Le chef mange dans son restaurant, l'Urssaf lui réclame 14 000 euros - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Le chef mange dans son restaurant, l'Urssaf lui réclame 14 000 euros

L'addition est plutôt salée. Le chef cuisinier Arnaud Bloquel a reçu un redressement de l'Urssaf d'un montant de… 14 000 euros. En cause ? Tous les déjeuners pris dans les cuisines de son restaurant de Guadeloupe, comme le raconte BFM TV, reprenant une information du site L'Hôtellerie Restauration.
 
« Un fonctionnaire de l'Urssaf s'est présenté pour un contrôle dans mon établissement en avril 2018. Il s'apprêtait à quitter mon restaurant lorsqu'il m'a demandé où je mangeais » raconte le chef de deux établissements situés à Saint-François, Le Square et Orchidéa. Faisant preuve de bonne foi, Arnaud Bloquel lui a alors répondu : « Je mange dans mon restaurant, puisque j'y passe mes journées. » Il ne pensait pas que cet aveu pourrait lui coûter si cher. Cependant, comme le rappelle le site spécialisé, les repas pris dans une entreprise de restauration par un gérant majoritaire doivent obligatoirement être déclarés.
 
« J'ai été redressé sur trois ans. Comme tous les cuisiniers, je conserve les produits nobles pour les clients et je me restaure avec des pâtes ou des plats simples et peu coûteux, comme le reste de mon équipe, dont le repas apparaît à environ 6 euros sur leur bulletin de paie. Mais rien à faire : pour moi qui suis gérant majoritaire, l'inspecteur s'est basé sur la dépense moyenne d'un repas, soit 107 euros par client ! » explique le chef. Une addition qui s'élève donc à 14 000 euros. Pour les mandataires sociaux, l'Urssaf refuse l'évaluation forfaitaire de 3,62 euros par repas, comme explique le site spécialisé, et s'est uniquement basée sur le tarif payé par les clients.
 
Seule consolation pour le chef d'entreprise, avoir obtenu un échelonnement pour s'acquitter de cette facture. Depuis cette affaire, le Meilleur Maître Restaurateur de l'année 2018 a décidé de quitter son île. « Je reviens à Paris pour préparer le concours de Meilleur Ouvrier de France, puis je partirai en Floride. J'aime la Guadeloupe, mais l'insularité contraint les ambitions. Ce n'est pas le redressement qui justifie mon départ, même si les tracas administratifs existent. On me demande 5 000 euros d'eau alors que j'ai été coupé pendant un mois. »
 
Lundi, le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a réagi à la triste affaire en dénonçant l'absurdité de l'histoire. « Situation absurde issue d'une règle obsolète ! Je vais proposer au plus vite avec ⁦Agnès Buzyn⁩ de changer cela et demander aux URSSAF de reconsidérer le cas de ce chef cuisinier... », a-t-il annoncé sur son compte Twitter.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article