«Grand concours des animateurs» : Hanouna, Sébastien, Plaza, Drucker... Les grands absents - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

«Grand concours des animateurs» : Hanouna, Sébastien, Plaza, Drucker... Les grands absents

«Grand concours des animateurs» : Hanouna, Sébastien, Plaza, Drucker... Les grands absents
Au « Grand concours des animateurs », diffusé ce soir à 21 heures, sur TF 1, beaucoup de poids lourds manquent à l’appel.
 
« Julien Lepers ? Je le voulais depuis des années. Et je l’ai eu ! C’est un amour. Il est super. » La productrice Laurence Jomand ne cache pas sa joie. Pour la première fois, l’ancien animateur vedette de France 3 a accepté de participer au « Grand concours des animateurs », diffusé ce soir à 21 heures sur TF 1. L’ex-Miss France Malika Ménard, la présentatrice de LCI Bénédicte le Chatelier et le journaliste de BeIN sport Alexandre Ruiz font également partis des nouvelles recrues.
 
Cyril Féraud, lui, tentera sa chance pour la neuvième fois en quatre ans. « Au moment du tournage, il venait de se faire arracher les dents de sagesses, mais tenait vraiment à être là malgré la douleur », raconte Laurence Jomand. Beaucoup sont des fidèles. Parmi les vingt à s’affronter ce soir, on compte aussi le présentateur de « Motus » Thierry Beccaro (16 invitations), Evelyne Thomas (5 présences) ou Laurent Luyat (7 participations). « C’est vraiment bon enfant, comme dans une colo, raconte ce dernier. On ne trouve pas cet esprit ailleurs. »
 
Au total, ils sont 104 à avoir participé à ce quiz « entre amis », depuis son lancement en 2003. Sur trente émissions, on a vu autant d’animateurs de second plan que de piliers du PAF, qu’ils soient estampillés TF 1 comme Nikos Aliagas, Denis Brogniart et Jean-Pierre Pernaut ou qu’ils viennent de la concurrence, comme Hervé Mathoux et Stéphane Bern. Pour les remercier, tous repartent avec un joli cadeau, une trottinette électrique cette fois (un VTT, un vélo pliable ou même un paddle, les autres fois).
 
Mais toujours pas de Michel Drucker, de Sophie Davant ou de Patrick Sébastien, trois affiches ultra-populaires du service public. « Michel Drucker, on ne le voit que dans ses émissions », regrette la productrice du jeu de TF 1, présenté par Laurence Boccolini. En revanche, celle-ci espérait convaincre l’animateur du « Plus grand cabaret du monde », qui a déjà remporté des spéciales célébrités de « Slam » et de « Questions pour un champion » sur France 3. « Ce n’est pas mon truc, confie Patrick Sébastien. Je suis un artiste, un saltimbanque, pas un animateur. Je préfère finir la saison tranquille. »
 
Laurent Ruquier, qui « adore l’émission », a lui aussi reçu l’invitation. « Entre la télé, la radio et ses pièces, c’est quasiment impossible de l’avoir de 20 heures à minuit en plateau », précise son entourage. Pareil pour Sophie Davant et Nagui. Du côté de TF 1, certains manquent également à l’appel. Si Gilles Bouleau est à l’antenne pendant les tournages, Christophe Dechavanne, lui, n’a pas vraiment d’excuse. « J’essaie de le convaincre tous les ans, mais il ne le sent pas, confie Laurence Jomand. J’espère le faire changer d’avis. » Un cadre de l’émission avance une explication : « Plusieurs animateurs refusent de venir par peur d’être ridicule ».
 
Au « Grand concours des animateurs », on « rêverait » aussi de recevoir des animateurs de M 6. Mais cette fois, c’est la chaîne de Nicolas de Tavernost qui fait valoir les contrats d’exclusivité de ses poulains. Ni Karine Lemarchand, ni Stéphane Plaza ou David Ginola ne sont autorisés à y participer. « C’est dommage, ici, tout le monde est le bienvenu, assure la productrice. Peu importe la chaîne. » Enfin presque. « Les personnalités qui ont un ego surdimensionné ne trouveraient pas leur place », glisse un récurrent.
 
Après six participations, Cyril Hanouna, n’a plus été invité depuis 2011 et ses provocations à répétition contre les programmes de TF 1 et ses dirigeants n’arrangent pas son cas. De C8, seule Isabelle Morini-Bosc, chroniqueuse de « Touche pas à mon poste » et journaliste à RTL, a ses entrées. Thierry Ardisson, lui, a dit non. « Il y a quelques années, il m’a dit qu’il ne participerait jamais à un jeu, se souvient Laurence Jomand. Avec lui, pas la peine d’insister. »

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article