Rien à cirer - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Rien à cirer

Rien à cirer
Rien à cirer était une émission diffusée sur France inter du 8 septembre 1991 au 22 décembre 1996 produite et présentée par Laurent Ruquier. Elle révéla plusieurs humoristes, comme Didier Porte, Christophe Alévêque, Jean-Jacques Vanier, Laurent Gerra. En parallèle du succès radiophonique, l’émission a été diffusée à la télévision sur FR3 le 19 avril 1992, puis sur France 2 d'avril à juin 1994.
 
Laurent Ruquier, nouvellement arrivé d'Europe n°1, travaille d'abord pour le Vrai-faux journal de France-Inter de Claude Villers en 1990 avec Pascal Brunner, Laurent Gerra et Virginie Lemoine. Il a fait également ses premières armes pendant dix huit mois sur Antenne 2 dans Ainsi font, font, font, l’émission de Jacques Martin.
 
Durant l'été 1991, Pierre Bouteiller met à l'essai Laurent Ruquier, Jacques Ramade et Pascal Brunner dans une émission intitulée Ferme la fenêtre pour les moustiques. À la rentrée, Laurent Ruquier émet le souhait d'obtenir le créneau du dimanche matin de 10h à 12h, prenant la suite de William Leymergie, André Lamy, José Arthur et Philippe Labrousse qui animaient Radiofolies.
 
En panne d'imagination pour trouver un titre à l'émission (elle devait s'appeler Les Joyeux Berlingots), c'est une déclaration choc d'Édith Cresson « Moi la bourse j'en ai rien à cirer ! » qui donne l'idée de conserver Rien à cirer comme un porte-étendard.
 
Laurent Ruquier, pour renforcer son équipe, choisit Patrick Font, humoriste soixante-huitard à la plume au vitriol[non neutre], et Anne Roumanoff, micro-trotteuse, pour son côté plus féminin et sa plume plus modérée[réf. nécessaire]. Pascal Brunner amène Richard Lornac qui accompagnera toutes les chansons parodiques interprétées par les imitateurs.
 
Surfant sur l'idée du calembour, les animateurs sont assis derrière des pupitres blancs en forme de ruches, autour de l'invité trônant sur un canapé suggérant une brosse à reluire géante (trois ruches à droite et trois à gauche). Une boîte de cirage est projetée-éclairée au fond du studio et deux rayons de miel jaunes viennent latéralement parachever le décor du studio 105. Le générique choisi est un morceau d'Antoine Larcher, intitulé Ceddahology enregistré au Petit journal Montparnasse. La réalisation sera confiée à Jean-François Remonté, également producteur de Radio-mémoire.
 
L’émission est créée sur France Inter le 8 septembre 1991 avec pour toute première invitée Jeannie Longo.
 
Le succès très rapide de l'émission est tel qu'elle s'enrichit peu à peu d’une kyrielle d’imitateurs et de chroniqueurs venus pour la plupart du café-théâtre (Caveau de la République, Point virgule).
 
En septembre 1992, Pierre Bouteiller propose à Laurent Ruquier de passer Rien à cirer en quotidienne, ce qui demande aux équipes un moral d'acier[non neutre] pour assurer une émission de 40 minutes 5 jours par semaine et une de deux heures le dimanche. Néanmoins il relève le défi et l'émission restera en quotidienne plus le dimanche jusqu'en 1994, en quotidienne de deux heures de 1994 à 1995 (mais sans le dimanche) et à nouveau seulement le dimanche de septembre 1995 à décembre 1996, le créneau de midi ayant été abandonné pour l'expérience malheureuse de Ruquier sur TF1 avec les Niouzes. Aidées des petites mains Séta Séto, Claire Bouleau, Alexia Rivière, Irène Ramade, quotidiennes et dominicales se dérouleront au début au studio 105, puis, à partir de 1994, pour des raisons de logistique, le studio 106 Sacha-Guitry sera le cadre des cinq émissions de la semaine, laissant Rien à cirer au studio 105, voire 104 (1 000 places) le dimanche.
 
Fabienne Thibeault devient[Quand ?] la marraine de Rien à cirer.
 
En 1995, Charles Trenet enregistre le nouvel indicatif de l'émission, succédant au premier générique d'Antoine Larcher. À la suite de cela, le studio 105 sera rebaptisé studio Charles Trenet.
 
Laurent Ruquier dépoussière et rajeunit le genre du café théâtre et assure la relève du genre de L'Oreille en coin. Homme de théâtre qui dégaine le calembour plus vite que son ombre, sa plume acerbe est souvent qualifiée d'irrespectueuse, ce qui lui est parfois reproché. Les années passant, il modernise au fur et à mesure l'émission, amène en permanence de nouvelles têtes et des idées de séquences, qui feront durer Rien à cirer pendant cinq années. Quelques personnes à qui Laurent Ruquier aura mis le pied à l'étrier : Laurent Gerra, Virginie Lemoine, Christophe Alévêque, Didier Porte, Guy Carlier, Stéphane Guillon.
 
La chaine Youtube Patrick FONT nous propose un extrait :
 
1993 05 02 avec Jeanne Mas La misogynie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article