Nordahl Lelandais a été transféré à l'hôpital "par précaution" - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Nordahl Lelandais a été transféré à l'hôpital "par précaution"

Nordahl Lelandais a été hospitalisé selon le Dauphiné Libéré. L'homme de 34 ans qui a avoué le meurtre de la petite Maëlys a été transféré à l'Unité hospitalière sécurisée aménagée (UHSA) du centre hospitalier au sud de Lyon.

C'est son avocat, Alain Jakubowicz, qui a formulé cette demande d'hospitalisation selon France Bleu Isère.

Depuis quelques jours, Nordahl Lelandais faisait l'objet d'une surveillance particulière, notamment la nuit. L'ancien militaire a été transféré dans l'unité sécurisée par l'administration pénitentiaire suite à des problèmes psychiatriques. Il a fait état d'un état dépressif et suicidaire.

Nordahl Lelandais était "certainement très fragilisé parce que des barrières se sont effondrées ou des postures de défense, donc il a souhaité avoir une prise en charge un peu plus spécifique par rapport à cela", a expliqué à France Bleu Isère, Alain Chevallier du syndicat UFAP-UNSA Justice à la prison de Saint-Quentin-Fallavier où était placé en détention provisoire, jusqu’à vendredi, Nordahl Lelandais.

"À ma connaissance, il n’y a pas eu de tentative de suicide et toutes les protections sont prises pour qu’il puisse continuer de s’expliquer", a ajouté le syndicaliste. "Comme toute personne dans des affaires aussi médiatisées que celle-ci", la surveillance est plus étroite. Dans ce genre de cas, en moyenne, "on est dans un cycle de surveillance toutes les deux heures, là c’est toutes les 45 minutes", a expliqué Alain Chevallier.

Après la découverte de nouveaux indices l'ancien maître chien a avoué mercredi avoir tué involontairement Maëlys, âgée de 8 ans, disparue fin août lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère). Après ces aveux, les enquêteurs vont désormais s'attacher à déterminer les circonstances de la mort de Maëlys et notamment sa nature accidentelle, thèse avancée par l'unique suspect qui a refusé de s'exprimer davantage.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article