Le JT du week end 13h de TF1 du 24 novembre - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Le JT du week end 13h de TF1 du 24 novembre

Le JT du week end 13h de TF1 du 24 novembre

Chaque jour, je vous proposerai certains reportages du JT du week-end 13h de TF1 présenté par Anne-Claire Coudray.

Au programme du journal du 24 novembre.

Manifestation des gilets jaunes à Paris : La situation dégénère

Dans la matinée du 24 novembre 2018, les gilets jaunes se sont dirigés vers le bas de la Grande Avenue. Une demi-heure après le début de la manifestation, la situation a dérapé. Alors que les gilets jaunes voulaient s'approcher la place de la Concorde, les CRS leur ont bloqué le passage. La violence a éclaté. Des casseurs se sont ajoutés aux manifestants. Une situation que le gouvernement a voulu éviter.

Des gilets jaunes "regrettent" les débordements sur les Champs-Élysées

La situation a dérapé lors de la manifestation en masse des gilets jaunes de ce 24 novembre 2018 sur les Champs-Élysées. La violence a éclaté. Les forces de l'ordre ont répliqué par des jets de gaz lacrymogène. Dans leur mouvement pacifique, plusieurs gilets jaunes disent "regretter ces violences qui font passer leurs revendications en second plan", selon notre envoyé spécial Jean-Marie Bagayoko.

Manifestation des gilets jaunes : Christophe Castaner met en cause Marine Le Pen

La mobilisation des gilets jaunes de ce 24 novembre 2018, devait se tenir sur le Champ-de-Mars. Ces derniers sont descendus sur les Champs-Élysées où des affrontements avec les forces de l'ordre ont eu lieu. Christophe Castaner avait mis en garde contre ces débordements et accuse Marine Le Pen d'avoir "invité les manifestants à venir sur les Champs-Élysées".

Manifestation des gilets jaunes : Les manifestants ont affronté les forces de l'ordre sur les Champs-Elysées

Mathilde Guenegan, notre envoyée spéciale sur les Champs-Elysées, nous a fait part de la situation avec les gilets jaunes ce 24 novembre 2018. Si certains sont venus pour manifester pacifiquement, d'autres ont eu des affrontements violents avec les forces de l'ordre. Ces derniers ont tenté de repousser les manifestants avec des gaz lacrymogènes et les gilets jaunes ont protesté à coup de projectiles.

Certains gilets jaunes préfèrent se rassembler dans d'autres quartiers de la capitale

La manifestation des gilets jaunes continue ce 24 novembre 2018 à Paris. Certains d'entre eux ont préféré se rassembler au Champ-de-Mars. D'autres se sont donnés rendez-vous aux abords des gares et des gares routières. Néanmoins, des groupes de gilets jaunes ont choisi de prendre le chemin des Champs-Elysées pour manifester.

Manifestation des gilets jaunes : Un groupe d'amis Sénonais décide de manifester à Paris

Au départ de Sens, en Bourgogne, un groupe d'amis décide de manifester avec les gilets jaunes ce 24 novembre 2018. Pour certains, c'est une première. Arrivés sur les Champs-Elysées, ils découvrent le face à face tendu avec les forces de l'ordre. S'ils ne sont pas prêts de répondre par la violence, ils restent toutefois déterminés.

Manifestation des gilets jaunes : Villeneuve-d'Ascq a loué deux bus pour se rendre à Paris

Le combat des gilets jaunes a débuté par la grogne contre la hausse du carburant mais d'autres revendications sont apparues depuis la première manifestation. Une centaine de manifestants de Villeneuve-d'Ascq se sont rendus à Paris à bord de deux bus spécialement loués pour militer sur les Champs-Elysées.

Les gilets jaunes ont préféré les Champs-Élysées au Champ-de-Mars

Le Champ-de-Mars a été le lieu autorisé par la préfecture de Paris pour le rassemblement des gilets jaunes ce 24 novembre 2018. Mais la plupart des manifestants "ne voulaient pas être parqués" selon notre reporter Patricia Allémonière. Ces gilets jaunes qui ont préféré le Champ-de-Mars aux Champs-Élysées ne voulaient pas être assimilés à des casseurs et voulaient rester pacifique.

Manifestation des gilets jaunes à Paris : Qui sont les radicaux ?

Des éléments radicaux ont infiltré la manifestation des gilets jaunes. D'après les autorités, il s'agit de militants d'ultra droite ayant des comportements très violents. Rien avoir avec les gilets jaunes et leurs revendications, ils sont en minorité.

