Le tacle de Muriel Robin : "J'ai cette chance de ne pas être Franck Dubosc" - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Le tacle de Muriel Robin : "J'ai cette chance de ne pas être Franck Dubosc"

Le tacle de Muriel Robin : "J'ai cette chance de ne pas être Franck Dubosc"
Appelée par le quotidien Midi Libre à s'exprimer sur les gilets jaunes, Muriel Robin s'est montrée solidaire avec le mouvement, mais pas avec Franck Dubosc qui a enchaîné les changements de position sur le sujet.
 
"J'ai cette chance de ne pas être Franck Dubosc. Quand on n'a rien à dire, il ne faut rien dire. Il n'y a que la sincérité qui peut être entendue.
 
Comment pourrait-on être contre les "gilets jaunes" ? Pour ceux qui crèvent et qui ont une vraie revendication, comprendre leur colère et condamner la violence. Les entreprises qui s'en foutent plein les poches et écrasent les gens pour avoir plus.
 
Il y a quelque chose qui ne va pas. Je n'ai aucun mérite, j'ai besoin de le faire"
 
J'ai toujours agi dans l'ombre et parfois dans la lumière avec les Enfoirés... J'ai toujours essayé de faire en sorte que ma notoriété serve. Il reste tant à faire pourle climat, les femmes, les homos, les enfants, les autistes....
 
Quand on s'engage, ce n'est pas juste un nom sur un papier à lettre. Je n'ai aucun mérite, j'ai besoin de le faire, je suis comme ça. Mais ce n'est pas moi qui vais trouver des solutions et je ne sais pas où elles sont.", a-t-elle déclaré à nos confrères de Midi-Libre.
 
Un joli tacle pour débuter l'année. Pas épargné sur les réseaux sociaux en raison de ses prises de position changeantes à propos des gilets jaunes, Franck Dubosc a cette fois été la cible de Muriel Robin.
 
La comédienne n'a pas du tout apprécié l'attitude du réalisateur de "Tout le monde debout" qui a affiché son soutien aux manifestants, avant de se désolidariser.
 
"Les gilets jaunes c'est du passé, Monsieur (...) Ils sont trop haineux, trop hargneux, à dégager", avait-il confié à un internaute qui filmait la scène avec son smartphone. Des critiques qui lui ont valu un torrent de critiques.
 
L'humoriste s'était finalement excusé sur le plateau de Touche pas à mon poste quelques jours plus tard. "J'ai fait une énorme erreur. L'erreur d'un homme qui a eu peur. Mais je ne reviens pas en arrière: maintenant, je suis là", avait-il assuré aux côtés de Cyril Hanouna et face à quelques gilets jaunes.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article