En Direct - Après avoir autorisé un retour en prison, l'Administration pénitentiaire choisit au final de maintenir Nordahl Lelandais hospitalisé - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

En Direct - Après avoir autorisé un retour en prison, l'Administration pénitentiaire choisit au final de maintenir Nordahl Lelandais hospitalisé

En Direct - Après avoir autorisé un retour en prison, l'Administration pénitentiaire choisit au final de maintenir Nordahl Lelandais hospitalisé

15h27: Après avoir autorisé un retour en prison, l'Administration pénitentiaire choisit au final de maintenir Nordahl Lelandais hospitalisé

13h01: Nordahl Lelandais est sorti de l'hôpital ce lundi matin pour retourner en prison, rapporte BFMTV. Il avait été hospitalisé à l'Unité hospitalière sécurisée aménagée (UHSA) du centre hospitalier au sud de Lyon.

C'est son avocat, Alain Jakubowicz, qui avait formulé cette demande d'hospitalisation selon France Bleu Isère.

Depuis quelques jours, Nordahl Lelandais faisait l'objet d'une surveillance particulière, notamment la nuit. L'ancien militaire avait été transféré dans l'unité sécurisée par l'administration pénitentiaire suite à des problèmes psychiatriques. Il faisait état d'un état dépressif et suicidaire.

Nordahl Lelandais était "certainement très fragilisé parce que des barrières se sont effondrées ou des postures de défense, donc il a souhaité avoir une prise en charge un peu plus spécifique par rapport à cela", avait expliqué à France Bleu Isère, Alain Chevallier du syndicat UFAP-UNSA Justice à la prison de Saint-Quentin-Fallavier où était placé en détention provisoire, jusqu’à vendredi, Nordahl Lelandais.

"À ma connaissance, il n’y a pas eu de tentative de suicide et toutes les protections sont prises pour qu’il puisse continuer de s’expliquer", avait ajouté le syndicaliste. "Comme toute personne dans des affaires aussi médiatisées que celle-ci", la surveillance est plus étroite. Dans ce genre de cas, en moyenne, "on est dans un cycle de surveillance toutes les deux heures, là c’est toutes les 45 minutes", a expliqué Alain Chevallier.

 

Source JMM

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article