La célèbre voix des "Guignols", Sandrine Alexi, révèle son salaire perçu pendant trente ans et il est de ... - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

La célèbre voix des "Guignols", Sandrine Alexi, révèle son salaire perçu pendant trente ans et il est de ...

La célèbre voix des "Guignols", Sandrine Alexi, révèle son salaire perçu pendant trente ans et il est de ...
Sandrine Alexi était l'invitée du Show De Luxe sur la radio francilienne Voltage ce jeudi soir. La célèbre imitatrice des Guignols a révélé son salaire de l'époque... et c'est énorme !
 
Dans son émission sur Voltage, Jordan De Luxe reçoit régulièrement les personnalités qui font l'actualité, et il n'hésite jamais à les confesser. Que ce soit pour évoquer leur peine ou pour parler argent, les stars se succèdent au micro de la station parisienne. Ce jeudi soir, c'est la célèbre imitatrice des Guignols de l'info, Sandrine Alexi, qui était reçue par l'animateur du Show De Luxe. Une voix, ou plutôt des voix, bien connues des téléspectateurs puisque l'imitatrice incarnait bon nombre de personnages du programme culte de Canal+, pendant près de 30 ans. Une aventure prenante, qui lui a rapporté beaucoup d'argent !
 
La voix de Carla Bruni a d'abord justifié ce salaire par l'effort requis, "un métier qui n'est pas à la portée de tout le monde, qui nous demandait d'être présent quotidiennement, ce qui nous empêchait de faire des spectacles en province". Quant à la fameuse question sur sa rémunération, Sandrine Alexi a révélé "qu'il y avait aussi les droits de rediffusion, ça jouait autour des 28 000 euros par mois". Une énorme somme perçue donc pendant près de 30 années ! "C'était un programme qui marchait bien, on créait des voix pour eux ", a conclu l'imitatrice.

Sérieux, ça ne me choque pas ce salaire...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article