Gilets Jaunes - Toulouse - La vidéo très gênante tournée en salle de commandement de la police : "Mais putain, faut tirer, quoi ! Il faut aligner deux, trois bastos" - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Gilets Jaunes - Toulouse - La vidéo très gênante tournée en salle de commandement de la police : "Mais putain, faut tirer, quoi ! Il faut aligner deux, trois bastos"

Gilets Jaunes - Toulouse - La vidéo très gênante tournée en salle de commandement de la police : "Mais putain, faut tirer, quoi ! Il faut aligner deux, trois bastos"
Une enquête est ouverte à Toulouse après la diffusion d'une vidéo où des policiers appellent à tirer des "bastos" lors d'une manifestation.
 
La vidéo a heurté par la franchise et la spontanéité des propos des policiers, hors champ. La police de Toulouse a ouvert une "enquête administrative" sur la divulgation par un syndicat policier d'une vidéo, où l'on entend des policiers commenter une manifestation de gilets jaunes en jugeant qu'il faut "tirer", "aligner deux, trois bastos". En clair : tirer avec des balles d'arme à feu.
 
L'enquête a été ouverte par la Direction départementale de la sécurité publique de Haute-Garonne, qui a confirmé une "captation illégale d'images et de sons" au sein du Centre de commandement et d'information de Toulouse le 12 janvier - lors de l'acte 9 - a indiqué vendredi la préfecture dans un communiqué.
 
"La DDSP a immédiatement ouvert une enquête administrative pour violation du secret professionnel et recel, afin que toute la lumière soit faite sur ces faits", a ajouté la préfecture.
 
Que voit-on exactement dans la vidéo, publié sur le compte Twitter du syndicat de policiers VIGI - ultra minoritaire - et autrefois affilié à la CGT ?
 
Des écrans de télévision qui diffusent les images des caméras de vidéosurveillance, place du Capitole, à Toulouse, à un moment de tension. On y entend plusieurs policiers réagir à chaud à ces images, où leurs collègues se font charger par des individus portant des gilets jaunes.
 
"Mais putain, faut tirer, quoi !", lance une voix de femme. "Quand je te dis qu'il faut aligner deux, trois bastos", renchérit un collègue.
 
Selon la préfecture, la scène des "policiers attaqués" a provoqué "l'émoi des personnes visionnant en direct ces images, se traduisant par des commentaires spontanés". Selon le syndicat, "les paroles de nos collègues dépassent leur pensée".
 
Et de pointer du doigt la responsabilité globale du gouvernement : "les gilets jaunes n'auraient pas eu ces gestes habituellement. Le résultat de la gestion du gouvernement de la situation. Reprenons tous nos esprits".
 
Toulouse constitue, avec Bordeaux, un des bastions du mouvement des "gilets jaunes" depuis le début du mouvement, le 17 novembre. Les manifestations sont régulièrement marquées par des échauffourées entre forces de l'ordre et fauteurs de troubles, et par d'importantes dégradations dans le centre de la Ville rose.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article