Les gilets jaunes en plateau dans "Morandini Live" refusent de condamner le boxeur qui a attaqué les forces de l'ordre - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Les gilets jaunes en plateau dans "Morandini Live" refusent de condamner le boxeur qui a attaqué les forces de l'ordre

Les gilets jaunes en plateau dans "Morandini Live" refusent de condamner le boxeur qui a attaqué les forces de l'ordre

Ce matin, Jean-Marc Morandini et son équipe étaient de retour avec un nouveau numéro de "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. Au début de l'émission, les téléspectateurs ont pu suivre un débrief de la mobilisation des "gilets jaunes" qui s'est déroulée ce samedi à Paris et dans plusieurs villes françaises.

Sur le plateau, deux "gilets jaunes" étaient notamment réunis. Jean-Marc Morandini les a interrogés pour savoir s'ils condamnaient les violences d'un boxeur contre les gendarmes à Paris. "Non, je ne condamne pas cet acte. Il n'a pas eu raison d'attaquer les forces de l'ordre, mais je ne condamne pas cet acte", a déclaré Jean-Claude Resnier.

Avant de préciser : "Quand on prend le commandant Andrieux [commandant divisionnaire filmé en train de s'en prendre à plusieurs personnes samedi à Toulon, ndlr] et ce qu'il s'est passé samedi avec la désinformation complète du gouvernement. La fameuse péniche qui a été brûlée n'a pas été brûlée par des gilets jaunes. Elle a été brûlée par un tir d'un membre des forces de l'ordre et la grenade est passée à travers".

Des propos qui ont provoqué la stupéfaction sur le plateau de l'émission. "Un gendarme à terre, oui je le condamne, parce qu'on ne doit pas frapper quelqu'un à terre. Par contre, debout, je ne le condamne pas. Quand c'est l'inverse : quand il y a cinq fonctionnaires de police qui tapent un gilet jaune, personne ne le condamne. Apparemment, c'est normal".

De son côté, l'autre "gilet jaune" présente en plateau, Nadège, a déclaré "être sur la même ligne". "Nous, les CRS, quand il n'y a aucun danger, ils nous gazent et nous matraquent. Ça, ils ne le montrent pas à la télé", a-t-elle précisé.

Source JMM

Les deux sont condamnables

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article