Manifestation des lycéens : Environ 200 établissements bloqués aujourd'hui - Plusieurs incidents recensés en France - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Manifestation des lycéens : Environ 200 établissements bloqués aujourd'hui - Plusieurs incidents recensés en France

Manifestation des lycéens : Environ 200 établissements bloqués aujourd'hui - Plusieurs incidents recensés en France
Au quatrième jour d'un mouvement de contestation né dans la foulée des "gilets jaunes", environ 200 lycées et collèges étaient de nouveau bloqués ou perturbés en France jeudi.
 
Environ 200 lycées et collèges sont de nouveau bloqués ou perturbés en France jeudi et plusieurs incidents ont déjà été recensés au quatrième jour d'un mouvement de contestation né dans la foulée des "gilets jaunes". "On est sur des chiffres à peu près similaires aux jours précédents", indique le ministère de l'Éducation. "Selon les établissements, les situations sont très hétérogènes, entre les blocages totaux, partiels, les barrages filtrants, des feux de palettes..." Les syndicats lycéens ont appelé à maintenir la pression et intensifier le mouvement jeudi par une "mobilisation générale" avant des manifestations vendredi. Ils réclament notamment l'abandon des réformes du bac, de la voie professionnelle et de la hausse des frais d'inscription pour les étudiants hors UE.
 
En Seine-Saint-Denis, 37 lycées et deux collèges sont bloqués, avec une situation très tendue devant plusieurs établissements. La tension est forte à Mantes-la-Jolie, dans les Yvelines, où au moins deux voitures ont été incendiées, devant le lycée Saint-Exupéry et près de la patinoire, et où des heurts ont éclaté avec la police, donnant lieu à 146 interpellations au total. À la Courneuve, devant le lycée Denis-Papin, une trentaine de jeunes cagoulés ont jeté des cocktails Molotov et incendié une voiture, selon la police.
 
Des rassemblements à Paris et Lille. À Lille, des dizaines de lycéens se sont rassemblés devant le lycée Pasteur pour en bloquer l'entrée. Devant le lycée Montebello, dans le sud de la ville, au moins 400 personnes étaient aussi rassemblées, dont une quinzaine de "'gilets jaunes". Le mouvement lycéen a également touché Nice (Alpes-Maritimes), avec des centaines d'élèves dans la rue et au moins quatre établissements touchés. La manifestation a dégénéré en un violent face-à-face entre la police et des jeunes aux abords du lycée du Parc Impérial, l'un des plus grands établissements de Nice, avec plusieurs interpellations "musclées" selon un enseignant.
 
La mobilisation s'est étendue à quelques universités, notamment à Tolbiac (Paris 1) ou Paris 3-Censier.
 
Des jets de pierre à Marseille. À Marseille, une vingtaine d'établissements sont touchés, avec des "blocages plus ou moins filtrants", selon le rectorat. Après les violences et les incidents constatés les jours précédents, et notamment une jeune fille victime de brûlures mercredi en tentant de mettre le feu à une poubelle, plusieurs lycées ont été fermés à l'avance. "Il y avait trop de risques de blessés parmi les lycéens", a précisé le rectorat, en soulignant la présence d'éléments extérieurs. Plusieurs milliers de lycéens ont cependant manifesté jeudi à Marseille ainsi qu'à Nice. Jeudi matin, à Marseille, la tension était grande devant d'autres établissements (Ampère et la Viste), avec des jets de pierre et des caillassages des forces de l'ordre, et de nombreux feux de poubelles.
 
Un élève blessé à l'oeil à Béziers. Une trentaine d'établissements ont été impactés dans l'académie de Montpellier, dans l'Hérault, avec de nombreux "incidents et actes d'incivilité" : un élève a été blessé à l'oeil à Béziers, "par un jet de projectile", précise le communiqué du rectorat.
 
Un policier légèrement blessé à Toulouse. La mobilisation des lycéens à Toulouse se poursuit jeudi, avec des blocages d'établissements et une manifestation ponctuée de violences au cours de laquelle un policier a été légèrement blessé, a indiqué la préfecture de la Haute-Garonne.
 
Deux lycéens ont été condamnés mercredi par le tribunal correctionnel de Bourgoin-Jallieu, en Isère, à six mois de prison ferme pour des violences lors des manifestations contre la réforme de l'Éducation, a appris l'AFP jeudi auprès du parquet.
 
Les deux lycéens, majeurs, étaient jugés en comparution immédiate pour des dégradations et des jets de projectiles contre les forces de l'ordre lors des manifestations qui ont agité le centre-ville de Bourgoin-Jallieu lundi et mardi. Ils ont également écopé de 500 euros d'amende mais n'ont pas été incarcérés, a ajouté le parquet, confirmant une information du Dauphiné libéré.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article