Soirée "Enquête d'action", ce soir à partir de 21h05 sur W9 - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Soirée "Enquête d'action", ce soir à partir de 21h05 sur W9

Soirée "Enquête d'action", ce soir à partir de 21h05 sur W9

Ce soir à partir de 21h05 W9 proposera une nouvelle soirée d'"Enquête d'action" présentée par Marie-Ange Casalta.

21h05 Naissances à risques : 9 mois sous surveillance

En 2018, 758 000 bébés sont nés en France. Même si ce chiffre est en baisse depuis 4 ans, nous restons le pays le plus fécond de l'Union Européenne. Pourtant, sur notre territoire, 20% des grossesses sont dites « à risques ». Retard de croissance, grossesses multiples ou tardives, accouchements prématurés… Des complications qui peuvent vite transformer ce moment unique en parcours du combattant.

Ce soir, « Enquête d'action » vous propose de partir à la rencontre de trois futures mamans dont les grossesses ont réservé leurs lots de complications.

Tout d'abord, Jessica. Elle a 32 ans et est déjà maman de deux enfants. Atteinte d'une maladie respiratoire très rare, sa capacité pulmonaire n'atteint que 60%. Malgré l'avis du corps médical, qui était farouchement opposé à cette troisième grossesse, Jessica et son conjoint Julien ont décidé malgré tout de ne pas avoir recours à l'avortement. Reliée en permanence à une bombonne d'oxygène par un fil de 12 mètres, elle risque une hémorragie pulmonaire voire même un arrêt cardiaque à chaque instant. Avec cette grossesse et sa pathologie, Jessica a 5% de risque de décès.

Nous rencontrerons également Élo. A 28 ans, elle est déjà maman de trois enfants, tous nés prématurément. Aujourd'hui, elle est enceinte de son 4 e bébé qui risque aussi de naître avant son terme. Enceinte de 7 mois et alitée, Élo lutte pour contenir des contractions de plus en plus fréquentes qui pourraient précipiter son accouchement. Mais pas facile pour la jeune mère de famille de se ménager quand ses trois enfants, tous âgés entre 4 et 8 ans, sont à la maison et que le papa est au travail. Vous allez voir que malgré ses efforts, la fin de sa grossesse ne va pas se passer comme elle l'espérait…

À Nice, Élodie, 29 ans et son mari Guillaume, 38 ans attendent des jumeaux. Déjà parents de deux enfants, le couple vit une grossesse difficile. Un retard de croissance important a été détecté sur l'un des bébés, Élodie est donc hospitalisée depuis son 5 e mois de grossesse.

Une grossesse avec un très gros risque d'accouchement prématuré à laquelle viennent s'ajouter également des problèmes d'hypertension. Les futurs parents n'ont qu'une crainte : revivre le cauchemar auquel ils ont été confrontés quelques années plus tôt… Elodie, alors enceinte aussi de jumeaux, a perdu un des bébés suite à un accouchement très prématuré… Tensions, émotions fortes, urgence et moments de grâce : plongée au cœur de 3 combats pour la vie !

23h00 Prématurés : Leur combat pour la vie

Chaque année, plus de 60 000 bébés naissent prématurément, c'est-à-dire avant 37 semaines d'aménorrhées.

Pendant plusieurs mois, nous avons suivi le quotidien de deux futures mamans avec des grossesses dites « à risque ».

Charlotte, 26 ans, attend son deuxième enfant. Sa poche des eaux s'est rompue à moins de 6 mois de grossesse. Les médecins sont formels, elle ne pourra pas mener sa grossesse à terme. Ils vont faire tout leur possible pour retarder la naissance de son enfant.

Nous avons également suivi Anka, maman du petit Marius. Après un accouchement provoqué par les médecins pour sauver son bébé, le petit garçon ne pèse que 800 grammes. Elle va passer 3 mois, au chevet de son enfant qui ne peut ni manger, ni respirer seul.

Immersion dans la maternité parisienne de Port Royal qui dispose de l'un des services de néo natalité les plus performant de France.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article