Manifestation des Gilets jaunes : Une mobilisation moins forte que le 17 novembre

Le nombre des gilets jaunes publié par le ministère de l'Intérieur au niveau régional pour ce 24 novembre 2018 était six fois plus faible que celui du 17 novembre. La question se pose si le mouvement est en phase de s'éteindre. Mais à Muret, en Avignon ou à Bègles par exemple, les manifestants ne lâchent pas malgré la fatigue.

Avignon : Comment se déroule la manifestation des gilets jaunes ?

La manifestation de ce 24 novembre 2018 compte autant de gilets jaunes à Avignon. Depuis la matinée, les manifestants ont bloqué l'accès à un centre commercial. Une pratique qui impacte financièrement les commerçants. Certains d'entre eux perdront jusqu'à 95% de leurs chiffres d'affaires pour cette journée.

Les commerces marseillais impactés par le mouvement des gilets jaunes

On compte près de 200 enseignes commerciales à Marseille. Depuis le début de la manifestation des gilets jaunes, ces dernières ont traversé une semaine difficile. Celle du 17 novembre 2018 a fait baisser leur chiffre d'affaires de 40%. De leur côté, les gilets jaunes se mobilisent pour expliquer le but de leurs revendications aux automobilistes et aux clients de ces zones commerciales.

Gilets jaunes : Quel impact sur les Grands magasins dans Paris?

D'important incidents ont eu lieu sur les Champs-Elysées samedi 24 novembre 2018A quelques centaines de mètres de là, sur le boulevard Haussmann, Parisiens et touristes préparaient les courses de Noël.

Île de La Réunion : Les Gilets jaunes toujours mobilisés JT 13H

Sur l'île de La Réunion, on s'attendait à une journée tendue pour la manifestation des Gilets jaunes de ce 24 novembre 2018. Des centaines de Gilets jaunes sont toujours mobilisés dans l'île.

Nicolas Dupont-Aignan: "Les gilets jaunes sont des honnêtes gens"

Alors que la situation a dégénéré sur les Champs-Élysées ce samedi 24 novembre 2018, Nicolas Dupont-Aignan a fait part de son soutien aux manifestants. Le président de Debout la France a déclaré que les images de violences constatées en marge de la mobilisation "ne correspondent pas à la réalité des gilets jaunes". "Ce sont des honnêtes gens", a-t-il ajouté. Il a appelé le gouvernement à ouvrir le dialogue.

Manifestation des gilets jaunes : Qu'en pensent les Lyonnais ?

À Lyon, beaucoup de personnes se disent moins dépendantes de leurs voitures, donc moins touchées par la hausse des prix du carburant. Dans la matinée du 24 novembre 2018, peu de manifestants sont sortis dans les rues du centre-ville pour montrer leur mécontentement. Quelle opinion réservent les Lyonnais à la mobilisation des gilets jaunes ? Soutiennent-ils toujours leur mouvement ?

Manifestation des gilets Jaunes : Scènes de violences sur les Champs-Élysées

La manifestation des gilets jaunes de ce 24 novembre 2019 sur les Champs-Élysées symbolise une matinée où tout a dégénéré. Les débordements ont commencé à onze heures, près de la place de la Concorde. Plusieurs personnes ont tenté de forcer les limites définies par les CRS et ont lancé des projectiles. Les forces de l'ordre les ont repoussées par jets de gaz lacrymogènes.

Manifestation des gilets jaunes : Atmosphère extrêmement tendue sur les Champs-Élysées

Après les premiers heurts durant la matinée du 24 novembre 2018, il y a eu de nouveaux affrontements à treize heures ente les gilets jaunes et les forces de l'ordre sur les Champs-Élysées. Ani Basar, envoyée spéciale, nous en dit un peu plus. Notons que les manifestants sur Paris étaient au nombre de 8 000 et 23 000 dans tout le pays, selon les chiffres officiels du ministère de l'Intérieur.

Manifestation des gilets jaunes : Quid de la situaton en haut des Champs-Élysées ?

En haut des Champs-Élysées, notre envoyé spécial, Jean-Marie Bagayoko, nous détaille la situation. Le mouvement des gilets jaunes de ce 24 novembre 2018 a tourné au désastre. En direction de l'Arc de triomphe, les plus virulents veulent en découdre avec les forces de l'ordre. Les autres les regardent impuissants et "regrettent" ces violences qui font de l'ombre à leurs revendications.

Bègles : Les gilets jaunes bloquent pacifiquement les centres commerciaux

À Bègles, les gilets jaunes sont restés calmes malgré les opérations de blocage, notamment des zones commerciales. Si les personnels peuvent passer, les clients sont refoulés. Leur objectif, une journée sans achats durant cette période de grande promotion.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article