Propos anti-flics de Yann Moix sur C8 : Plus de 2 000 saisines du CSA - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Propos anti-flics de Yann Moix sur C8 : Plus de 2 000 saisines du CSA

Propos anti-flics de Yann Moix sur C8 : Plus de 2 000 saisines du CSA
Les propos du chroniqueur ont entraîné plus de 2 000 plaintes auprès de l’institution de surveillance des médias, apprend-on lundi. Mémona Hintermann, membre du CSA, n’exclut pas qu’il y ait des sanctions contre C8.
 
Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a reçu « plus de 2 000 » saisines depuis les propos de Yann Moix sur les policiers, a-t-on appris lundi auprès de l’institution, dont un membre a estimé que des sanctions n’étaient pas exclues.
 
Le chroniqueur a tiré à boulets rouges sur les forces de l’ordre dans l’émission « Les terriens du samedi » sur C8, où étaient invités le journaliste Frédéric Ploquin pour la sortie de son livre « La peur a changé de camp », qui évoque le travail des policiers « la peur au ventre » sur fond d’insécurité, et deux policiers venus témoigner.
 
« Vous venez dire ici que les policiers ont peur […], que vous chiez dans votre froc », a déclaré l’écrivain. « La peur au ventre, vous n’avez pas les couilles d’aller dans des endroits dangereux », a-t-il ajouté, les accusant de se « victimiser ».
 
Des propos dénoncés par les policiers et qualifiés d'« intolérables » par le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb.
 
Suite à la diffusion de l’émission samedi, « plus de 2 000 » saisines de citoyens mais aussi de syndicats de policiers et d’une association de femmes de policiers, ont été reçues par le CSA, a précisé le Conseil.
 
Interrogée sur BFMTV sur l’éventualité de sanctions contre C8, Mémona Hintermann, membre du CSA, a estimé que « ce n’est pas exclu du tout ».
 
La rentrée télé a été marquée par une surenchère de petites phrases chocs.
 
Dans « Les Terriens du dimanche », autre émission de Thierry Ardisson sur C8, Eric Zemmour a eu une altercation avec la chroniqueuse Hapsatou Sy au sujet de son prénom, qu’il a jugé une « insulte à la France ».
 
Si la séquence a été supprimée au montage, elle a été diffusée sur Internet par la chroniqueuse et a provoqué plus de 300 saisines du CSA, a indiqué le Conseil lundi.
 
Quant aux propos de Charles Consigny dans l’émission de Laurent Ruquier « On n’est pas couché » diffusée samedi, ils ont provoqué « une soixantaine » de saisine, selon le CSA.
 
« Aujourd’hui, en réalité, c’est presque plus facile de réussir quand on est fils d’immigrés, noir et pédé que quand on est fils de Français de 'souche', blanc et hétérosexuel… », a déclaré le chroniqueur à un rappeur venu promouvoir son album.
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article