Évreux : Au moment du paiement de la course, le chauffeur de taxi reçoit une balle dans la tête mais s'en est miraculeusement sorti - Il témoigne face aux caméras - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Évreux : Au moment du paiement de la course, le chauffeur de taxi reçoit une balle dans la tête mais s'en est miraculeusement sorti - Il témoigne face aux caméras

Un homme de 23 ans comparaît ce lundi 23 septembre 2019 devant la cour d’assises de l’Eure pour tentative de meurtre sur un chauffeur de taxi d’Evreux.
 
Les faits se sont déroulés le 10 décembre 2017 à Ivry-la-Bataille. Un jeune homme a pris un taxi à la gare d’Evreux pour se rendre à un mariage dans le sud de l’Eure. Arrivé sur place, le chauffeur de taxi n'a même pas le temps de lui annoncer le montant de la course : 75 euros. Le client lui tire deux fois dessus. Le chauffeur reçoit une balle de 6.35 mm en pleine tête. Sa voiture automatique s’encastre ensuite dans un arbre. Le choc est tellement violent que l’arbre se brisera en deux.
 
L’individu sera arrêté chez sa mère à Houilles dans les Yvelines quelques semaines plus tard par le GIGN. L’arme qui a blessé le chauffeur sera retrouvée dans sa chambre. Il sera placé en détention provisoire et mis en examen pour « tentative d’homicide ». Il encourt 30 ans de réclusion criminelle. Le procès devrait durer deux jours.
 
"Je suis un miraculé" déclare Pascal Bocquet, Chauffeur de taxi - partie civile.
 
La victime est présent au procès entouré de ses deux enfants. La balle qu'il a recu dans la tête est passé à 2 mm de sa carotide. Il a subi 5 opérations. Il a continué son travail de chauffeur de taxi. Il souhaite comprendre ce geste de violence à son égard.
 
Le Président : "Que vouliez-vous faire en tirant sur la victime ?"
 
L’accusé ne sait pas répondre. La victime observe son agresseur, impassiblement.
 
"Vous allez à un mariage avec une arme ! Ça s’explique comment ?"
 
L’accusé : « Je ne l’explique pas ».
 
Au cours de l'audience on apprendra que l'accusé portait une arme tous les jours suite à une altercation avec un trafiquant de drogue.
 
Le soir du drame il tira trois fois dans le véhicule pour ne pas payer la course.
 
Le Président diffuse des photographies prises dans un taxi lors d’une reconstitution des faits. On y découvre la victime au volant du taxi et l’accusé assis sur le siège arrière droit.
 
Le Président : "Globalement vous étiez assez à l’aise lors du mariage » (juste après la tentative de meurtre)."
 
L’accusé : "Peu de gens me connaissaient au mariage. Ils ne savent pas comment je suis d’habitude"
 
L’accusé : "Je regrette ce que j’ai fait mais on ne peut pas revenir en arrière. En prison, je repense à ce que j’ai fait à la victime."
 
L'enjeu de ces deux jours de procès est d'évaluer l'intentionnalité du geste de l'accusé.
 
Mardi 24 septembre, deux experts seront à la barre pour s'exprimer sur la personnalité de l'accusé.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article