Spéciale Canicule : Face à un nombre important d'appels dû au Street Pooling, les pompiers de Paris ont réalisé un clip - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Spéciale Canicule : Face à un nombre important d'appels dû au Street Pooling, les pompiers de Paris ont réalisé un clip

Spéciale Canicule : Face à un nombre important d'appels dû au Street Pooling, les pompiers de Paris ont réalisé un clip
Jeudi, un enfant de 6 ans était en arrêt cardiaque après avoir été projeté par le geyser d'une bouche à incendie illégalement ouverte en Seine-Saint-Denis. Par ces fortes chaleurs, le "street pooling", un phénomène importé des Etats-Unis qui consiste à ouvrir les bornes à incendie pour inonder les rues, a pris de l'ampleur et inquiète tant les municipalités que les services d'urgence.
 
Dans la nuit de mercredi à jeudi seulement, 27 bouches à incendie ont été ouverte à Paris, dans les Hauts-de-Seine et dans le Val-de-Marne. Ce phénomène a un coût pour le contribuable et peut poser des problèmes de pénuries d'eau en cas d'incendie, mais il paralyse également la chaîne de secours des pompiers.
 
Depuis le début de la canicule, les appels des riverains qui veulent signaler des actes de "street pooling" submergent les lignes d'urgence des secours et ce qui ralenti la prise en charge de véritables urgences et causer des drames.
 
Afin de sensibiliser le plus de monde possible sur les risques du "street pooling", les pompiers de Paris ont réalisé un clip publié sur leur chaîne YouTube intitulée "Stop street pooling" avec le slogan "Quand vous forcez une bouche incendie... c'est toute la chaîne des secours qui est submergée !"
 
Source JMM

Pour éviter à nouveau ce genre de drame, que les maires s'investissent dans des parcs, forêts, fontaines d'eau et qu'on arrête avec le béton...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article