Thierry Séchan : les causes du décès du frère de Renaud révélées - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Thierry Séchan : les causes du décès du frère de Renaud révélées

Thierry SÉCHAN, le frère aîné de RENAUD, a été retrouvé décédé à son domicile parisien du 14ème arrondissement le 9 janvier dernier. Les causes du décès viennent d'être révélées, l'homme de 60 ans est décédé d'un AVC massif. "C'est une mort tellement bête, tellement injuste. 69 ans, c'est encore jeune. Mais voilà, il fumait beaucoup trop, il avait souvent très mal à la tête et il a fait un AVC massif. C'est exactement le terme employé par le docteur qui a délivré son certificat de décès..." a indiqué David SÉCHAN à nos confrères de "Ici Paris", confirmant les premières informations : "On l'a retrouvé chez lui dans son salon et voilà…". L'inhumation de Thierry SÉCHAN a eu lieu cette semaine, le 16 janvier dernier, au cimetière du Montparnasse, mais l'épreuve reste particulièrement difficile à vivre pour RENAUD et pour ses proches. "Notre famille est effondrée ! Thierry n'était pas seulement mon frère aîné, il était vraiment le noyau central de notre clan. Avec RENAUD, nous étions tous les trois très liés et, aujourd'hui, son décès est la plus douloureuse des épreuves. Tout comme moi, RENAUD est brisé par le chagrin. Mais son frère poursuit : "Il ne sombrera pas. J'espère que ça va le faire réfléchir et que désormais, il aura une meilleure hygiène de vie".
 
Selon une source policière du quotidien, c'est son ex-femme qui a fait la tragique découverte. Le décès remontait à plusieurs jours. L'écrivain et parolier avait écrit de nombreux textes de chansons pour LES CHATS SAUVAGES, Julien CLERC, ELSA, Daniel LAVOIE ou Romane SERDA. Très populaire au Québec en qualité de parolier, il avait reçu le grand prix de la SOCAN (l'équivalent de notre SACEM).

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article