La une ambiguë du "Time Magazine" sur Emmanuel Macron - Les Infos Videos
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

La une ambiguë du "Time Magazine" sur Emmanuel Macron

Le président s'affiche en couverture de l'édition du 9 novembre de l'hebdomadaire américain en "futur leader de l'Europe". À condition que...
 
"Le prochain leader de l'Europe... Encore faudrait-il qu'il arrive à diriger la France." Six mois après l'arrivée d'Emmanuel Macron à l'Élysée, les médias américains restent sceptiques, comme le montre la une du Time Magazine du jeudi 9 novembre. Le titre publie une longue interview du président français, précisant que ce dernier s'est exprimé "dans un anglais excellent, fait très rare chez un dirigeant français". Terrorisme, crise identitaire en Europe, vie privée, et nécessité de réformer la France..., le magazine a interrogé le président de la République sur sa politique et sa nouvelle vie.
 
Fidèle au discours qu'il tient depuis son élection, Emmanuel Macron, lui, réaffirme dans les colonnes de l'hebdomadaire, sa vision "pour les 63 millions de Français", "les 508 millions de ressortissants européens", mais aussi, dit-il "pour le monde entier". D'où son implication à l'échelle mondiale, illustrée particulièrement cette semaine lors de son déplacement au Moyen-Orient.
 
Emmanuel Macron affirme, par ailleurs, ne pas être un opposant à Donald Trump, mais souligne tout de même leurs différences. Le Français se permet même de tacler son homologue américain sur son utilisation de Twitter, affirmant que de son point de vue, l'usage du réseau social qu'en a le président américain "est incompatible avec la distance nécessaire pour gouverner". Pour autant, le chef de l'État affirme discuter avec Donald Trump, notamment sur la question du changement climatique et du nucléaire iranien, regrettant l'absence de plans B au sein de l'administration américaine.
 
Depuis mai dernier, le président de la République est l'un des principaux centres d'intérêts de la presse étrangère, particulièrement aux États-Unis. Le Français ayant affiché à maintes reprises sa volonté de s'imposer sur la scène tant européenne qu'internationale. Pour autant, Emmanuel Macron réfute vouloir être "le dirigeant de l'Europe", mais l'un de ses dirigeants, de cette génération de dirigeants convaincus que notre avenir est un avenir européen". Et s'il fait valoir ses relations à l'international, notamment avec la Russie de Vladimir Poutine, et les États-Unis de Donald Trump, il met aussi en avant son action en France, et détaille les réformes enclenchées depuis six mois de présidence.
 
Sans être sceptique, le Time reste prudent : soulignant son volontarisme, l'hebdomadaire estime que s'il échoue, la colère populiste qui a agité la France plus tôt cette année, et qui a conduit au Brexit, pourrait revenir en force. Alors oui, "si Macron prouve que sa méthode est la bonne, la France pourrait alors devenir une puissance internationale bien plus importante qu'elle ne l'a été ces dernières décennies". Mais ce n'est pas gagné.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article