"Stand-up" : Tomer Sisley pris en flagrant délit de plagiat? - Les Infos Videos
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

"Stand-up" : Tomer Sisley pris en flagrant délit de plagiat?

Des morceaux entiers du spectacle « Stand-up » de Tomer Sisley semblent avoir été pompés sur des sketches d’humoristes américains…
 
-Deux montages montrent les ressemblances entre le spectacle Stand-up de Tomer Sisley et les sketches d’humoristes américains.
-Ces sketches ont tous été diffusés par l'émission Comedy Central Presents.
-Contacté plusieurs fois, Tomer Sisley n’a pas encore répondu aux sollicitations de 20 Minutes.
 
Simple coïncidence ou flagrant délit de plagiat ? Le compte anonyme CopyComic a publié mercredi sur YouTube deux vidéos de sept minutes (14 en tout), Part. A. et Part. B., qui montrent, images à l’appui, les étonnantes ressemblances entre le spectacle Stand-up (2006) de Tomer Sisley et de nombreux sketches d’humoristes américains.
 
L’acteur de Largo Winch aurait copié (en fait, simplement traduit de l’anglais au français) une vingtaine de comiques parmi lesquels figurent Robin Williams, Todd Glass, Nick Swardson… Leurs sketches ont été diffusés dans Comedy Central Presents, une émission de télévision américaine dont chaque épisode de 30 minutes présentait un ou plusieurs talents, entre 1999 et 2003. Plusieurs années avant le spectacle de Tomer Sisley, donc.
 
« Je suis fan de stand-up et quand j’ai vu le spectacle de Tomer Sisley, à l’époque, certaines blagues m’avaient paru très familières. Avec le temps, je me suis rendu compte que je les avais simplement déjà vues », explique Ben*, à l’origine du montage des deux vidéos qui circulent sur YouTube.
 
« Tomer Sisley, c’est le Houdini du plagiat, j’en parlais souvent dans le privé avec mes amis », poursuit celui qui souhaite rester anonyme. Ben a décidé d’en faire un montage en ne sélectionnant que les extraits qu’il savait incontestables.
 
Aux Etats-Unis, il y a un code dans le stand-up. « Un voleur de vannes peut voir sa carrière brisée, mais en France, ça passe », dénonce-t-il. Par exemple, Carlos Mencia est sorti des radars quand les rumeurs de plagiat aux Etats-Unis ont commencé à se faire entendre, à partir de 2007. Plus récemment, Amy Schumer a été accusée de s’être inspirée des vannes de ses collègues, créant la polémique. Pour prouver sa bonne foi, elle s’était dit prête à passer au détecteur de mensonges.
 
Selon Ben, qui travaille dans le milieu théâtral, le plagiat de Tomer Sisley ne fait aucun doute (il serait même un secret de polichinelle dans le microcosme du stand-up) : « Il reprend même les postures des comiques américains recensés dans les montages. En copiant les visuels, il prouve qu’il a vu ces sketches », note-t-il. « Et je ne suis même pas allé au bout des saisons de Comedy central presents », conclut-il. Contacté plusieurs fois par 20 Minutes, Tomer Sisley n’a pas encore répondu à leurs sollicitations.
 
Si les deux vidéos de Tomer Sisley sont les premières de sa chaîne consacrée au plagiat dans le milieu de l’humour, d’autres sont à attendre.
 
*Le prénom a été modifié

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article