L'Appel gagnant - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

L'Appel gagnant

L'Appel gagnant
L'Appel gagnant est un jeu télévisé de call-tv qui fut créé en 2006 et qui fait suite à l'émission « Cadeaux Show » diffusé par la toute jeune chaîne belge AB4 (l'émission est également reprise quelques mois sur le câble français, sur 'Zik). Pendant des heures entières, l'après-midi, les animateurs se succèdent pour parler de tout et de rien devant la caméra, et passer le temps entre deux candidats. Les jeux proposés sont d'un niveau très simple (compléter un mot dont il manque trois lettres, inverser des syllabes, etc.) l'animateur n'hésitant pas à souffler la réponse. L'Appel gagnant a connu trois versions. Il fut d'abord programmé sur plusieurs chaînes d'AB Groupe (RTL9, AB1, AB3, AB4 et AB Moteurs), à la mi-journée et durant la nuit, du 22 juillet au 29 novembre 2006. Une deuxième saison fut ensuite diffusée sur NT1 et RTL9 tous les jours de 12h à 15h de juin à octobre 2007. Le 4 décembre 2007, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), instance de régulation du secteur audiovisuel en France, adopte une délibération qui précise le cadre et les conditions permettant de recourir, dans les programmes de télévision, aux renvois à des services téléphoniques ou SMS surtaxés. Concrètement, cette décision met un terme définitif à la diffusion de l'Appel Gagnant - ainsi que de l'ensemble des émissions de call-tv - dans l'Hexagone.
 
L'Appel Gagnant n'est diffusé aujourd'hui qu'en Belgique, sur la chaîne AB shopping. Cette troisième variations autour d'un même concept a été lancée le 26 octobre 2006 et entre dans un cadre plus strict : durée limitée à deux heures de direct par jour, règlement disponible sur le site de la chaîne et déposé chez un Huissier en Belgique, par respect de l'Arrêté Royal du 10 octobre 2006 relatif aux jeux de hasard télévisés.
 
Diffusée en milieu de journée, en soirée puis au cœur de la nuit, l'Appel gagnant première version truste en quelques mois les programmes de la chaîne généraliste RTL9, et devient vite une émission populaire qui attise les passions. Le contenu du programme en lui-même est des plus arides : un studio, une présentatrice, de longs plans fixes, un numéro surtaxé affiché à l'antenne, et surtout des jeux qui surprennent le public. Soit suffisamment simples pour être résolus par un enfant en bas âge, soit d'une complexité hors norme, ils répondent à une simple exigence stratégique : engendrer un maximum d'appels de joueurs potentiels, lesquels doivent s'enregistrer au numéro affiché avant de pouvoir être sélectionnés pour participer en direct. Ce principe permet à l'émission d'être autofinancée (d'où l'absence de publicités), rentable, et d'offrir en sus des sommes substantielles aux gagnants (généralement entre 100 et 2 000 euros et jusqu'à 10 000 euros avec le bonus), ce qui occasionne l'occupation d'heures continues de programmes dans la journée.
 
Mais c'est peut-être aussi cette occupation massive du temps d'antenne quotidien sur plusieurs chaînes et en simultané qui provoqua l'étonnement puis l'irritation des téléspectateurs, les réactions des médias et du CSA et finalement l'arrêt total de la diffusion de l'émission en France[réf. nécessaire].
 
Sur le site de la chaîne AB4, l'Appel Gagnant est présenté ainsi : "Les téléspectateurs sont invités à décrocher leur téléphone pour remporter des sommes d'argent pouvant aller jusqu'à plusieurs milliers d'euros. Les personnes tirées au sort tentent leur chance dans des jeux de réflexion. Pour remporter la mise, ils doivent faire preuve de perspicacité et d'un sens aigu de l'observation. S'ils gagnent, ils ont aussi la possibilité d'augmenter leurs gains avec le jackpot".
 
La chaine Dailymotion Rétro Habillage TV nous propose de voir un extrait :
 
AB 1 - 24 Septembre 2006 - Extrait "L'appel gagnant" (Call-TV)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article