Jura : Une enfant de 11 ans tuée à l'arme blanche, sa mère soupçonnée - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Jura : Une enfant de 11 ans tuée à l'arme blanche, sa mère soupçonnée

Âgée de 11 ans, l'enfant a été découverte par sa grande sœur, lundi matin. La mère a été hospitalisée, après s'être mutilée, a indiqué le parquet.
 
Une enfant de 11 ans a été découverte lundi matin tuée de plusieurs coups de couteau au domicile familial à Dampierre, dans le Jura, sa mère, suspectée du meurtre, étant hospitalisée après s'être mutilée, a indiqué le parquet.
 
"À 7h30, l'aînée de la famille, âgée de 20 ans, selon ses déclarations, a entendu un cri très violent et, en se levant, est tombée nez à nez avec sa mère armée d'un couteau", a relaté le procureur de la République à Lons-le-Saunier, Jean-Luc Lennon. La jeune femme, également blessée par sa mère, a appelé les secours qui ont découvert dans une chambre à l'étage, l'enfant de 11 ans décédée de plusieurs coups de couteau. "Quatre plaies au niveau de la gorge, deux plaies à la nuque, une plaie au niveau du cœur et une plaie à la main", a détaillé le procureur.
 
Le procureur évoque l'hypothèse d'une "fragilité psychologique". La mère, née en 1972, a été trouvée au rez-de-chaussée, perdant beaucoup de sang après s'être tranché les veines. Elle a été conduite à l'hôpital de Besançon et "ses jours ne sont pas en danger a priori", a précisé Jean-Luc Lennon. La quadragénaire, qui "serait infirmière", n'a pas encore pu être entendue. "L'hypothèse est une fragilité psychologique de la mère qui reste à confirmer par l'enquête", a avancé le procureur.
 
Un couple en instance de divorce. Les parents, en instance de divorce, étaient séparés et le père vit à Besançon avec un troisième enfant, un garçon dont l'âge n'a pas été précisé. La fille aînée a été hospitalisée, mais "son pronostic vital n'est pas engagé", selon Jean-Luc Lennon. Le parquet de Lons-le-Saunier devrait se dessaisir de l'enquête, confiée à la brigade de recherches de Dole, au profit du parquet de Besançon, compétent en matière criminelle.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article