Jean-Luc Azoulay (producteur des Mystères de l'amour) évoque Elsa Esnoult, le retour d’anciennes vedettes AB et la suite de Premiers baisers - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Jean-Luc Azoulay (producteur des Mystères de l'amour) évoque Elsa Esnoult, le retour d’anciennes vedettes AB et la suite de Premiers baisers

Les Mystères de l’amour sont en lice dans de nombreuses catégories des Soap Awards. Jean-Luc Azoulay dresse un bilan des saisons 19 et 20 de la série, diffusée chaque week-end en access prime time sur TMC pour Toute la télé. Il évoque également la success story d’Elsa Esnoult, le retour d’anciennes figures des sitcoms AB et le projet de donner une suite à Premiers baisers.
 
A noter qu'il a aussi accordé une interview au magazine Télé 7 Jours qui sort ce lundi en kiosque.
 
Benoît Mandin : Depuis quelques années, Elsa Esnoult connaît une ascension fulgurante. Elle est nommée à deux reprises aux Soap Awards 2019. Comment analysez-vous son succès ?
 
Jean-Luc Azoulay : Elsa Esnoult a un rapport très fort avec le public. J’en suis le premier surpris. Quand elle fait des dédicaces, des milliers de personnes se déplacent. Le week-end du 14 et 15 septembre, nous sommes allés à La Rochelle (pour le festival de la fiction, ndlr) et à Niort. L’amour de ses fans est sidérant. Certains se sont même tatoués « Elsa Esnoult » sur le corps ! À l’image de Johnny Hallyday, elle déchaîne les passions.
 
Beaucoup d’observateurs estiment qu’Elsa Esnoult est la nouvelle Hélène Rollès. Que cela vous évoque-t-il ?
 
Dans notre société médiatique, il n’y a pas de vedette populaire réelle. Un nombre réduit d’offres de chansons sentimentales est proposé au public. Elsa Esnoult prend cette place. Elle est belle, gentille et aime son public. Tout cela fait le même mélange qu’Hélène Rollès, mais elles ont deux personnalités totalement différentes.
 
Elsa Esnoult connaît le succès sur la scène musicale alors qu’aucun de ses titres n’est diffusé en radio. Comment l’expliquez-vous ?
 
Nous ne sommes pas dans les circuits des radios. Elles n’ont pas contribué à nos succès. On vend des disques sans eux. En trois albums, Elsa Esnoult a eu trois disques d’or et le quatrième se profile. Elle a rempli des zéniths à Paris et dans toute la France. Le public l’aime, les radios devraient la passer…
 
Elsa Esnoult sera à l’affiche de Danse avec les stars dès ce samedi 21 septembre sur TF1. Ses tournages pour Les Mystères de l’amour vont-ils être aménagés ?
 
TF1 et TMC (diffuseur des Mystères de l’amour, ndlr) sont du même groupe. Cela permet de s’arranger pour qu’Elsa Esnoult puisse faire les deux. Elle s’entraîne quatre à cinq heures par jour pour Danse avec les stars donc il lui reste dix-neuf heures pour tourner Les Mystères de l’amour. Elsa sera toujours présente dans la série et son personnage Fanny va vivre de nouvelles aventures. Les Mystères de l’amour font partie de la vie d’Elsa Esnoult.
 
Hélène et Nicolas sont le couple star d’Hélène et les garçons. Comment expliquez-vous l’attachement indissociable du public vingt-cinq ans plus tard ?
 
Ce genre de chose est inexplicable. Une série d’ingrédients fait que ce couple continue d’apparaître de manière formidable pour le public. Hélène et Nicolas forment un beau couple. Les téléspectateurs les ont connus tous jeunes. Quand un premier amour se retrouve des années après, c’est toujours joli.
 
Hélène Rollès pourrait-elle signer son retour sur scène ?
 
Je souhaite qu’Hélène refasse un album. De temps en temps, elle me dit oui et à d’autres moments, elle me dit non. Elle vient d’accepter de faire un album en chinois puisqu’elle va partir faire une tournée en Chine, pays où elle est une énorme vedette.
 
Le retour de Manuela Lopez est nommé en tant que meilleure intrigue aux Soap Awards 2019. Comment s’est-il opéré ?
 
On est toujours tous en rapport les uns avec les autres. On se voit, on s’appelle et on dîne ensemble. Un jour, Manuela Lopez m’a dit qu’elle acceptait de revenir. Et je l’ai fait arriver dans Les Mystères de l’amour. Cela a également été le cas pour Mallaury Nataf.
 
Comment est venue l’idée de lier son retour à Elsa Esnoult à travers son tube « Parce que c’était écrit comme ça » ?
 
Ce sont les hasards de la vie. Elsa Esnoult m’a dit qu’elle adorait cette chanson avant de savoir que Manuela Lopez allait revenir.
 
Après Mallaury Nataf, espérez-vous d’autres retours d’anciens des sitcoms AB ?
 
On a fait revenir presque tout le monde. Sébastien Courivaud est revenu quelques épisodes au début des Mystères de l’amour. Son retour est plus qu’envisageable. Maintenant, il fait autre chose donc je ne vais pas le forcer. S’il veut revenir, ce sera un grand plaisir.
 
Suite à une photo postée sur vos réseaux sociaux, les fans des Mystères de l’amour ont conclu à un retour d’Isabelle Bouysse, interprète de Jeanne…
 
Je ne peux pas vous dire. Bien que ça soit mon épouse, je ne suis pas au courant. Elle ne me dit pas tout.
 
