«Nicolas le Jardinier», l’ex-animateur de TF1, est décédé - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

«Nicolas le Jardinier», l’ex-animateur de TF1, est décédé

L’ex-animateur de télévision et jardinier passionné s’est éteint à l’âge de 89 ans.
 
Il fut en son temps le plus célèbre jardinier du paysage audiovisuel français. « Nicolas le Jardinier » est décédé, ce mercredi à l’âge de 89 ans à Montreuil (Seine-Saint-Denis) selon Le Parisien. Sa moustache et son sourire étaient légendaires et ses maximes l’étaient tout autant. « Pour la Saint-Joseph, chaque oiseau bâtit son château », ou « À la Saint-Vincent, tout dégèle ou tout fend », c’est avec ce genre de dictons qu’il ponctuait ses émissions ou ses interventions radiophoniques. Il a ainsi marqué une génération d’amoureux du jardinage.
 
De son vrai nom Raymond Mondet, « Nicolas le Jardinier » est né à Romainville le 30 décembre 1928. Fils d’un maréchal-ferrant exerçant à Romainville (Seine-Saint-Denis), après une première expérience dans les assurances qui fut un échec, il devient jardinier. En 1944, il reprendra ses études à l’École du Breuil et deviendra jardinier « 4 branches » en 1948, le plus haut niveau d’études de jardinage de l’époque.
 
Dans les années 80, après 25 ans de journalisme dans la presse spécialisée sur le jardinage - il fut rédacteur en chef du magazine Rustica - cet homme toujours souriant avait tenté l’aventure de la télévision dans « La Maison de TF1 » avec Évelyne Dhéliat où il composait un potager et un jardin d’agrément, puis dans « Le jardin de Nicolas » sur TF1, puis La Cinq. Il avait aussi beaucoup écrit sur sa passion, notamment « Mon Jardin », sa dernière œuvre publiée aux éditions Rustica, en 1999. Ces dernières années, il avait quitté le devant de la scène mais continuait de s’occuper de son jardin dans sa ville de Romainville.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article