L'incroyable polémique : Jeanne Calment, "doyenne du monde" décédée à 122 ans en 1997 serait en réalité décédée en... 1934 - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

L'incroyable polémique : Jeanne Calment, "doyenne du monde" décédée à 122 ans en 1997 serait en réalité décédée en... 1934

L'incroyable polémique : Jeanne Calment, "doyenne du monde" décédée à 122 ans en 1997 serait en réalité décédée en... 1934
Une théorie publiée par un passionné de généalogie laisse entendre que la doyenne de l’humanité, Jeanne Calment, décédée en 1997 à l’âge de 122 ans, se serait fait usurper son identité par sa fille, expliquant son exceptionnelle longévité.
 
« La Mamie du monde », comme elle était parfois surnommée, est-elle réellement décédée en 1997 à l’âge de 122 ans ? C’est la question à laquelle a tenté de répondre un passionné de généalogie qui considère l’âge de la doyenne de l’humanité comme une « anomalie », alors que depuis trente ans l’âge maximal atteint par les personnes âgées ne progresse pas.
 
Dans un article, publié le 10 décembre dans le blog Medium, Yuri Deigin, un chef d’entreprise Russe, n’hésite pas à avancer une théorie qui remet en cause le record mondial de longévité détenue par la Française Jeanne Calment, révèle le HuffPost.
 
Selon lui, la personne qui a fait la Une des journaux télévisés et suscité tant d’admiration pour son exceptionnelle longévité n’est tout simplement pas Jeanne Calment, mais sa fille Yvonne. Elle aurait usurpé l’identité de sa mère à sa mort dans les années…. 1930 !
 
Une hypothèse folle, qui s’appuie sur une analyse de photos avant-après de Jeanne et de sa fille Yvonne, officiellement décédée en 1934.
 
Yuri Deigin affirme que les oreilles et le nez de Jeanne Calment sont trop différents entre le début et la fin de sa vie et attestent qu’il ne s’agit pas de la même personne.
 
Il relève aussi des incohérences dans le récit de la vieille dame sur sa vie, notamment lors de sa rencontre avec Vincent Van Gogh. Des témoignages affirmeraient quant à eux qu’elle faisait « beaucoup plus jeune que son âge ».
 
Pour le Russe, pas de doute, la fille a bien pris la place de sa mère pour des questions d’héritages.
 
Une hérésie pour Jean-Marie Robine, directeur de recherche à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), qui a travaillé sur les centenaires et rencontré plusieurs fois à cette occasion Jeanne Calment. Interrogé par le Parisien, le scientifique assure que « tout cela est complètement bancal et ne repose sur rien ».
 
« On n’a jamais autant fait pour prouver l’âge d’une personne », affirme celui qui a co-validé l’âge record de la vieille dame. « On n’a jamais rien trouvé qui nous permettait d’émettre le moindre soupçon sur son âge. On a eu accès à des informations qu’elle seule pouvait connaître, comme le nom de ses professeurs de mathématiques ou de bonnes passées par l’immeuble. […] Sa fille n’aurait pas pu savoir ça ».
 
Une supercherie mise en place par le père et la fille qui ne tiendrait pas debout, à cause aussi du nombre de personnes impliquées dans ce mensonge. « Vous imaginez le nombre de personnes qui auraient menti ? Du jour au lendemain, Fernand Calment aurait fait passer sa fille pour son épouse et tout le monde aurait gardé le silence ? C’est abracadabrantesque ».
 

Faudrait une bonne fois pour toutes arrêter avec les fakes news..

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article