Panique dans un avion : L'issue de secours se détache à l’atterrissage - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Panique dans un avion : L'issue de secours se détache à l’atterrissage

Le 7 février dernier, un vol interne reliant Nagos à Abuja au Nigéria a bien failli mal se terminer.
 
Au moment de l'atterrissage, les passagers ont vécu un moment pour le moins effrayant comme l'indique CNN. Alors que l'avion venait à peine de toucher le sol, la porte de l'issue de secours s'est tout bonnement détachée. Fort heureusement, aucune victime n'est à déplorer mais la frayeur, elle, est encore bien présente.
 
Pour la compagnie nigériane Dana Airlines, un passager a forcément dû être impliqué puisqu'il serait impossible que la porte tombe "sans l'effort d'un passager pour l'ouvrir [...] lorsqu'un avion est en vol, il est entièrement pressurisé". Un témoin est pourtant formel et maintient que "la porte de sortie était instable tout au long du vol. Au moment de notre atterrissage, elle est tombée !".
 
A CNN, Dapo Sanwo, assis à proximité de la porte pendant le vol, assure que personne n'y a touché. "Il y avait des vibrations. J'ai remarqué que le loquet de la porte de secours était desserré et pendait." Le passager poursuit en pointant du doigt le comportement étrange du personnel de bord qui semblait vouloir éviter la mauvaise publicité. "Ils ont tenté de nous interdire de faire des vidéos et de prendre des photos."
 
Lorsque l'on y regarde de plus près, on se rend compte que la compagnie n'en est pas à son premier "raté". Elle a même mauvaise réputation. En 2012, un avion de Dana Airlines s'était écrasé dans un immeuble à proximité de l'aéroport international Murtala Muhammed à Lagos. Les 147 passagers, les 10 membres d'équipage ainsi que 10 personnes au sol avaient péri.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article