"Mémoire de Villeneuve - dans les coulisses d'Un village français" sera diffusé juste après les 2 derniers épisodes de la septième et dernière saison sur France 3 le jeudi 30 novembre à partir de 21h00 - Les Infos Videos
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

"Mémoire de Villeneuve - dans les coulisses d'Un village français" sera diffusé juste après les 2 derniers épisodes de la septième et dernière saison sur France 3 le jeudi 30 novembre à partir de 21h00

"Mémoire de Villeneuve - dans les coulisses d'Un village français" sera diffusé juste après les 2 derniers épisodes de la septième et dernière saison sur France 3 le jeudi 30 novembre à partir de 21h00

A l'occasion de la diffusion de la saison 7 et dernière partie d'"Un Village français" dès le jeudi 30 novembre à 21h00 sur France 3, la chaine proposera de découvrir les coulisses du tournage après la diffusion des deux premiers épisodes à 22h40.

En parcourant les coulisses de la septième et dernière saison d’Un village français, et en s’appuyant sur les témoignages des créateurs et des principaux comédiens de la série, Mémoires de Villeneuve revient sur l’exceptionnelle aventure au long cours qu’a été le tournage de la saga historique de France 3, de 2009 à 2017.
 
« L’idée était de faire une série française qui s’inspirerait des techniques de fabrication américaines mais qui ne serait en aucun cas une copie. Or, en France, on a quelque chose qui est singulier, c’est notre histoire. Raconter l’occupation au jour le jour, seule une série pouvait le faire. Un village français est une série qui parle de l’inconscient de la France, et aussi, par ricochet, de la France d’aujourd’hui », explique Emmanuel Daucé, producteur et cocréateur d’Un village français.
 
Pour créer Un village français, le scénariste Frédéric Krivine s’est entouré d’une quinzaine d’auteurs et a multiplié les ateliers d’écriture pour donner vie et matière à son scénario, l’alimenter en ressorts dramatiques, sous l’œil vigilant de Jean-Pierre Azéma, l’un des plus grands spécialistes de cette période et conseiller historique de la série. « Je n’avais qu’une seule règle, celle de la vraisemblance. Si c’était invraisemblable, je disais non. Et s’il y avait le moindre doute, je vérifiais », explique Azéma qui tenait compte des données historiques événement après événement, scène après scène.
 
Mémoires de Villeneuve revient sur la genèse de la série, sur l’ambition de ses créateurs de restituer quelque chose de la complexité de cette période de l’histoire — l’occupation allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. Une complexité tissée à hauteur d’hommes, au travers d’une quinzaine de personnages principaux jamais manichéens ni stéréotypés, à l’image de Daniel Larcher, le personnage incarné par Robin Renucci, à la fois collaborateur et humaniste. Ni héros véritables, ni salauds ou traîtres caricaturaux, les personnages de la série se caractérisent par leur profil psychologique ambivalent, d’une réelle épaisseur et profondeur de champ. « On n’est jamais ni complètement bons, ni complètement mauvais. Frédéric Krivine et Jean-Pierre Azéma ont dessiné les contours de leurs personnages dans les zones grises de l’âme humaine », analyse Paule Zajdermann, conseillère de programme de France 3.
 
Mémoires de Villeneuve est une véritable visite guidée au cœur de la création d’Un village français, à la rencontre de ceux qui ont pensé la série, l’ont jouée, réalisée, construite, depuis son origine jusqu’au clap de fin, sept saisons et 72 épisodes plus tard. Un film documenté et curieux, qui montre comment une série de cette ampleur, par le biais de son geste créatif ou de sa dramaturgie, se fabrique jusqu’à devenir un objet culturel singulier et populaire et, désormais, une pièce à part entière du patrimoine audiovisuel français.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article