Un élu écologiste belge s'en prend très violemment à Emmanuel Macron et à sa politique en plein parlement européen - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Un élu écologiste belge s'en prend très violemment à Emmanuel Macron et à sa politique en plein parlement européen

Il fallait oser. Ce mardi après-midi, alors qu’Emmanuel Macron se trouvait devant le Parlement européen à Strasbourg, l’eurodéputé belge Philippe Lamberts est intervenu sur la question des fichés S, de l’accueil des migrants et de la précarisation des travailleurs. Sur ce point, il s’est appuyé sur l’expression du “premier de cordée“.
 
“Ce qui définit la cordée, c’est la corde. Elle permet aux premiers d’avancer et aux derniers de ne pas tomber. Mais dans nos sociétés, cette corde n’existe plus. Les riches s’enrichissent, les classes moyennes stagnent et se précarisent tandis que les plus fragiles sont abandonnés à leur sort“, a avancé l’eurodéputé.
 
Philippe Lamberts, écologiste, a ensuite conclu son intervention en offrant une corde verte à Emmanuel Macron. “Vous avez pris coutume d’offrir à vos hôtes un cadeau symbolique, permettez-moi de faire de même.“
 
La réaction du Président a été pour le moins… glaciale. “Vous pouvez tenir des propos d’estrade car vous avez le confort de ce salon. Au nom du respect que j’ai pour ce parlement, je ne peux vous laissez dire des bêtises et contre vérités“, a répondu Emmanuel Macron.
 
Il fallait oser. Ce mardi après-midi, alors qu’Emmanuel Macron se trouvait devant le Parlement européen à Strasbourg, l’eurodéputé belge Philippe Lamberts est intervenu sur la question des fichés S, de l’accueil des migrants et de la précarisation des travailleurs. Sur ce point, il s’est appuyé sur l’expression du “premier de cordée“.
 
“Ce qui définit la cordée, c’est la corde. Elle permet aux premiers d’avancer et aux derniers de ne pas tomber. Mais dans nos sociétés, cette corde n’existe plus. Les riches s’enrichissent, les classes moyennes stagnent et se précarisent tandis que les plus fragiles sont abandonnés à leur sort“, a avancé l’eurodéputé.
 
Philippe Lamberts, écologiste, a ensuite conclu son intervention en offrant une corde verte à Emmanuel Macron. “Vous avez pris coutume d’offrir à vos hôtes un cadeau symbolique, permettez-moi de faire de même.“
Réaction glaciale
 
La réaction du Président a été pour le moins… glaciale. “Vous pouvez tenir des propos d’estrade car vous avez le confort de ce salon. Au nom du respect que j’ai pour ce parlement, je ne peux vous laissez dire des bêtises et contre vérités“, a répondu Emmanuel Macron.
 
Il a ensuite surtout répondu au député belge sur la question de la surveillance et de l’assignation à résidence “sur de simples soupçons“. “La loi de sécurité intérieure permet de lutter contre les terrorismes intérieurs de notre pays. C’est à ce titre qu’elle permet des visites domiciliaires, la protection d’espaces publics... je l’assume totalement“, a avancé Emmanuel Macron.
 
“Parce que je suis le président d’un pays attaqué par des terroristes à de multiples reprises. Et je ne saurais expliquer à mon peuple que nous désarmons face à ce risque parce que des gens comme vous se permettent de proférer des contre-vérités.“

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article