Le mariage de Fanny et Christian sera célébré le dimanche 29 septembre à 21h05 sur TMC. Les fans des Mystères de l’amour peuvent-ils espérer un bébé ?
 
Pourquoi pas. Je ne suis pas dans leur vie, je ne sais pas ce qu’ils vont vouloir faire.
 
Comment vous inspirez-vous de toutes les aventures vécues par les héros des Mystères de l’amour ?
 
J’ai des personnages formidables qui existent depuis des années. Il suffit de les mettre en scène en fonction de leurs caractères et leurs réactions. Je regarde ce qu’ils font et j’écris. Mes personnages existent dans ma tête. Un auteur n’est pas maître de ses personnages. Il les oriente juste pour les emmener dans des histoires. On se doit de tenir compte de leurs réactions et sentiments propres sinon ils se vident. La force des Mystères de l’amour est que chaque personnage a eu une existence. J’aime bien surprendre le public.
 
Comment vous souvenez-vous de toutes les histoires vécues par vos personnages ?
 
Vu que je les ai écrites, je m’en souviens un peu. J’ai les comédiens à qui je demande s’ils ont déjà eu telle ou telle histoire. Et il y a internet où il y a les résumés de tous les épisodes. Je prends aussi en compte toutes les remarques des fans. Les réseaux sociaux sont importants, mais c’est un petit noyau. La plupart des téléspectateurs écrivent dessus juste pour évoquer des choses banales qu’ils ont pu voir dans la série. Je ne tiens pas compte des gens qui écrivent des tartines pour m’expliquer mon métier. C’est comme le courrier des lecteurs, il ne faut pas toujours en tenir compte.
 
L’accouchement de Cathy et Béatrice est nommé en tant que meilleur scène aux Soap Awards 2019. N’avez-vous pas redouté les réactions du public en les mettant dans un couple à trois avec José ?
 
Le public est aguerri et c’est traité avec humour. C’est un couple plutôt drôle. José se retrouve entre deux femmes et ça donne des scènes humoristiques. Netflix a fait la même chose quelques mois après avec la série Elle toi et moi. Dans Les Mystères de l’amour, les sujets sont toujours traités avec humour, ça aide à désamorcer beaucoup de choses.
 
Audrey Moore, interprète d’Audrey McAllister, a-t-elle subi le même sort ?
 
Oui, car Audrey Moore avait d’autres projets. Quand on sort du cycle, c’est difficile de revenir. Audrey est plusieurs fois partie et revenue.
 
Deux héros de Premiers baisers, Bruno Le Millin (Roger Girard) et Magalie Madison (Annette) sont apparus en couple dans Les Mystères de l’amour. La séquence a choqué le public, l’avez-vous compris ?
 
J’ai compris les critiques autour du « Annette gate ». Les gens prennent tout au sérieux. Annette est la meilleure amie de Justine, la fille de Monsieur Girard. Un homme de 40 ans qui se met avec une fille de 30 ans, ce n’est pas non plus aberrant.
 
Cette décision a-t-elle été motivée par le refus de Christiane Ludot de reprendre le rôle de Marie Girard ?
 
Honnêtement non. Cela a peut-être pu y contribuer puisque Roger serait encore avec sa femme. C’est une idée que j’ai eue comme ça. J’ai dit à Bruno Le Millin et Magalie Madison : « Et si je vous mariais ». Ils se sont mis à rire et ça m’a amusé.
 
Suite au succès de la pièce de théâtre « Derniers baisers », emmenée par Anthony Dupray et Magalie Madison, un remake de Premiers baisers est en préparation…
 
À l’image des Mystères de l’amour, j’aimerais donner une suite à Premiers baisers. Il faut juste que je trouve un diffuseur et je n’en ai pas pour l’instant. On reviendrait avec des gens adultes qui ont chacun leur boulot et leur vie. Le public verrait ce qu’ils sont devenus. Beaucoup de héros de Premiers baisers ont envie de revenir.
 
Quid du projet de relancer Les filles d’à côté ?
 
Je suis partant pour tout. Le problème est toujours de trouver des diffuseurs qui ont envie. Ce sont des univers qui existent et sont très forts. Comme pour Les Mystères de l’amour, on peut les remettre en scène. Quoiqu’il arrive, la vie de tous les personnages continue.
 
Pourrait-on imaginer des remakes de sitcoms AB sur Netflix ou Amazon ?
 
C’est tout à fait possible. Amazon a racheté à AB tout le catalogue des sitcoms. Le public peut y revoir tous les épisodes d’Hélène et les garçons, Le miel et les abeilles, Les garçons de la plage, Le miel et les abeilles, Les filles d’à côté… Si Amazon ou Netflix veut produire de nouveaux épisodes, ce sera avec plaisir.
 
En tant que producteur, que représentent pour vous les Soap Awards ?
 
C’est formidable. En France, on n’a pas de vraie cérémonie de récompenses. Les Français n’ont pas la même culture que les Anglo-saxons. C’est bien que Toutelatele ait inventé les Soap Awards. Dans les années 90, on avait fait les Club d’or au Club Dorothée.
 
À travers le plébiscite du public pour Les Mystères de l’amour, ne ressentez-vous pas un sentiment de victoire face aux critiques ?
 
J’ai un sentiment de plaisir, car le public aime nos séries et y répond présent. Ce n’est pas une bataille, tant pis pour ceux qui n’aiment pas. Ceux qui écrivent des bêtises qu’il le fasse, ce n’est pas très grave.
 
Pour en savoir plus :

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article