Camille Combal : "L'aventure 'TPMP' va prendre fin pour moi en juin" - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Camille Combal : "L'aventure 'TPMP' va prendre fin pour moi en juin"

Surprise pour les fidèles de "Touche pas à mon poste". A l'occasion d'un entretien prévu pour évoquer les bonnes audiences de la dernière saison de "Virgin Tonic" sur Virgin Radio (399.000 auditeurs sur la vague janvier-mars 2018), Camille Combal annonce à Ozap qu'il quittera l'équipe de Cyril Hanouna sur C8 à la fin de la saison.
 
Ozap : Le "Virgin Tonic" reste la 3e matinale musicale de France avec 399.000 auditeurs, en hausse de 51.000 curieux sur une vague et stable sur un an. Une prouesse pour une station qui était en grande difficulté avant votre arrivée. Comment l'expliquez-vous ?
 
Camille Combal : C'est super ! Je suis très, très heureux de nos audiences. Et je partage ce succès avec mon équipe, qui sont avant tout mes amis. On est stable et rappelons que ce sont des chiffres jamais atteints par une matinale sur Virgin Radio depuis une dizaine d'années. Les résultats, ça compte. Ce serait un mensonge de dire le contraire. Mais le plus important, c'est que ça prouve que l'émission plaît - et elle me ressemble beaucoup cette émission. C'est tout ce qui compte.
 
Vous aviez annoncé que cette saison serait votre dernière à la matinale sur Virgin Radio. Est-ce toujours d'actualité ?
 
Oui oui. Je m'étais mis pour objectif de m'arrêter la même année que Michel Sardou. Après, si vraiment Michel Sardou repart pour une tournée - même une croisière -, je réviserai ma position ! Je me suis toujours réglé sur Michel Sardou. Aujourd'hui, il oublie les paroles des "Lacs du Connemara", il est donc temps pour tout le monde de cesser ce pataquès et de passer à autre chose. (Rires) Blague à part, ce n'est pas du tout la fin de la radio. Nous avons fait un joli cycle, nous nous sommes éclatés pendant quatre ans. Ce qui m'embête, c'est que j'ai cette année l'équipe que je préfère et que nous ne nous sommes jamais autant amusés. Donc ça m'énerve d'avoir pris cette décision mais la décision est prise donc, malheureusement, on va passer à autre chose. Toutefois, j'avoue que je n'aurais pas forcément pris cette décision en sachant qu'on allait autant s'amuser cette année et que j'allais avoir cette équipe.
 
Donc il y aura de la radio à la rentrée ?
 
Sincèrement, je ne sais pas encore. Pourquoi pas. Ca dépend de tout le reste. Il faut faire un planning précis, voir comment tout s'imbrique. En tout cas, il n'y aura plus qu'une quotidienne. C'est difficile d'être focus sur plusieurs quotidienne...
 
Vous continuez donc "Touche pas à mon poste" ?
 
Là aussi, on part sur pas mal de changements puisque l'aventure "TPMP" va prendre fin pour moi en juin. J'en ai parlé longuement avec Cyril. Je pars avec des souvenirs incroyables, j'aime profondément Cyril et toute l'équipe mais c'est la fin d'un cycle. Franchement, j'ai eu une chance énorme de faire cette émission au succès dingue, et je remercie encore les équipes, Cyril et surtout les téléspectateurs qui sont là chaque soir et sur les réseaux sociaux. C'est l'hallu de vivre un truc comme ça en télé, il n'y en a pas eu mille dans l'histoire. Ca me rend triste, mais c'est le bon moment. C'est ma sixième année de "TPMP". Je pense qu'il faut se renouveler et faire de nouvelles choses. J'aurais aimé grandir dans l'émission. C'est ce qui devait arriver cette année - j'ai même arrêté ma quotidienne "Il en pense quoi Camille ?" pour ça. Malheureusement, ça ne s'est pas fait. Ca arrive, je n'en veux à personne mais j'aurais préféré grandir dans "Touche pas à mon poste". J'avais envie d'essayer de nouvelles choses, j'en ai toujours envie et j'espère qu'elles plairont aux gens. Donc je ne sais pas encore ce que je fais à la rentrée, que ce soit sur C8 avec les copains ou ailleurs. J'irai là où on veut de moi et où je pourrai continuer à m'épanouir mais rien n'est décidé pour le moment. Ce qui est sûr, c'est que je n'irai jamais bien loin tant que Jean-Michel Maire ne m'aura pas rendu mes 30 euros. (Rires)
 
C'est une surprise !
 
C'est un moment important de ma vie mais je pense que c'est le bon moment pour tenter de nouvelles choses même si c'est difficile.
 
N'avez-vous pas peur de perdre la base de fans de Cyril et de "Touche pas à mon poste" ?
 
Ils sont surtout derrière Cyril et Cyril les gardera, il le mérite. J'aimerais les surprendre. Les décevoir m'embêterait. Après, il y en a qui ne verront peut-être pas ce que je ferai après et ce n'est pas grave. C'est déjà gentil à Cyril de les avoir partagés aussi longtemps. Avant de le rencontrer, je faisais un peu la même chose mais personne ne le savait.
 
L'après-"TPMP" n'a pas forcément été facile pour les anciens. N'avez-vous pas la crainte de passer au second plan ?
 
Je suis d'un naturel anxieux mais je n'aurais jamais cru déjà être autant suivi pour mes bêtises et ce que je prépare avec mes équipes, j'en suis déjà hyper content. Après, je n'ai pas trop de souci si, dans deux-trois ans, je me retrouve à ouvrir une friterie dans le Sud, "La grande fritasse", à la Rotonde à Aix-en-Provence. A partir du moment où je suis heureux, ça m'ira très très bien. Là, je suis hyper motivé. Encore une fois, je pense que c'est le bon moment. J'espère que ça plaira aux gens mais là je n'ai pas de stress, j'ai juste envie de relever plein de défis.
 
Pour la suite, ça peut être le groupe Canal+... comme un autre ?
 
J'aimerais beaucoup rester dans le groupe Canal+, oui. En six ans, nous avons créé beaucoup d'amitiés. Nos patrons ne sont pas que nos patrons, ils sont aussi ceux avec qui nous allons boire des coups le vendredi soir. C8, c'est une petite famille. Mais franchement, j'irai où on veut bien de moi, où on peut faire de belles choses et où le projet est intéressant. Je ne veux pas toujours faire la même chose.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article