EN DIRECT - Emmanuel Macron sur TF1 : "Les 3/4 de l'augmentation du prix de pétrole à la pompe, ce n'est pas les taxes mais la hausse du cours mondial". "Le montant des impôts commence à baisser" - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

EN DIRECT - Emmanuel Macron sur TF1 : "Les 3/4 de l'augmentation du prix de pétrole à la pompe, ce n'est pas les taxes mais la hausse du cours mondial". "Le montant des impôts commence à baisser"

EN DIRECT - Emmanuel Macron sur TF1 : "Les 3/4 de l'augmentation du prix de pétrole à la pompe, ce n'est pas les taxes mais la hausse du cours mondial". "Le montant des impôts commence à baisser"

20h36: Début de l'interview d'Emmanuel Macron :

"Les Français n'attendent pas que je réponde aux tweets de Donald Trump. je ne vais pas me mettre à débattre avec le Président Américain. Quand les Etats-Unis ont voulu être indépendants, la France était là. Quand la France a été attaquée, les Etats-Unis étaient là. A chaque grand moment de notre histoire, nous avons été des alliés. Entre alliés, on se doit le respect et je ne veux pas entendre le reste. Les USA c'est notre allié historique et ça continuera de l'être, mais être allié, ce n'est pas être vassal. 

Le montant des impôts commence à baisser si on le rapporte à ce que l'on produit. Et cela va continuer tout au long du quinquennat. Le montant des impôts commence à baisser si on le rapporte à ce que l'on produit. Pour pouvoir répondre à nos besoins de défense ou de sécurité intérieur, ce sont vos impôts qui le payent. Pour pouvoir aider les plus faibles, ce sont vos impôts qui le payent. Pour aider les territoires en difficulté, ce sont vos impôts qui les payent. Je veux qu'on sorte de cette forme de poujadisme.

Les 3/4 de l'augmentation du prix de pétrole à la pompe, ce n'est pas les taxes mais la hausse du cours mondial. En 2009 et en 2015, ces hausses ont été votées. Tout le monde le sait depuis dix ans, il faut réduire progressivement l'écart entre le diesel et l'essence. Il faut davantage taxer les énergies fossiles pour financer nos investissements dans le renouvelable.

Sur les gilets jaunes, beaucoup de gens veulent récupérer ce mouvement. Il y a beaucoup de gens qui sont dans l'addition des colères et des blocages. Cela ne fait pas un projet pour le pays. Il y a un droit à manifester. Mais il y a un droit de tous les autres citoyens à pouvoir se déplacer librement.

Je ne suis pas parfait, j'ai peut-être commis des erreurs en choisissant untel ou untel. Ça, c'est la vie, je le regrette comme vous.

Je ne pense pas à mon image ou aux sondages... Si on ne regarde que ça, on ne fait plus rien.

Il y a de l'impatience et il y a de la colère. Cette colère, je la partage, il y a une chose que je n'ai pas vraiment réussi à faire, je n'ai pas réussi à réconcilier le peuple français avec ses dirigeants.

Ce divorce, on le voit dans toutes les démocraties occidentales. Il m'inquiète."

20h00: Début du journal de 20h et première surprise, le Président de la République n'est pas interrogé en début de journal.

Arrivé en hélicoptère vers 16 h 30, Emmanuel Macron a assisté depuis le poste de commandement au catapultage de six Rafale et d'un avion de guet Hawkeye. "C'est une immense fierté. Nous sommes les seuls au monde avec les Américains à avoir ce type d'équipement", a déclaré le président à quelques journalistes après s'être rendu dans la passerelle de navigation.

19h19: Dans TV Mag, Gilles Bouleau explique comment cette interview va se dérouler : "Ce sera dans le journal de 20 heures, qui sera présenté à Paris par Julien Arnaud. L’interview sera réalisée en direct, pour une durée de base de dix minutes. Il n’y aura pas de mise en scène, pas de décor particulier, nous n’installerons pas de plateau, pour importuner au minimum l’équipage du Charles-de-Gaulle. Ce sera sobre, dans un endroit vaste à l’intérieur du porte-avions. Je mènerai seul l’interview. C’est bien les face-à-face, c’est une autre dynamique."

18h55: Après une semaine durant laquelle Emmanuel Macron a sillonné la France dans le cadre de son "itinérance mémorielle" sur les lieux symboliques de la Première Guerre mondiale, le président de la République sera l'invité de Gilles Bouleau au 20H de TF1, mercredi.

Cette interview présidentielle, qui se déroulera sur le porte-avions Charles-de-Gaulle, intervient dans un contexte particulier : trois jours plus tard, les "gilets jaunes" manifesteront partout en France contre la hausse des prix du carburant.

L’interview sera également disponible sur LCI (Canal 26 de la TNT) et sur LCI.fr.

18h02: En début de semaine, Christophe Castaner, le Ministre de l'Intérieur a affirmé :  « Je demande qu’il n’y ait aucun blocage total. (…) Partout où il y aura un blocage, et donc un risque pour les interventions de sécurité et aussi la libre circulation, nous interviendrons », a-t-il prévenu, tout en assurant qu’aucune manifestation ne sera interdite « si elle ne menace pas l’ordre public et si elle n’entrave pas la libre circulation ».

Source JMM

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article