En direct - Laurent Wauquiez s'est excusé après ses propos diffusés par TMC auprès de Nicolas Sarkozy, qui "en a pris note" - Le patron des Républicains menace Quotidien de poursuites en justice - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

En direct - Laurent Wauquiez s'est excusé après ses propos diffusés par TMC auprès de Nicolas Sarkozy, qui "en a pris note" - Le patron des Républicains menace Quotidien de poursuites en justice

13h54: Laurent Wauquiez "s'est excusé" auprès de Nicolas Sarkozy, qui "en a pris note", a-t-on appris samedi auprès de l'entourage de l'ancien chef de l'Etat, après la diffusion d'une vidéo dans laquelle le président de LR affirme que M. Sarkozy faisait écouter ses ministres. Sollicité par l'AFP, l'entourage de M. Sarkozy "dément" par ailleurs "formellement cette grotesque histoire d'écoutes". Le président du parti Les Républicains "s'est excusé" auprès de M. Sarkozy, qui "en a pris note", a-t-on ajouté. Laurent Wauquiez a dénoncé samedi la diffusion de ses propos tenus devant des étudiants, "enregistrés de façon illégale", et a menacé de "suites judiciaires". Dans cet enregistrement, diffusé vendredi soir par TMC, il affirme notamment que M. Sarkozy faisait écouter les portables des membres de son gouvernement lors des Conseils des ministres.

11h59: Laurent Wauquiez, président de LR, a dénoncé samedi la diffusion de ses propos tenus devant des étudiants, "enregistrés de façon illégale", et menacé de "suites judiciaires", dans une déclaration transmise à l'AFP.

"Les propos qui ont été diffusés par l'émission Quotidien ont été enregistrés de façon illégale, avec des méthodes peu déontologiques qui ouvrent la voie à des suites judiciaires", dit M. Wauquiez au lendemain de la diffusion de l'enregistrement à son insu d'une intervention dans laquelle il s'en prend à Nicolas Sarkozy, Emmanuel Macron et encore Gérald Darmanin.

"Ces propos ont été tenus dans le cadre privé d'un enseignement, au cours d'une discussion libre avec des étudiants, parfois sur le ton de l'humour. Ce cours amenait notamment les étudiants à réfléchir sur les rumeurs et les fantasmes qui nourrissent la vie politique", explique M. Wauquiez.

"Il n'a par exemple jamais été question dans mon esprit de soutenir qu'on ait fait surveiller des membres du gouvernement dans le cadre du Conseil des ministres", assure-t-il.

09h26: Christophe Castasner s'amuse de la diffusion de cet enregistrement :

07h23: C'est un document qui fait du bruit depuis hier soir mais qui risque également d'avoir des répercussions pour Laurent Wauqiez... Le journaliste de Quotidien, Paul Larrouturou s'est procuré un enregistrement du cours "à huis clos" donné par Laurent Wauquiez à l'EM de Lyon. Nicolas Sarkozy, Emmanuel Macron, Gérald Darmanin : le président de la droite dézingue tout le monde, sans filtres, et porte de graves accusations.

Et pourtant dès le début du cours, Laurent Wauqiez avait mis en garde:

"Si j'ai la moindre interface qui sort par le moindre élève, là pour le coup ça se passera très mal".

Et pourtant, un enregistrement a bien été fait et dans ce qu"a diffusé hier soir Quotidien, on y entend Laurent Wauquiez  critiquant violemment tour à tour le président de la république, Nicolas Sarkozy ou Gérald Darmanin qualifié de  "Cahuzac puissance 10".

Laurent Wauquiez revient également sur l'élection présidentielle de l'année dernière. Selon lui, Emmanuel Macron "a organisé" la victoire de François Fillon à la primaire de la droite puis sa "démolition" lors de la campagne électorale. "Je n'ai aucun doute que le machin a été totalement téléguidé", affirme le président de la région Auvergne Rhône-Alpes.

Par ailleurs, évoquant le dossier de la sécurité en France, Laurent Wauquiez tient des propos alarmistes. "Je ne suis pas un adepte de la thèse du complot mais je pense qu'il est assez vraisemblable que, dans les trois à quatre ans, ça va péter très très mal et très très dur", avance-t-il.

Le président des Républicains assure aussi que Nicolas Sarkozy, lorsqu'il était président, mettait les téléphones des ministres "sur écoute" au début des Conseils des ministres "pour pomper tous les mails, tous les textos, et vérifier ce que chacun de ses ministres disait".

Source JMM

 

Un connard ce Wauquiez... Qui n'assume pas ses propos..

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article