liens avec l'Unesco après sa décision de déclarer la vieille ville de Hébron, en Cisjordanie occupée, "zone protégée" du patrimoine mondial. Cette décision, qualifiée d'"affront à l'Histoire", "discrédite encore plus une agence onusienne déjà hautement discutable", avait alors déclaré l'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley.
 
Les États-Unis, grand allié d'Israël, avaient déjà pris ses distances avec l'Unesco. Ils ont ainsi arrêté de participer à son financement en 2011 quand l'agence a admis les Palestiniens parmi ses États membres. Ce qui représentait une part non négligeable de son budget (environ 22 %).
 
Ce n'est pas la première fois que le pays de l'Oncle Sam quitte l'institution. En 1984, sous la présidence de Ronald Reagan, les États-Unis s'étaient retirés de l'Unesco pour dénoncer sa gestion. Le pays était revenu au sein de l'organisation en 2003.
 
Israël a annoncé jeudi 12 octobre se retirer de l'Unesco comme les États-Unis à cause du parti pris anti-israélien. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu "a donné pour instruction au ministère des Affaires étrangères de préparer le retrait d'Israël de l'organisation, parallèlement aux États-Unis", a dit son bureau dans un communiqué. "L'Unesco est devenue le théâtre de l'absurde où l'on déforme l'histoire au lieu de la préserver", a-t-il ajouté.
 
L'Unesco a provoqué la fureur israélienne en juillet en inscrivant la Vieille ville d'Hébron sur la liste du patrimoine mondial en danger et en caractérisant Hébron, en Cisjordanie occupée, comme ville islamique, alors que les juifs, dont quelques centaines y vivent aujourd'hui retranchés au milieu de 200.000 Palestiniens, revendiquent une présence de 4.000 ans à Hébron.

Un gros connard ce Trump...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article