Bénabar invite Carla Bruni sur un surprenant duo - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Bénabar invite Carla Bruni sur un surprenant duo

Bénabar invite Carla Bruni sur un surprenant duo
Surprenant duo à plus d'un titre. Déjà parce qu'on n'imaginait pas forcément leurs univers artistiques fusionner, mais aussi et surtout parce que l'ex-première dame de France Carla BRUNI-SARKOZY donne de la voix avec BÉNABAR, un chanteur qui avait manifesté son désaccord à l'égard de Nicolas SARKOZY au moment des élections présidentielles de 2007. "Je ne me suis jamais caché de mes opinions politiques, c'est sûr que je préférerai voir Ségolène ROYAL que SARKOZY à l'Elysée" expliquait-il alors sur France 3. Heureusement, la musique adoucit les mœurs, même si elle est trop forte, car les voici à présent tous les deux réunis sur une chanson inédite. "Je me sens une femme de gauche, dans la liberté que j'accorde aux autres" renchérit-elle.
 
Après quelques mois d’exploitation de son album "Le début de la suite" réalisé par Mark DAUMAIL (l’âme de COCOON), BÉNABAR revient avec une douce ballade sur le thème de l’amour, gorgée d’humour et de tendresse, écrite par Bruno et réalisée par Mark.
 
Bruno NICOLINI, dit BÉNABAR, est né le 16 juin 1969 à Thiais. Il grandit à Saintry-sur-Seine, en Essonne, dans la banlieue parisienne. Sa mère italienne est libraire et son père corse est régisseur pour le cinéma et a fait au moins une cinquantaine de films. À huit ans, il s'initie à la trompette, parce que cela est symbolique des clowns et du cirque qui l'impressionnent, et par goût musical. Après son baccalauréat français et un passage aux États-Unis, il devient technicien et photographe pour le cinéma, avant de dévoiler son premier album "Bénabar et associés" en 1997, signé sur un label indépendant.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article